Les vidéos commémoratives

Tout comme Facebook, YouTube prend bien souvent des allures de cimetière virtuel. On y trouve en effet de plus en plus de vidéos commémoratives qui rendent hommage à des défunts. Il s’agit généralement de diaporamas réalisés par les proches des disparus, agrémentés de musique et de textes. Ces vidéos permettent à la fois de lutter contre l’oubli et de partager chagrin et expériences avec des inconnus : ce sont des cérémonies virtuelles que l’on peut répéter à l’infini.

Quand YouTube se transforme en cimetière virtuel

Aujourd’hui, il n’est pas nécessaire de posséder de compétences techniques pointues pour concevoir une vidéo : il existe des logiciels faciles à utiliser, qui proposent de réaliser des vidéos à partir de photographies. De nombreux internautes ayant perdu un être cher se sont emparés de cette technique pour exprimer leur douleur et vivre leur deuil. Les vidéos prennent souvent la forme de biographies visuelles, qui retracent la vie du défunt de façon chronologique. La cause du décès n’est pas toujours évoquée, même si, parfois, de longs textes explicatifs sont postés par les proches, en guise de légende. 

Des vidéos pour lutter contre l’oubli

Quelle que soit la forme prise par ces vidéos, leur conception est un acte créatif qui apaise et joue un rôle thérapeutique dans le processus de deuil. C’est une façon d’apprivoiser la perte, mais aussi  de rendre hommage au défunt et de lutter contre l’oubli : à chaque clic, la vie du disparu défile sur l’écran, le faisant ainsi exister sur le web. Les commentaires des internautes et l’augmentation du nombre de vues, affiché en bas de la vidéo,  peuvent également réconforter les proches endeuillés.

Le cas du deuil périnatal

Un grand nombre de vidéos commémoratives sont consacrées à des nourrissons nés peu après l’accouchement ou à des bébés mort-nés. Ces vidéos particulièrement poignantes commencent souvent par des photographies de la mère, suivies d’images de l’échographie et parfois même d’une photographie de l’enfant mort, prise à la maternité. Les parents, privés du corps de leur enfant, s’efforcent de le matérialiser dans l’espace virtuel. Pour eux, la vidéo est le moyen de faire connaitre au monde une vie extrêmement brève. Dans le cas d’interruptions médicales de grossesse par exemple, il s’agit d’une vie qui n’a existé que dans le ventre de la mère et que personne, à part les parents et le corps médical, n’a rencontré. La vidéo est alors un moyen de créer une relation avec le fœtus ou l’enfant, et de remplir son berceau de façon virtuelle. 

Partager le chagrin

Créer une vidéo commémorative est souvent thérapeutique pour les parents en souffrance. Ceux-ci peuvent aussi trouver du réconfort à regarder les vidéos réalisées par d’autres parents, qui ont perdu leur enfant au même âge ou dans des circonstances similaires. Les uns commentent les vidéos des autres, et une connexion se crée entre de parfaits inconnus. Pour les parents ayant perdu un enfant, c’est souvent une aubaine, car ils ne connaissent généralement personne qui a traversé le même traumatisme, les décès d’enfants étant heureusement relativement rares. Avec les vidéos commémoratives, le monde virtuel apporte ainsi un apaisement que des personnes en deuil ne trouveraient jamais dans la vie réelle.

Cartes de Condoléances

Si le cœur s'éteint, le souvenir reste.
Toute ma vie je me souviendrai de sa gentillesse. Je suis de tout coeur avec vous.
Le deuil est le prix que nous payons pour l'amour
Le deuil est le prix que nous payons pour l'amour.
La vie a une fin comme une lumière de bougie s'éteint, mais dans le cœur les souvenirs sont à jamais
Je suis de tout coeur avec toi en ces moments difficiles.
Le Deuil n'est pas l'absence d'Amour, le Deuil est la preuve que l'Amour est toujours là.
On est seul ici, et ta lumière me manque.
Il y a quelque chose de plus fort que la mort, c'est la présence des absents, dans la mémoire des
Le temps ne guérit pas toujours la douleur, mais il t’apprend parfois à vivre avec.
Le temps ne guérit pas toujours la douleur, mais il t'apprend parfois à vivre avec. Utiliser ce modèle de carte
Notre existence se trouve entre deux éternités.
Lorsque nous perdons quelqu'un que nous aimons, il semble que le temps s'arrête.
L'amour ne disparaît jamais... la mort n'est rien. (Saint Augustin)

Condoléances: Articles

Lorsqu’un bébé ou un jeune enfant perd un de ses parents, il ne faut pas penser qu’il est trop petit
Rendre hommage à un défunt ne doit pas seulement se limiter à la période du deuil. Il est aussi important
Faites vous accompagner pour organiser les funérailles
Quand quelqu'un meurt, notre monde est plongé dans la tourmente. L’avalanche d’anxiété soulève un millier de questions différentes. Que faut-il
Le fait de présenter ses condoléances avec des fleurs est une tradition issue de la famille romaine. Du fait de

Condoléances: Messages

C'est avec une immense tristesse que nous vous présentons nos plus sincères condoléances. Je garderai toujours à l'esprit l'image d'une
Je viens de prendre connaissance du décès de XXXX. Nous savons qu'un jour l'existence se termine pour chacun d’entre nous.
Perdre quelqu'un qu'on aime est une épreuve terrible, mais savoir que nous avons pu faire partie de la vie de
S'il a quitté cette terre il ne nous quittera jamais vraiment, car il est toujours vivant dans nos cœurs et

Condoléances: Citations

 Chacun de nous est un gouffre ; on a la tête qui tourne quand on regarde au fond.  
 Nous vivons un temps d’épilogue. Le monde que nous aimons est un monde déjà mort 
Salut ! derniers beaux jours ; le deuil de la nature convient à la douleur, et plaît à mes regards.
Si j'ai l'occasion, j'aimerais mieux mourir de mon vivant !

Condoléances: Poèmes

À Madame Sureau-Bellet.  I. L'hirondelle frileuse au loin s'était enfuie. Sous les dernières fleurs, les papillons mouraient. Près des étangs voilés où crépitait la
I. On ne songe à la Mort que dans son voisinage : Au sépulcre éloquent d'un être qui m'est cher, J'ai, pour m'en
Quand l'être cher vient d'expirer, On sent obscurément la perte, On ne peut pas encor pleurer : La mort présente déconcerte ; Et ni
Dans le clair-obscur de la pièce close, Où brûle une cire au reflet tremblant, Rigide, et grandi par la mort, repose Le corps
Copy link
Powered by Social Snap