Nous partageons

Nous partageons votre douleur. Toutes nos condoléances.

Cartes de Condoléances

Tout disparaît en un clin d’oeil, pardonnez souvent, aimez de tout votre coeur.
Carte de condoléances Disparition
Tout disparaît en un clin d’oeil, pardonnez souvent, aimez de tout votre coeur.… Lire la Suite
Tu étais…
Tu étais la lumière de ma vie.… Lire la Suite
Dans nos cœurs…
La vie a une fin comme une lumière de bougie s’éteint, mais dans le cœur les souvenirs sont à jamais
Après tout ce temps
Après tout ce temps … Tu me manques encore chaque jour.… Lire la Suite
Parfois je n'arrive pas…
Parfois, je n’arrive pas à croire que tu as disparu…… Lire la Suite
On n'oublie jamais
On n’oublie jamais une personne, on s’habitue seulement à son absence.… Lire la Suite
Tu ne sais jamais à quel point tu es fort, jusqu'au jour où être fort reste ta seule option.
Carte de condoléances Force
Tu ne sais jamais à quel point tu es fort, jusqu’au jour où être fort reste ta seule option.… Lire
Plus fort que la mort
Il y a quelque chose de plus fort que la mort, c’est la présence des absents, dans la mémoire des
La vie est éphémère…
La vie est éphémère, mais le souvenir d’un être cher reste.… Lire la Suite
Le temps passe
Le temps passe, les souvenirs s’estompent, les sentiments changent, les gens nous quittent, mais le coeur n’oublie jamais.… Lire la
Même la nuit la plus sombre prendra fin et le soleil se lèvera
Carte de condoléances Nuit
Même la nuit la plus sombre prendra fin et le soleil se lèvera. Victor Hugo… Lire la Suite
Avec vous
Avec vous, sincères condoléances.… Lire la Suite

Condoléances: Articles

Hommes et femmes vivent-ils le deuil différemment ?
On a longtemps pensé que les hommes faisaient leur deuil plus rapidement que les femmes, et que les veufs, notamment,
Le memento mori, illustration de notre mortalité
Des mosaïstes romains à Picasso en passant par les sculpteurs et les peintres de la Renaissance, le memento mori a
Parler de la mort
La mort est, dans notre société, un tabou, et en parler fait naitre toutes sortes de sentiments : la panique,
Choisir un bouquet de lys pour un enterrement
Le lys est le symbole même de la pureté et c’est la raison pour laquelle il est très utilisé lors

Condoléances: Messages

Le malheur qui vient de vous toucher, vous et votre famille, nous a pétrifié. Nous sommes de tout coeur avec
Le malheur qui vient de vous toucher, vous et votre famille, nous a pétrifié. Nous sommes de tout coeur avec
Puisse son âme repose en paix, je crois fermement que Dieu l'acceptera à bras ouverts pour tout le bien qu'il
Puisse son âme repose en paix, je crois fermement que Dieu l’acceptera à bras ouverts pour tout le bien qu’il
Bien que la vie soit maintenant assombrie par la douleur, gardez à l'esprit s'il-vous-plaît que la famille et les amis
Bien que la vie soit maintenant assombrie par la douleur, gardez à l’esprit s’il-vous-plaît que la famille et les amis
La perte d'un être cher n'est jamais facile, s'il ya quelque chose que je peux faire, s'il vous plaît n'hésitez
La perte d’un être cher n’est jamais facile, s’il ya quelque chose que je peux faire, s’il vous plaît n’hésitez

Condoléances: Citations

 La mort est quelquefois un châtiment ; souvent c'est un don ; pour plus d'un, c…
 La mort est quelquefois un châtiment ; souvent c’est un don ; pour plus d’un, c’est une grâce. … Lire la
 L’homme qui, du désert connaît le secret, ne peut vieillir. La mort viendra, to…
 L’homme qui, du désert connaît le secret, ne peut vieillir. La mort viendra, tournera autour de la dune puis repartira. …
 La mort, qui a toujours tort, a raison de chacun. …
 La mort, qui a toujours tort, a raison de chacun. … Lire la Suite
 Pendant quatre-vingts ans tu te sens en danger de mort et un jour tu avais rais…
 Pendant quatre-vingts ans tu te sens en danger de mort et un jour tu avais raison, tu meurs. … Lire la

Condoléances: Poèmes

Épigramme sur la mort
Écrit au nom de M. Puget pour sa femme.   1614.     Belle âme qui fus mon flambeau,  Reçois
"Sur la mort de Marie", Ronsard.
Je songeais, sous l’obscur de la nuit endormie, Qu’un sépulcre entr’ouvert s’apparaissait à moi. La Mort gisait dedans toute pâle
L'isolement
Souvent sur la montagne, à l’ombre du vieux chêne,  Au coucher du soleil, tristement je m’assieds ;  Je promène au
La mort des pauvres
C’est la Mort qui console, hélas ! et qui fait vivre ;  C’est le but de la vie, et c’est
Copy link
Powered by Social Snap