douleur

Cartes de Condoléances

Mais pourquoi donc vouloir plus longue vie ? Qu'en sera-t-il retranché du temps qui appartient à la mort ? Nous
 Philosopher, c'est apprendre à mourir.  
Meurt-on pour rien ? Hélas !
 Toute humanité veut vivre, mais elle ne veut pas payer le prix et ce prix est le prix de la
 Personne ne peut ressusciter les morts ni compléter leur destin. 
 La mort révèle l'amour, c'est l'inconsolable qui pleure l'irremplacable. 
 Longévité. Prolongation inconfortable de la peur de la mort. 
 La mort rend tout d'un intérêt énorme, donne sa valeur à tout, ajoute une dimension à tout. 
Je suis profondément peiné et les mots ne sont d'aucun secours pour exprimer la douleur que je ressens en ce
 On passe sa vie à être menacé de mort. 
 La mort n'a pas de voix, elle entre discrètement en nous pour dissoudre la faiblesse et éterniser la vie. 
 C'est la présence de la mort qui donne un sens à la vie. 

Condoléances: Articles

A l’heure où les emails, SMS, blogs et réseaux sociaux sont devenus des moyens d’expression comme les autres, le deuil
 Quand on consière notre existence, ce n'est pas la mort qui est scandaleuse ; c'est la vie. 
 La mort est une loi, non pas un châtiment. 
 Dans le vin on oublie tous les maux, Sans vin l'homme est à moitié mort. 

Condoléances: Messages

Le fait de présenter ses condoléances n’est pas une obligation, mais reste un très beau geste et qui peut toujours
La médecine fait mourir plus longtemps.
Une alternative à la thérapieLes mots ne sont pas la seule façon d’exprimer nos sentiments : on peut aussi danser
 On ne peut pas réparer la chair qui a été blessée, on ne se console pas de l'absence de nos

Condoléances: Citations

 Le lieu où on attend la mort n'a pas besoin d'être vaste. 
 Le sommeil et la mort sont des frères jumeaux.  
 Il est mauvais de souhaiter la mort, mais encore plus mauvais de la craindre.  
 La mort n'arrive qu'une fois, et se fait sentir à tous les moments de la vie : il est plus

Condoléances: Poèmes

 Tout plaisir est vil qui fleurit sur la mort. 
 Rien n'est dramatique puisque la vie comme la mort sont deux grandes solitaires. 
 C'est parfois la peur de la mort qui pousse les hommes à la mort.