Faire son deuil sur Facebook

Aujourd’hui plus que jamais, le deuil est public : le chagrin s’affiche sur les réseaux sociaux, se partage et se commente. Facebook est ainsi devenu un espace privilégié pour faire son deuil à l’ère d’internet : en témoigne la multiplication des pages commémoratives, qui rassemblent amis et familles des défunts, mais aussi lointaines connaissances, collègues et parfaits inconnus. Le réseau social est un moyen de communication incroyablement  plus efficace que les traditionnelles notices nécrologiques et célébrations religieuses : il a véritablement révolutionné la façon dont on vit le deuil.

Pages personnelles et comptes de commémoration

Sur Facebook, les mémoriaux peuvent prendre deux formes différentes. Tout d’abord, le réseau social propose, sur demande des proches, de transformer le compte Facebook d’une personne en « compte de commémoration », dont l’accès est réservé aux « amis » du défunt. Pour contourner cette limite, beaucoup préfèrent  cependant créer une page publique, ouverte à tous. Le contenu de ce type de page est choisi par son propriétaire, mais tous les utilisateurs de Facebook peuvent y poster des commentaires, tagger une personne dans une photographie ou encore « liker » une publication. Les pages de commémoration ont quant à elles un contenu très différent, puisqu’elles ont été créées par les défunts, qui y ont mis en ligne ce qu’ils souhaitaient montrer d’eux-mêmes : elles sont comme figées dans le temps, et les commentaires postés s’adressent bien souvent au disparu lui-même. 

Les avantages de Facebook

L’avantage premier des réseaux sociaux, par rapport aux modes de communication traditionnels, c’est qu’ils permettent de faire circuler l’information plus rapidement, et auprès d’un plus grand nombre de personnes. On peut facilement communiquer des détails pratiques, comme l’heure et le lieu de l’enterrement, des liens vers une notice nécrologique ou des articles. Cela attire bien souvent beaucoup de monde aux funérailles, ce qui est perçu de façon positive par les personnes endeuillés. 

Le nombre de « like » est également parfois vu comme une consolation et une tentative de donner du sens à la mort : plus il y en a, plus les proches peuvent se sentir réconfortés. Pour eux, l’effusion de solidarité est la preuve que le défunt n’est pas mort pour rien, et que son histoire touche de nombreux internautes. Les pages commémoratives Facebook servent aussi dans certains cas à sensibiliser les internautes au problème qui a causé le décès comme par exemple l’alcool au volant, une maladie ou un crime. 

Les inconvénients

Cette nouvelle façon de vivre le deuil n’a toutefois pas que des avantages. Quand les pages commémoratives sont ouvertes à tous, elles attirent des étrangers, qui sont touchés par le décès pour des raisons plus ou moins claires : parce qu’ils vivent dans la même ville que lui par exemple, ou parce qu’ils ont perdu quelqu’un dans des circonstances similaires. Ces étrangers laissent parfois des commentaires, qui peuvent interloquer, et parfois même consterner, les proches du disparu. L’autre problème récurrent des pages Facebook consacrées au deuil, ce sont les trolls, ces internautes mal intentionnés qui laissent des commentaires dérangeants ou des images choquantes, provoquant colère, dégoût et chagrin chez les proches endeuillés. Le propriétaire de la page doit alors faire la police, bannir des utilisateurs et supprimer des commentaires.

Cartes de Condoléances

Le deuil est le prix que nous payons pour l'amour
Le deuil est le prix que nous payons pour l'amour.
La jeunesse offre la promesse du bonheur, mais la vie offre les réalités du deuil.
La jeunesse offre la promesse du bonheur, mais la vie offre les réalités du deuil.
Si le cœur s'éteint, le souvenir reste.
La vie est éphémère, mais le souvenir d'un être cher reste.
Je ne peux pas imaginer à quel point ce que vous vivez en ce moment est difficile, je sais juste
Il est une tristesse si profonde qu'elle ne peut pas même prendre la forme des larmes. (H. Murakami)
Je suis de tout coeur avec vous, mes sincères condoléances.
On n'oublie jamais une personne, on s'habitue seulement à son absence.
Même la nuit la plus sombre prendra fin et le soleil se lèvera
Même la nuit la plus sombre prendra fin et le soleil se lèvera. Victor Hugo
Le malheur de l'avoir perdu ne doit pas nous faire oublier le bonheur de l'avoir connu.
Toute ma vie je me souviendrai de sa gentillesse. Je suis de tout coeur avec vous.
Sans les arbres dans lesquels il joue, le vent resterait invisible. (C. Singer)

Condoléances: Articles

On a longtemps pensé que les hommes faisaient leur deuil plus rapidement que les femmes, et que les veufs, notamment,
Quand un membre d'une famille meurt, il y a un processus en réponse à cette perte. Ce processus se produit
Rien ne vous empêche de présenter vos condoléances à votre patron
Beaucoup de personnes ont du mal à présenter leurs condoléances après un décès. Il  y a aussi d'autres qui éprouvent
La période de deuil est toujours très difficile. C’est la raison pour laquelle les proches du disparu ont besoin d’un

Condoléances: Messages

C'est avec une grande tristesse que j'ai appris le décès soudain de (nom de la personne). En ces moments difficiles
Entendre parler de votre perte m'attriste profondément, mais je sais que c'est encore loin d'être ce que vous vivez en
Veuillez accepter mes condoléances les plus sincères, les mots ne peuvent pas exprimer la tristesse que vous ressentez en ce
Ma très chère XXXXXX, je sais que tu traverses des moments épouvantables. Je ne peux t’offrir que mon amitié et

Condoléances: Citations

Nous mettrons toute notre coquetterie à bien mourir.
 La mort ne peut être imaginée, puisqu'elle est absence d'images. Elle ne peut-être pensée, puisqu'elle est absence de pensée. Il
 Tout désir, même celui de parler, est un désir de vivre.  
 L'être que je serai après la mort n'a pas plus de raisons de se souvenir de l'homme que je suis

Condoléances: Poèmes

Ils disent qu'au ciel on retrouve  Ces chers petits morts tant pleurés.  Ah ! savent-ils bien ce qu'éprouve  Le cœur
Mourir dans la buée ardente de l'été, Quand parfumé, penchant et lourd comme une grappe, Le coeur, que la rumeur de l'air
Oh ! vous aurez trop dit au pauvre petit ange  Qu'il est d'autres anges là-haut,  Que rien ne souffre au
Puisqu'ils n'ont pas compris, dans leur étroite sphère,  Qu'après tant de splendeur, de puissance et d'orgueil,  Il était grand et
Copy link
Powered by Social Snap