suicide

Cartes de Condoléances

 J'espère vivre jusqu'à ma mort. 
 Tout homme qui marche agonise ; la mort suit l’homme comme sa silhouette. 
 La mort n'est rien. C'est le corps qui meurt. L'essentiel, c'est l'esprit. L'esprit vit. On ne peut pas détruire l'esprit. 
 L'homme accepte la mort, mais non l'heure de sa mort. Mourir n'importe quand, sauf quand il faut que l'on meure. 
 Chacun n’est devenu tout à fait soi-même que le jour où ses parents sont morts. 
 Comme le souvenir que laisse un mort est supérieur à sa vie ! Il n’y a pas des déchets. 
C'est en ces moments de peine que nous prenons conscience à quel point un être vous est précieux. C'est avec
Mais pourquoi donc vouloir plus longue vie ? Qu'en sera-t-il retranché du temps qui appartient à la mort ? Nous
 Les souvenirs seuls nous font peur de la mort. 
 La mort, c’est le début de l’extase où l’âme ravie entrevoit la vision béatifique. 
La vieillesse n'est pas une question de mort, c'est une question de santé, puisque la mort est certaine.
 Les larmes sont un beau spectacle. Il ne faut le jouer que pour les vivants.  

Condoléances: Articles

 Il importe peu aux morts d'obtenir de somptueuses funérailles ; ce n'est qu'une vaine pompe qui flatte l'orgueil des vivants. 
 Il y a toujours deux chances pour ne pas retrouver l'ami que l'on quitte : notre mort ou la sienne. 
I. On ne songe à la Mort que dans son voisinage : Au sépulcre éloquent d'un être qui m'est cher, J'ai, pour m'en
Perdre quelqu'un qu'on aime est une épreuve terrible, mais savoir que nous avons pu faire partie de la vie de

Condoléances: Messages

 Nous passons par des états de corps étranges, comme si la mort nous faisait des signes de tête amicaux. 
 La vie est une aventure, elle doit être sans cesse disputée à la mort. 
Après les funérailles, dernier moment de communion et de rassemblement autour du défunt, le calme et la solitude s’installent. C’est
Tant que l'on ne sait pas ce qu'est la vie, comment peut-on savoir ce qu'est la mort ?

Condoléances: Citations

 La mort n'est pas drôle parce qu'elle ne supporte pas la répétition. 
Nous aurons des lits pleins d'odeurs légères,  Des divans profonds comme des tombeaux,  Et d'étranges fleurs sur des étagères,  Ecloses
 La mort n'est pas un mal, l'approche de la mort en est un. 
 Il est aussi absurde de pleurer sur le temps où on ne sera plus, qu'il le serait de déplorer celui

Condoléances: Poèmes

Tu n'es plus là où tu étais mais tu es partout là où je suis (Victor Hugo)
La spirale sans fin dans le vide s’enfonce ; Tout autour, n’attendant qu’une fausse réponse Pour vous pomper le sang,
Je suis fier d'avoir connu votre (père, mère...) Il était vraiment un repère dans ma vie et il va beaucoup
La tragédie de la mort est en ceci qu'elle transforme la vie en destin.