Notre existence

Notre existence se trouve entre deux éternités.

Cartes de Condoléances

Le temps passe
Le temps passe, les souvenirs s’estompent, les sentiments changent, les gens nous quittent, mais le coeur n’oublie jamais.… Lire la
Tout disparaît
Tout disparaît en un clin d’oeil, pardonnez souvent, aimez de tout votre coeur.… Lire la Suite
Les promesses de la jeunesse
La jeunesse offre la promesse du bonheur, mais la vie offre les réalités du deuil.… Lire la Suite
Parfois je n'arrive pas…
Parfois, je n’arrive pas à croire que tu as disparu…… Lire la Suite
À quel point tu es fort…
Tu ne sais jamais à quel point tu es fort, jusqu’au jour où être fort reste ta seule option.… Lire
Lorsque nous perdons quelqu'un que nous aimons
Lorsque nous perdons quelqu’un que nous aimons, il semble que le temps s’arrête.… Lire la Suite
La vie est éphémère…
La vie est éphémère, mais le souvenir d’un être cher reste.… Lire la Suite
Avec vous
Avec vous, sincères condoléances.… Lire la Suite
Les bons souvenirs
Beaucoup de bons souvenirs me reviennent alors que je pense à notre cher disparu. Que l’amour de la famille et
Le problème, c'est que vous pensez…
Le problème, c’est que vous pensez avoir le temps.… Lire la Suite
Je suis de tout coeur avec toi
Je suis de tout coeur avec toi en ces moments difficiles.… Lire la Suite
Mon coeur souffre
Mon coeur souffre avec toi. Je suis là si tu as besoin de moi.… Lire la Suite

Condoléances: Articles

La raquette de fleurs
De tout temps, les fleurs sont utilisées pour exprimer des sentiments. Durant les obsèques, elles peuvent apporter un certain réconfort
Présenter ses condoléances : 10 choses à éviter
On n’apprend nulle part à faire ses condoléances, et, à la douleur du moment s’ajoute la peur de blesser ou
Des fleurs pour les obsèques
À l’heure de se rendre à des funérailles, vous pouvez décider de commander des fleurs pour les envoyer à l’église,
Exprimer sa douleur par l'art
Une alternative à la thérapie Les mots ne sont pas la seule façon d’exprimer nos sentiments : on peut aussi

Condoléances: Messages

Je n'ai pas les mots pour vous soulager de votre douleur. S'il y a quelque chose que je peux faire
Je n’ai pas les mots pour vous soulager de votre douleur. S’il y a quelque chose que je peux faire
Je viens d’apprendre la triste nouvelle concernant votre (Maman, Papa, Frère…). Le départ d’un(e) (Mère, Père, Frère…) est une étape
Je viens d’apprendre la triste nouvelle concernant votre (Maman, Papa, Frère…). Le départ d’un(e) (Mère, Père, Frère…) est une étape
S'il a quitté cette terre il ne nous quittera jamais vraiment, car il est toujours vivant dans nos cœurs et
S’il a quitté cette terre il ne nous quittera jamais vraiment, car il est toujours vivant dans nos cœurs et
Ayant appris le deuil qui vous frappe avec la disparition de votre (époux, épouse, frère…), je vous prie de recevoir mes
Ayant appris le deuil qui vous frappe avec la disparition de votre (époux, épouse, frère…), je vous prie de recevoir

Condoléances: Citations

 Si la mort physique est le prix à payer pour libérer mes frères blancs d’une mo…
 Si la mort physique est le prix à payer pour libérer mes frères blancs d’une mort spirituelle irrévocable, rien ne
 La mort est une formalité désagréable, mais tous les candidats sont reçus. …
 La mort est une formalité désagréable, mais tous les candidats sont reçus. … Lire la Suite
 Il n'y a que la mort qui soit vivante dans ce singulier monde qu'on appelle la …
 Il n’y a que la mort qui soit vivante dans ce singulier monde qu’on appelle la vie ! … Lire la
 Je lis dans chaque épitaphe cette règle de conduite : voulez-vous qu'on dise du…
 Je lis dans chaque épitaphe cette règle de conduite : voulez-vous qu’on dise du bien de vous ? Faites le

Condoléances: Poèmes

L'isolement
Souvent sur la montagne, à l’ombre du vieux chêne,  Au coucher du soleil, tristement je m’assieds ;  Je promène au
"Sur la mort de Marie", Ronsard.
Je songeais, sous l’obscur de la nuit endormie, Qu’un sépulcre entr’ouvert s’apparaissait à moi. La Mort gisait dedans toute pâle
"La mort des amants", Charles Baudelaire.
Nous aurons des lits pleins d’odeurs légères, Des divans profonds comme des tombeaux, Et d’étranges fleurs sur des étagères, Ecloses
Coquetterie posthume
Quand je mourrai, que l’on me mette,  Avant de clouer mon cercueil,  Un peu de rouge à la pommette,  Un
Retour haut de page