Je suis de tout coeur avec toi

Je suis de tout coeur avec toi en ces moments difficiles.

Cartes de Condoléances

On n'oublie jamais
On n’oublie jamais une personne, on s’habitue seulement à son absence.… Lire la Suite
Le deuil est le prix
Le deuil est le prix que nous payons pour l’amour.… Lire la Suite
Notre existence
Notre existence se trouve entre deux éternités.… Lire la Suite
Si l'instant est douloureux…
Si l’instant est douloureux, convoque les souvenirs heureux.… Lire la Suite
La vie est éphémère…
La vie est éphémère, mais le souvenir d’un être cher reste.… Lire la Suite
Tu étais…
Tu étais la lumière de ma vie.… Lire la Suite
Ceux que nous avons tant aimés
Ceux que nous avons tant aimés ne peuvent jamais tout à fait disparaître.… Lire la Suite
Le vrai tombeau
« Le vrai tombeau des morts, c’est le coeur des vivants » (Jean Cocteau)… Lire la Suite
Le souvenir
Le souvenir, c’est la présence invisible. (V. Hugo)… Lire la Suite
Tout disparaît
Tout disparaît en un clin d’oeil, pardonnez souvent, aimez de tout votre coeur.… Lire la Suite
Quand quelqu'un qu'on aime devient un souvenir…
Quand quelqu’un qu’on aime devient un souvenir, le souvenir devient un trésor.… Lire la Suite
Vivre avec la douleur
Le temps ne guérit pas toujours la douleur, mais il t’apprend parfois à vivre avec… Lire la Suite

Condoléances: Articles

 Condoléances : envoyer des fleurs de deuil exotiques
Les fleurs exotiques sont magnifiques. Si vous voulez présenter vos condoléances ou rendre un bel hommage au défunt, vous pouvez
Condoléances: joindre une carte avec les fleurs
Le deuil est une épreuve difficile où les proches du disparu ont parfois du mal à s’en remettre. C’est pour
Deuil: offrir des fleurs en pot
 Après les obsèques, certaines compositions comme les couronnes, les bouquets et les fleurs ont tendance à disparaitre. Le caveau reste
La perte d’un ami virtuel
Facebook, Twitter, Instagram ou les blogs personnels servent, entre autres, à renouer des liens avec des amis perdus de vue

Condoléances: Messages

La perte d'un être cher n'est jamais facile, s'il ya quelque chose que je peux faire, s'il vous plaît n'hésitez
La perte d’un être cher n’est jamais facile, s’il ya quelque chose que je peux faire, s’il vous plaît n’hésitez
Recevez mes très sincères condoléances et l'expression de ma plus profonde sympathie. Prévenu trop tard pour pouvoir assister à la
Recevez mes très sincères condoléances et l’expression de ma plus profonde sympathie. Prévenu trop tard pour pouvoir assister à la
Je veux m’associer à tous ceux qui prennent part à votre affliction. Veuillez recevoir mes condoléances très sincères et croire
Je veux m’associer à tous ceux qui prennent part à votre affliction. Veuillez recevoir mes condoléances très sincères et croire
Beaucoup de bons souvenirs me reviennent alors que je pense à notre cher disparu . Que l' amour de la
Beaucoup de bons souvenirs me reviennent alors que je pense à notre cher disparu . Que l’ amour de la

Condoléances: Citations

 Ce qui attend les hommes après la mort, ce n'est ni ce qu'ils espèrent ni ce qu…
 Ce qui attend les hommes après la mort, ce n’est ni ce qu’ils espèrent ni ce qu’ils croient. … Lire la
 Le lâche craint la mort, et c'est tout ce qu'il craint.  …
 Le lâche craint la mort, et c’est tout ce qu’il craint.  … Lire la Suite
Mieux vaut souffrir que mourir, c'est la devise de…
Mieux vaut souffrir que mourir, c’est la devise des hommes.… Lire la Suite
 On oublie vite les morts. On oublie très vite, aussi, les circonstances où l'on…
 On oublie vite les morts. On oublie très vite, aussi, les circonstances où l’on a été malheureux… Il ne faut

Condoléances: Poèmes

"Sur la mort de Marie", Ronsard.
Je songeais, sous l’obscur de la nuit endormie, Qu’un sépulcre entr’ouvert s’apparaissait à moi. La Mort gisait dedans toute pâle
Épigramme sur la mort
Écrit au nom de M. Puget pour sa femme.   1614.     Belle âme qui fus mon flambeau,  Reçois
Voici la mort du ciel, Agrippa d'Aubigné
Voici la mort du ciel en l’effort douloureux Qui lui noircit la bouche et fait saigner les yeux. Le ciel
Veni, vidi, vici, Victor Hugo
J’ai bien assez vécu, puisque dans mes douleurs Je marche, sans trouver de bras qui me secourent, Puisque je ris
Retour haut de page