Ma Mort, d'Evariste de Parny

De mes pensers confidente chérie, 

Toi, dont les chants faciles et flatteurs 

Viennent parfois suspendre les douleurs 

Dont les Amours ont parsemé ma vie, 

Lyre fidèle, où mes doigts paresseux 

Trouvent sans art des sons mélodieux, 

Prends aujourd’hui ta voix la plus touchante, 

Et parle-moi de ma maîtresse absente.

 

Objet chéri, pourvu que dans tes bras 

De mes accords j’amuse ton oreille, 

Et qu’animé par le jus de la treille, 

En les chantant, je baise tes appas ; 

Si tes regards, dans un tendre délire, 

Sur ton ami tombent languissamment ; 

À mes accents si tu daignes sourire ; 

Si tu fais plus, et si mon humble lyre 

Sur tes genoux repose mollement ; 

Qu’importe à moi le reste de la terre ? 

Des beaux esprits qu’importe la rumeur, 

Et du public la sentence sévère ? 

Je suis amant, et ne suis point auteur. 

Je ne veux point d’une gloire pénible ; 

Trop de clarté fait peur au doux plaisir. 

Je ne suis rien, et ma muse paisible 

Brave en riant son siècle et l’avenir. 

Je n’irai pas sacrifier ma vie 

Au fol espoir de vivre après ma mort. 

Ô ma maîtresse ! un jour l’arrêt du sort 

Viendra fermer ma paupière affaiblie. 

Lorsque tes bras, entourant ton ami, 

Soulageront sa tête languissante, 

Et que ses yeux soulevés à demi 

Seront remplis d’une flamme mourante ; 

Lorsque mes doigts tâcheront d’essuyer 

Tes yeux fixés sur ma paisible couche, 

Et que mon cœur, s’échappant sur ma bouche 

De tes baisers recevra le dernier ; 

Je ne veux point qu’une pompe indiscrète 

Vienne trahir ma douce obscurité, 

Ni qu’un airain à grand bruit agité 

Annonce à tous le convoi qui s’apprête. 

Dans mon asile, heureux et méconnu, 

Indifférent au reste de la terre, 

De mes plaisirs je lui fais un mystère : 

 

Je veux mourir comme j’aurai vécu.

Cartes de Condoléances

On n'oublie jamais
On n’oublie jamais une personne, on s’habitue seulement à son absence.… Lire la Suite
Une partie de moi
Une partie de moi disparue à jamais, une partie de toi pour toujours en moi.… Lire la Suite
Le temps ne guérit pas toujours la douleur, mais il t’apprend parfois à vivre avec.
Carte de condoléances Douleur
Le temps ne guérit pas toujours la douleur, mais il t’apprend parfois à vivre avec. Utiliser ce modèle de carte…
Après tout ce temps
Après tout ce temps … Tu me manques encore chaque jour.… Lire la Suite
Tu ne sais jamais à quel point tu es fort, jusqu'au jour où être fort reste ta seule option.
Carte de condoléances Force
Tu ne sais jamais à quel point tu es fort, jusqu’au jour où être fort reste ta seule option.… Lire
Tu n'es plus là
Tu n’es plus là où tu étais mais tu es partout là où je suis (Victor Hugo)… Lire la Suite
Le deuil n'est pas l'absence d'amour
Le Deuil n’est pas l’absence d’Amour, le Deuil est la preuve que l’Amour est toujours là.… Lire la Suite
Je ne cacherai pas…
Je ne cacherai pas ma souffrance, tout comme je ne cachais pas mon amour.… Lire la Suite
Le deuil est le prix que nous payons pour l'amour
Carte de condoléances Prix
Le deuil est le prix que nous payons pour l’amour.… Lire la Suite
Quand quelqu'un qu'on aime devient un souvenir…
Quand quelqu’un qu’on aime devient un souvenir, le souvenir devient un trésor.… Lire la Suite
Les bons souvenirs
Beaucoup de bons souvenirs me reviennent alors que je pense à notre cher disparu. Que l’amour de la famille et
Le souvenir
Le souvenir, c’est la présence invisible. (V. Hugo)… Lire la Suite

Condoléances: Articles

6 conseils pour soutenir un ami endeuillé
Quand un de vos amis passe par l’étape difficile du deuil, vous avez un rôle important à jouer : dans ces
Fleurs funéraires: 30 messages pour la famille
Quand quelqu’un meurt, trouver le bon message de fleurs funéraires pour transmettre votre compassion, votre douleur, vos amitiés, vos regrets
Faire son deuil sur Facebook
Aujourd’hui plus que jamais, le deuil est public : le chagrin s’affiche sur les réseaux sociaux, se partage et se
La famille, après un décès
Quand un membre d’une famille meurt, il y a un processus en réponse à cette perte. Ce processus se produit

Condoléances: Messages

Monsieur, Madame, je vous prie de recevoir mes très sincères condoléances et l’expression de ma profonde sympathie.
Monsieur, Madame, je vous prie de recevoir mes très sincères condoléances et l’expression de ma profonde sympathie.… Lire la Suite
La mère est l'être le plus cher au monde. Personne et rien ne peut combler le vide créé par la
La mère est l’être le plus cher au monde. Personne et rien ne peut combler le vide créé par la
Je prends une vive part à votre chagrin. Affectueusement et tristement.
Je prends une vive part à votre chagrin. Affectueusement et tristement.… Lire la Suite
Condoléances à la famille endeuillée. Mes larmes coulent pour un ami, un grand homme.
Condoléances à la famille endeuillée. Mes larmes coulent pour un ami, un grand homme.… Lire la Suite

Condoléances: Citations

 La naissance est le lieu de l'inégalité. L'égalité prend sa revanche avec l'app…
 La naissance est le lieu de l’inégalité. L’égalité prend sa revanche avec l’approche de la mort. … Lire la Suite
 Nuance : quand l’homme est mort, on l’enterre ; quand l’arbre est mort, on le d…
 Nuance : quand l’homme est mort, on l’enterre ; quand l’arbre est mort, on le déterre ! … Lire la Suite
 Mourir fait partie de la vie. Et ceux qui ont peur de la mort sont aussi ceux q…
 Mourir fait partie de la vie. Et ceux qui ont peur de la mort sont aussi ceux qui ont peur
 Tout refus du langage est une mort. …
 Tout refus du langage est une mort. … Lire la Suite

Condoléances: Poèmes

L'isolement
Souvent sur la montagne, à l’ombre du vieux chêne,  Au coucher du soleil, tristement je m’assieds ;  Je promène au
"Notre vie", Paul Eluard.
Notre vie tu l’as faite elle est ensevelie Aurore d’une ville un beau matin de mai Sur laquelle la terre
Le volubilis, de René-François Sully Prudhomme
Toi qui m’entends sans peur te parler de la mort,  Parce que ton espoir te promet qu’elle endort  Et que
Dolorosae
Mère, voilà douze ans que notre fille est morte ; et depuis, moi le père et vous la femme forte,
Copy link
Powered by Social Snap