adieu

Faites vous accompagner pour organiser les funérailles

Organiser des funérailles

Quand quelqu’un meurt, notre monde est plongé dans la tourmente. L’avalanche d’anxiété soulève un millier de questions différentes. Que faut-il faire ? Comment gérer en même temps l’impact émotionnel ? La plupart des gens pensent plus à leur répulsion à l’idée des … Lire la Suite

Présenter ses condoléances à une maman

La perte d’un enfant fait partie des pires sensations qu’une femme pourrait éprouver. Devoir dire adieu à son enfant après l’avoir porté pendant plusieurs mois, mis au monde et nourri, est très douloureux. Aucun mot ne saurait être suffisamment puissant … Lire la Suite

Choisir une corbeille de fleurs pour des funérailles

Le langage traditionnel des fleurs offre un bon moyen en vue de transmettre des sentiments et d’envoyer un message des plus significatifs. La corbeille de fleurs que vous aurez choisie pour présenter vos condoléances peut être composée d’orchidée, de chrysanthème, … Lire la Suite

30 musiques pour une personne disparue

Écouter des chansons et des morceaux que les disparus appréciaient de leur vivant permet de leur donner une place et de leur rendre hommage. C’est donc une façon de parler de ceux que l’on a perdu, d’évoquer des traits de … Lire la Suite

Grand deuil, de Nérée Beauchemin

Dans le clair-obscur de la pièce close, 

Où brûle une cire au reflet tremblant, 

Rigide, et grandi par la mort, repose 

Le corps d’un enfant habillé de blanc.

 

Sous la mousseline, on voit les mains jointes, 

La mate blancheur … Lire la Suite

Cartes de Condoléances

Ces dernières années,  les mémoriaux en ligne ont fleuri sur le net. Ces espaces de partage et de recueillement dédiés
 La mort est un vêtement que tout le monde portera. 
Il y a quelque chose de plus fort que la mort, c'est la présence des absents, dans la mémoire des
 L’infidélité est comme la mort, elle n’admet pas de nuances. 
 Celui qui, après sa mort, ne remarque aucune différence ne mérite pas d'être venu au monde. 
 Ce qui n'est pas fixé n'est rien. Ce qui est fixé est mort. 
 La mort de l’eau est plus songeuse que la mort de la terre : la peine de l’eau est infinie. 
 Je préfère la vie à la mort, exister à ne pas exister, car je ne suis pas sûr d'être une
Il faut bien de la force pour dire en mourant les mêmes choses qu'on dirait en bonne santé.
 L'hérétique n'est pas celui que le bûcher brûle, mais celui qui l'allume.  
 Le temps passé n'est plus, l'autre encore n'est pas, Et le présent languit entre vie et trépas ; Bref, la
 La mort est là comme la preuve irréfutable de l'absurdité de la vie. 

Condoléances: Articles

 Chacun sa mort, on a celle qu'on mérite, ça ne sert à rien de vouloir la reconnaître, elle n'a jamais
 La seule solution définitive est la mort. Elle seule donne la paix à celui qui est mort, comme à ceux
 Mène un vie pour qu’on cherche ta compagnie tant que tu existes et pour qu’on te pleure à ta mort. 
 Courage... la mort fait moins mal qu’on le croit. 

Condoléances: Messages

 La mort d'une bonne action, c'est d'en parler. 
Je vous prie de bien vouloir accepter mes très vives condoléances.
 La mort est simplement le terme de la vie ; De peines ni de biens elle n'est point suivie ;
 En même temps, si on était mort, on ne pourrait pas se plaindre de la vie. 

Condoléances: Citations

 Si la mort physique est le prix à payer pour libérer mes frères blancs d’une mort spirituelle irrévocable, rien ne
 Ce n'est pas le hasard d'une bataille qui décide qu'on est vainqueur ou battu, mais une obscure prédestination.  
 La mort... Si on est touché soi-même, on a intérêt à en rire ; et si on n'est pas touché,
 L’existence est une guerre menée contre le temps qui sourit devant notre agonie pour conquérir les contrées de la mort. 

Condoléances: Poèmes

S'il était des mots à prononcer pour tenter de vous consoler, nous les dirions du fond du coeur pour adoucir
Le chagrin creusé par ceux qui partent fait le nid de ceux qui arrivent dans le coeur de ceux qui
 Les plus grands jeux inventés par l'homme simulent la vie et la mort à s'y méprendre. 
 Je voudrais bannir les pompes funèbres : il faut pleurer les hommes à leur naissance, et non pas à leur