Lorsque nous perdons quelqu'un que nous aimons

Lorsque nous perdons quelqu’un que nous aimons, il semble que le temps s’arrête.

Cartes de Condoléances

Renaissance
Ce que la chenille appelle la mort, le papillon l’appelle renaissance.… Lire la Suite
Il est une tristesse
Il est une tristesse si profonde qu’elle ne peut pas même prendre la forme des larmes. (H. Murakami)… Lire la
Le deuil n'est pas l'absence d'amour
Le Deuil n’est pas l’absence d’Amour, le Deuil est la preuve que l’Amour est toujours là.… Lire la Suite
Je suis de tout coeur avec vous
Je suis de tout coeur avec vous, mes sincères condoléances.… Lire la Suite
Les promesses de la jeunesse
La jeunesse offre la promesse du bonheur, mais la vie offre les réalités du deuil.… Lire la Suite
On est seul
On est seul ici, et ta lumière me manque.… Lire la Suite
À quel point tu es fort…
Tu ne sais jamais à quel point tu es fort, jusqu’au jour où être fort reste ta seule option.… Lire
L'amour et l'éternité
L’amour est la seule chose qu’on emporte dans l’éternité (Antonine Maillet)… Lire la Suite
Dans nos cœurs…
La vie a une fin comme une lumière de bougie s’éteint, mais dans le cœur les souvenirs sont à jamais
Le souvenir
Le souvenir, c’est la présence invisible. (V. Hugo)… Lire la Suite
Je ne cacherai pas…
Je ne cacherai pas ma souffrance, tout comme je ne cachais pas mon amour.… Lire la Suite
Sans les arbres…
Sans les arbres dans lesquels il joue, le vent resterait invisible. (C. Singer)… Lire la Suite

Condoléances: Articles

Écrire son testament
Loin d’être réservé aux personnes âgées, l’écriture d’un testament est un acte essentiel si l’on ne souhaite pas suivre les
Votre absence aux obsèques
Parce que vous ne pouvez pas vous libérer de votre travail, parce que c’est trop loin, parce que vous l’avez
Condoléances: 20 textes pour la perte d'une mère
La perte d’une mère est une immense perte. Trouver les mots de sympathie pour consoler une personne qui a perdu
Présenter ses condoléances : 10 choses à éviter
On n’apprend nulle part à faire ses condoléances, et, à la douleur du moment s’ajoute la peur de blesser ou

Condoléances: Messages

Le malheur qui vient vous frapper nous émeut profondément. Vous êtes tous deux présents dans nos coeurs et dans notre
Le malheur qui vient vous frapper nous émeut profondément. Vous êtes tous deux présents dans nos coeurs et dans notre
Je prie votre famille de me compter parmi vos sincères amis et espère qu’elle trouvera dans mes pensées respectueuses un
Je prie votre famille de me compter parmi vos sincères amis et espère qu’elle trouvera dans mes pensées respectueuses un
Un être cher vient de s'en aller. Comment exprimer par de simples mots la grande émotion et l'infinie tristesse qu'au
Un être cher vient de s’en aller. Comment exprimer par de simples mots la grande émotion et l’infinie tristesse qu’au
C'est une bien triste nouvelle que je viens d'apprendre. Dans cette douloureuse épreuve, je suis de tout coeur avec vous
C’est une bien triste nouvelle que je viens d’apprendre. Dans cette douloureuse épreuve, je suis de tout coeur avec vous.

Condoléances: Citations

 Mourir n'est pas mourir ; mes amis ! C'est changer !  …
 Mourir n’est pas mourir ; mes amis ! C’est changer !  … Lire la Suite
 L'homme est adossé à sa mort comme le causeur à la cheminée. …
 L’homme est adossé à sa mort comme le causeur à la cheminée. … Lire la Suite
 L'imminence de la mort n'est pas seulement une obsession personnelle, c'est une…
 L’imminence de la mort n’est pas seulement une obsession personnelle, c’est une manière de se rendre à la nécessité de
 La mort, c'est ce qui nous échappe. L'ultime bévue. …
 La mort, c’est ce qui nous échappe. L’ultime bévue. … Lire la Suite

Condoléances: Poèmes

La mort des amants
Nous aurons des lits pleins d’odeurs légères,  Des divans profonds comme des tombeaux,  Et d’étranges fleurs sur des étagères,  Ecloses
Paysage de nuit, d'André Lemoyne
À Jules Berge.     C’est un dimanche soir. — Un large clair de lune  Étale son argent sur la
"Notre vie", Paul Eluard.
Notre vie tu l’as faite elle est ensevelie Aurore d’une ville un beau matin de mai Sur laquelle la terre
Le dernier adieu, de René-François Sully Prudhomme
Quand l’être cher vient d’expirer,  On sent obscurément la perte,  On ne peut pas encor pleurer :  La mort présente
Retour haut de page