Cartes de Condoléances

Parfois je n'arrive pas…
Parfois, je n’arrive pas à croire que tu as disparu…… Lire la Suite
Sans les arbres…
Sans les arbres dans lesquels il joue, le vent resterait invisible. (C. Singer)… Lire la Suite
Le problème, c'est que vous pensez avoir le temps.
Carte de condoléances Temps
Le problème, c’est que vous pensez avoir le temps.… Lire la Suite
On n'oublie jamais
On n’oublie jamais une personne, on s’habitue seulement à son absence.… Lire la Suite
Parler de ses peines, c'est déjà se consoler
Carte de condoléances Peines
Parler de ses peines, c’est déjà se consoler (A. Camus)… Lire la Suite
Le vrai tombeau
« Le vrai tombeau des morts, c’est le coeur des vivants » (Jean Cocteau)… Lire la Suite
Quand quelqu'un qu'on aime devient un souvenir…
Quand quelqu’un qu’on aime devient un souvenir, le souvenir devient un trésor.… Lire la Suite
Notre existence
Notre existence se trouve entre deux éternités.… Lire la Suite
Après tout ce temps
Après tout ce temps … Tu me manques encore chaque jour.… Lire la Suite
Je ne cacherai pas…
Je ne cacherai pas ma souffrance, tout comme je ne cachais pas mon amour.… Lire la Suite
Tout disparaît en un clin d’oeil, pardonnez souvent, aimez de tout votre coeur.
Carte de condoléances Disparition
Tout disparaît en un clin d’oeil, pardonnez souvent, aimez de tout votre coeur.… Lire la Suite
L'amour est la seule chose qu'on emporte dans l'éternité
Carte de condoléances Éternité
L’amour est la seule chose qu’on emporte dans l’éternité (Antonine Maillet)… Lire la Suite

Condoléances: Articles

La raquette de fleurs
De tout temps, les fleurs sont utilisées pour exprimer des sentiments. Durant les obsèques, elles peuvent apporter un certain réconfort
Faire son deuil après un suicide
Vivre le suicide d’un proche, c’est entamer un deuil particulier et compliqué. Comment en effet pleurer la mort de quelqu’un
Écrire une lettre de condoléances
Acte d’une grande profondeur et d’une grande humanité, l’écriture d’une lettre de condoléances est un geste infiniment difficile à faire.
Les groupes de deuil
Lorsque l’on traverse la douloureuse épreuve du deuil, il peut être plus facile de parler de sa souffrance à des

Condoléances: Messages

Je viens d’apprendre la triste nouvelle concernant votre (Maman, Papa, Frère…). Le départ d’un(e) (Mère, Père, Frère…) est une étape
Je viens d’apprendre la triste nouvelle concernant votre (Maman, Papa, Frère…). Le départ d’un(e) (Mère, Père, Frère…) est une étape
Veuillez accepter mes condoléances, sachez simplement que je suis ici pour vous, s'il vous plaît n'hésitez pas à m'appeler, surtout
Veuillez accepter mes condoléances, sachez simplement que je suis ici pour vous, s’il vous plaît n’hésitez pas à m’appeler, surtout
Au moment où ce terrible deuil vous frappe, il est essentiel pour nous de vous assurer de notre soutien très
Au moment où ce terrible deuil vous frappe, il est essentiel pour nous de vous assurer de notre soutien très
C'est une bien triste nouvelle que je viens d'apprendre. Dans cette douloureuse épreuve, je suis de tout coeur avec vous
C’est une bien triste nouvelle que je viens d’apprendre. Dans cette douloureuse épreuve, je suis de tout coeur avec vous.

Condoléances: Citations

 – Mon chien est mort, alors si je pouvais dormir chez toi… juste pour avoir u…
 – Mon chien est mort, alors si je pouvais dormir chez toi… juste pour avoir une présence… – Ca fait
 Ce n'est pas la mort qui effraie, mais la douleur qui la précède. …
 Ce n’est pas la mort qui effraie, mais la douleur qui la précède. … Lire la Suite
 Toute mort est un mystère parce que toute vie est un mystère. …
 Toute mort est un mystère parce que toute vie est un mystère. … Lire la Suite
 La mort nous parle d'une voix profonde pour ne rien dire. …
 La mort nous parle d’une voix profonde pour ne rien dire. … Lire la Suite

Condoléances: Poèmes

La mort fervente, d'Anna de Noailles
Mourir dans la buée ardente de l’été,  Quand parfumé, penchant et lourd comme une grappe,  Le coeur, que la rumeur
Coquetterie posthume
Quand je mourrai, que l’on me mette,  Avant de clouer mon cercueil,  Un peu de rouge à la pommette,  Un
À Denis Gérin
Cher ami, le trépas est-il bien aussi sombre  Qu’un vain peuple le pense ? Et l’onde aux sombres bords,  Est-elle
Dolorosae
Mère, voilà douze ans que notre fille est morte ; et depuis, moi le père et vous la femme forte,
Copy link
Powered by Social Snap