Coquetterie posthume

Quand je mourrai, que l’on me mette, 
Avant de clouer mon cercueil, 
Un peu de rouge à la pommette, 
Un peu de noir au bord de l’oeil.

Car je veux dans ma bière close, 
Comme le soir de son aveu, 
Rester éternellement rose 
Avec du kh’ol sous mon oeil bleu.

Pas de suaire en toile fine, 
Mais drapez-moi dans les plis blancs 
De ma robe de mousseline, 
De ma robe à treize volants.

C’est ma parure préférée ; 
Je la portais quand je lui plus. 
Son premier regard l’a sacrée, 
Et depuis je ne la mis plus.

Posez-moi, sans jaune immortelle, 
Sans coussin de larmes brodé, 
Sur mon oreiller de dentelle 
De ma chevelure inondé.

Cet oreiller, dans les nuits folles, 
A vu dormir nos fronts unis, 
Et sous le drap noir des gondoles 
Compté nos baisers infinis.

Entre mes mains de cire pâle, 
Que la prière réunit, 
Tournez ce chapelet d’opale, 
Par le pape à Rome bénit :

Je l’égrènerai dans la couche 
D’où nul encor ne s’est levé ; 
Sa bouche en a dit sur ma bouche 
Chaque Pater et chaque Ave.

 

Théophile Gauthier

Cartes de Condoléances

Tu n'es plus là où tu étais mais tu es partout là où je suis (Victor Hugo)
Notre existence se trouve entre deux éternités.
Parler de ses peines, c'est déjà se consoler
Parler de ses peines, c'est déjà se consoler (A. Camus)
La vie est éphémère, mais le souvenir d'un être cher reste.
Ce que la chenille appelle la mort, le papillon l'appelle renaissance.
Si le cœur s'éteint, le souvenir reste.
Beaucoup de bons souvenirs me reviennent alors que je pense à notre cher disparu. Que l'amour de la famille et
Si l’instant est douloureux, convoque les souvenirs heureux
Si l'instant est douloureux, convoque les souvenirs heureux.
On n'oublie jamais une personne, on s'habitue seulement à son absence.
Lorsque nous perdons quelqu'un que nous aimons, il semble que le temps s'arrête.
Nous comprenons la mort uniquement après qu’elle ait mis les mains sur une personne que nous aimons
Nous comprenons la mort uniquement après qu'elle ait mis les mains sur une personne que nous aimons. (Anne L. de
"Le vrai tombeau des morts, c'est le coeur des vivants" (Jean Cocteau)

Condoléances: Articles

Le deuil est une épreuve difficile où les proches du disparu ont parfois du mal à s'en remettre. C'est pour
Lorsqu’un bébé ou un jeune enfant perd un de ses parents, il ne faut pas penser qu’il est trop petit
Eloigner l’enfant ne signifie pas le protégerDans notre société, la mort est devenue un tabou, ce qui se manifeste tout
Écouter des chansons et des morceaux que les disparus appréciaient de leur vivant permet de leur donner une place et

Condoléances: Messages

J'ai été fort surpris et peiné d'apprendre le décès si brutal, je suis de tout coeur avec vous. Ma famille
Pour tout ce qu'il a fait pour nous dans la vie, nous lui devons notre amour éternel et la promesse
Beaucoup de bons souvenirs me reviennent alors que je pense à notre cher disparu . Que l' amour de la
Devant ce douloureux coup du sort, je suis à la fois triste et décontenancé. Je voudrais vous apporter un peu

Condoléances: Citations

 On n'est heureux qu'après la mort. 
Au moment où un Homme prend la décision finale et irréversible de se tuer...c'est qu'il est déjà mort.
 Le lâche craint la mort, et c'est tout ce qu'il craint.  
 Vivre, c'est naître sans cesse. La mort n'est qu'une ultime naissance, le linceul notre dernier lange. 

Condoléances: Poèmes

Notre vie tu l'as faite elle est ensevelie Aurore d'une ville un beau matin de mai Sur laquelle la terre
Quand l'être cher vient d'expirer, On sent obscurément la perte, On ne peut pas encor pleurer : La mort présente déconcerte ; Et ni
Voici la mort du ciel en l'effort douloureux Qui lui noircit la bouche et fait saigner les yeux. Le ciel
Mère, quel doux chant me réveille ? Minuit ! c'est l'heure où l'on sommeille. Qui peut, pour moi, venir si tard Veiller et
Copy link
Powered by Social Snap