tristesse

Présenter ses condoléances pour un disparu après une longue maladie

La mort a tendance à frapper au moment où l’on s’y attend le moins. Pourtant, il peut arriver des situations où la famille se prépare, malgré elle, à la disparition de l’un des leurs. C’est le cas par exemple lorsque … Lire la Suite

Fleurs de deuil : les compositions traditionnelles

Lors d’un deuil, il est de coutume de venir déposer des fleurs. Cette tradition permet de rendre hommage au défunt et constitue un bon moyen pour présenter ses condoléances. Il faut savoir que les fleurs ont un réel pouvoir de … Lire la Suite

Des fleurs de deuil pour un bébé

La mort d’un bébé fait partie des expériences les plus traumatisantes. Les parents vivent une épreuve terrible et ont souvent du mal à surmonter cette période difficile. C’est en effet un deuil sans fin où on est obligé de commémorer … Lire la Suite

Décès d’un homme : envoyer des fleurs de deuil

Les fleurs évoquent plusieurs sortes de sentiments et c’est la raison pour laquelle elles sont utilisées lors du deuil. Chacun des différents types de fleurs a une signification qui lui est propre. Pour rendre hommage à une femme, il est … Lire la Suite

 Condoléances : envoyer des fleurs de deuil exotiques

Les fleurs exotiques sont magnifiques. Si vous voulez présenter vos condoléances ou rendre un bel hommage au défunt, vous pouvez les choisir. Vous trouverez sur les sites de vente de fleurs en ligne une large gamme de produits. Le fleuriste … Lire la Suite

Choisir une corbeille de fleurs pour des funérailles

Le langage traditionnel des fleurs offre un bon moyen en vue de transmettre des sentiments et d’envoyer un message des plus significatifs. La corbeille de fleurs que vous aurez choisie pour présenter vos condoléances peut être composée d’orchidée, de chrysanthème, … Lire la Suite

Cartes de Condoléances

 La mort n'est pas une chose horrible, une chose à éviter, à différer, mais plutôt une compagne de chaque jour.
A petit feu ou à grand feu; qu'’importe le genre de mort, du moment que l'’on meurt.
 La mort s'encombre rarement de délicatesse. Elle arrive impromptu, vous coupant la parole sans souci ni du lieu ni de
 Nous deviendrons réellement libres lorsque nous aurons réappris à dépasser la mort, lorsque nous aurons franchi cette frontière mentale qui
 Craindre la mort, c'est faire trop d'honneur à la vie. 
 Les vivants ne peuvent rien apprendre aux morts ; les morts, au contraire, instruisent les vivants.  
 Tout homme qui marche agonise ; la mort suit l’homme comme sa silhouette. 
 La crainte du Seigneur est une source de vie pour éviter la chute qui donne la mort. 
 Crois moi : la mort nous suit à toute heure, à tout pas. 
 La mort est un fait. Nous n'essayons pas de corriger les faits. 
 Nous croyons être affligés de la mort d’une personne, quand c’est la mort seule qui fait impression sur nous. 
 Le plus semblable aux morts meurt le plus à regret. 

Condoléances: Articles

Nous savons que nous allons vers la mort et, face à cette occurrence inéluctable, nous n'avons qu'un instrument : le
 Jour après jour Les amours mortes N’en finissent pas de mourir. 
 La civilisation technique a un tort énorme : elle n'a pas encore supprimé la mort. 
 Immortels, mortels ; mortels, immortels ; notre vie est la mort des premiers et leur vie, notre mort. 

Condoléances: Messages

 On ne se prépare pas à la mort. On se détache de la vie. 
 La mort égalise toutes les conditions. 
 Je n'ai pas peur de mourir parce que je ne connais pas la mort. Mais j'ai peur de ne plus
 Si les morts ne ressuscitent pas, mangeons et buvons car demain nous mourrons. 

Condoléances: Citations

Depuis des siècles, les fleurs sont devenues des moyens pour honorer la mémoire d’un disparu. Elles permettent d’accompagner vos proches
 Nous allons vers la mort en gardant nos secrets, le plus souvent sans nous être connus. 
 La mort est une maladie de l'imagination. 
Non, je ne crains pas la mort. Seulement, je trouve que la providence a mal arrangé les choses. Ainsi je

Condoléances: Poèmes

 La vie s'enfuit et jamais ne s'arrête, la mort vient sur ses pas à étapes forcées. 
 La mort attrape d'abord ceux qui courent. 
  Les rues qui s’illuminent, les vitrines qui se teintent de couleurs festives, les premiers flocons de neige qui tombent
 Craindre la mort, c'est faire trop d'honneur à la vie.