Les groupes de deuil

Lorsque l’on traverse la douloureuse épreuve du deuil, il peut être plus facile de parler de sa souffrance à des inconnus que de partager ses sentiments avec famille et amis. La pudeur, la gêne, la culpabilité ou encore le simple fait que les proches sont également touchés par la perte entravent en effet la libération des émotions par la parole. Heureusement, d’autres exutoires existent, des forums internet à l’écoute par téléphone en passant par le soutien thérapeutique individuel. Un seul conjugue cependant un encadrement de qualité à la convivialité et à la confidentialité : il s’agit des groupes de deuil, des groupes de paroles réunissant des personnes endeuillées autour d’un ou de plusieurs animateurs. 

Se confronter à des personnes qui vivent la même épreuve

Tout d’abord apparus dans les unités de soins palliatifs, les groupes de deuil visent à accompagner tous ceux qui ont du mal à accepter la disparition d’un parent, enfant, ami ou conjoint, des semaines, des mois, voire même des années après le décès. Il existe plusieurs types de groupes de parole ; certains adoptent un fonctionnement ouvert : vient qui veut, quand il veut. D’autres sont plus fermés et nécessitent, en plus d’une inscription, l’assiduité à un certain nombre de séances. Certains groupes, enfin, sont spécialisés, et réunissent des catégories particulières d’endeuillés : les veufs et les veuves, les orphelins, ou encore les parents qui ont perdu un enfant. Cela permet à tous les participants d’avoir un langage commun, et de faciliter les discussions.  Enfin, pour que la fréquentation d’un groupe de deuil soit profitable, il faut que celui-ci soit dirigé par une personne compétente, qu’elle soit psychologue ou tout simplement rompue à l’animation de ce type de réunion. La convivialité est un élément essentiel ; la salle et l’ambiance doivent être accueillantes. La bienveillance est également la règle, et les participants doivent se retenir de juger ou de critiquer les autres. Il faut, par ailleurs, respecter la confidentialité, qui garantit une parole franche et libre. 

Apprendre par l’écoute

Bien entendu, chacun est différent et les parcours des participants sont forcément très variés, mais le simple fait d’avoir vécu un deuil rapproche les uns des autres. Les langues se délient et on partage ses impressions, sa tristesse, ses symptômes et ses idées noires. Au fil des séances, on apprend bien des choses sur le deuil en écoutant les différents participants : comment gérer la culpabilité et la colère, comment supporter le regard des autres ou encore comment vivre les fêtes de fin d’année. Des sujets plus concrets, comme l’héritage ou les affaires du défunt, sont également abordés, et, ensemble, les participants essaient de trouver des réponses à ces questions douloureuses. 

Sortir de l’isolement

Même si le deuil est avant tout un processus intérieur, il n’est pas bon d’être isolé. Si les groupes de deuil sont si efficaces, c’est parce qu’ils réduisent la marginalisation des personnes en souffrance et leur permettent même de se resocialiser. Plusieurs études montrent que ces groupes de parole ont un véritable effet préventif, vis-à-vis de l’alcoolisme et du suicide notamment. Tout en réconfortant les endeuillés, ils permettent d’exprimer des émotions refoulées et d’effectuer un travail sur soi, sans que jamais les participants n’aient l’impression d’être considérés comme des malades.

 Image: Flickr Creative Commons/55Laney69

Cartes de Condoléances

Avec vous, sincères condoléances.
Parfois, je n'arrive pas à croire que tu as disparu...
Une partie de moi disparue à jamais, une partie de toi pour toujours en moi.
Si l’instant est douloureux, convoque les souvenirs heureux
Si l'instant est douloureux, convoque les souvenirs heureux.
Si le cœur s'éteint, le souvenir reste.
L'amour est la seule chose qu'on emporte dans l'éternité
L’amour est la seule chose qu’on emporte dans l’éternité (Antonine Maillet)
L'amour ne disparaît jamais... la mort n'est rien. (Saint Augustin)
Même la nuit la plus sombre prendra fin et le soleil se lèvera
Même la nuit la plus sombre prendra fin et le soleil se lèvera. Victor Hugo
Tu n'es plus là où tu étais mais tu es partout là où je suis (Victor Hugo)
Le souvenir, c'est la présence invisible. (V. Hugo)
On n'oublie jamais une personne, on s'habitue seulement à son absence.
Tu étais la lumière de ma vie.

Condoléances: Articles

Malgré l’importance que donne notre société à la valeur de l’amitié, perdre un ami est souvent considéré comme un évènement
Quand un membre d'une famille meurt, il y a un processus en réponse à cette perte. Ce processus se produit
Le langage traditionnel des fleurs offre un bon moyen en vue de transmettre des sentiments et d’envoyer un message des
On a longtemps pensé que les hommes faisaient leur deuil plus rapidement que les femmes, et que les veufs, notamment,

Condoléances: Messages

C'est avec émotion que j'ai appris la triste nouvelle... Je te prie de croire en mon affectueux soutien dans cette
Tout est dit. Les mots n’y pourront plus rien. Néanmoins, croyez en mon affectueux soutien dans cette terrible épreuve.
Prenant part à votre douleur, je vous présente mes sincères condoléances, à vous et à votre famille. En ces moments
C'est une bien triste nouvelle que je viens d'apprendre. Dans cette douloureuse épreuve, je suis de tout coeur avec vous.

Condoléances: Citations

 Qu'on l'imagine céleste ou terrestre, l'immortalité, quand on tient à la vie, ne console pas de la mort. 
 Toutes les déceptions de pensée et d'espérance, tout cela est secondaire. Le seul malheur irréparable, c'est la mort de ceux
 Ce que je suis n'est qu'une préparation à ce que je serai.  
 La mort comme tremplin d'une espérance absolue. Un monde où la mort ferait défaut serait un monde où l'espérance n'existerait

Condoléances: Poèmes

L'amour ne disparaît jamais.La mort n’est rien.Je suis seulement passé dans la pièce d’à côté.Je suis moi, tu es toi
Toi qui m'entends sans peur te parler de la mort, Parce que ton espoir te promet qu'elle endort Et que le court
Comme un dernier rayon, comme un dernier zéphyre Anime la fin d'un beau jour, Au pied de l'échafaud j'essaye encor
Mourir dans la buée ardente de l'été, Quand parfumé, penchant et lourd comme une grappe, Le coeur, que la rumeur de l'air