Le dormeur du Val, Arthur Rimbaud.

C’est un trou de verdure où chante une rivière,
Accrochant follement aux herbes des haillons
D’argent ; où le soleil, de la montagne fière,
Luit : c’est un petit val qui mousse de rayons.

Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue,
Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu,
Dort ; il est étendu dans l’herbe, sous la nue,
Pâle dans son lit vert où la lumière pleut.

Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme
Sourirait un enfant malade, il fait un somme :
Nature, berce-le chaudement : il a froid.

Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;
Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine,
Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit.

Cartes de Condoléances

Je suis de tout coeur avec toi
Je suis de tout coeur avec toi en ces moments difficiles.… Lire la Suite
Mon coeur souffre
Mon coeur souffre avec toi. Je suis là si tu as besoin de moi.… Lire la Suite
La jeunesse offre la promesse du bonheur, mais la vie offre les réalités du deuil.
Carte de condoléances Promesse
La jeunesse offre la promesse du bonheur, mais la vie offre les réalités du deuil.… Lire la Suite
Le vrai tombeau
« Le vrai tombeau des morts, c’est le coeur des vivants » (Jean Cocteau)… Lire la Suite
Parler de ses peines, c'est déjà se consoler
Carte de condoléances Peines
Parler de ses peines, c’est déjà se consoler (A. Camus)… Lire la Suite
Nous partageons
Nous partageons votre douleur. Toutes nos condoléances.… Lire la Suite
Le souvenir
Le souvenir, c’est la présence invisible. (V. Hugo)… Lire la Suite
Parfois je n'arrive pas…
Parfois, je n’arrive pas à croire que tu as disparu…… Lire la Suite
On n'oublie jamais
On n’oublie jamais une personne, on s’habitue seulement à son absence.… Lire la Suite
Une partie de moi
Une partie de moi disparue à jamais, une partie de toi pour toujours en moi.… Lire la Suite
Renaissance
Ce que la chenille appelle la mort, le papillon l’appelle renaissance.… Lire la Suite
Avec vous
Avec vous, sincères condoléances.… Lire la Suite

Condoléances: Articles

80 messages de condoléances
Quand on apprend la disparition de quelqu’un, membre de la famille, ami, ou simple connaissance, il est d’usage d’envoyer immédiatement
Quand envoyer son message de condoléances ?
À l’annonce d’un décès, nous avons souvent le sentiment qu’il faut envoyer un message de condoléances immédiatement. Certaines personnes rédigent ce
La famille, après un décès
Quand un membre d’une famille meurt, il y a un processus en réponse à cette perte. Ce processus se produit
Faire ses adieux avec une croix funéraire
Les funérailles ne sont pas le genre d’occasions que nous aimons planifier. Il est cependant bon de bien faire ses

Condoléances: Messages

Je me souviens à quel point votre mère était douce et affectueuse. C'était une femme d'une force et une vivacité
Je me souviens à quel point votre mère était douce et affectueuse. C’était une femme d’une force et une vivacité
Il est des douleurs difficiles à consoler mais quelques mots peuvent les apaiser. Quand le chagrin aura pu s'enfuir, il
Il est des douleurs difficiles à consoler mais quelques mots peuvent les apaiser. Quand le chagrin aura pu s’enfuir, il
C'est avec une immense tristesse que nous vous présentons nos plus sincères condoléances. Je garderai toujours à l'esprit l'image d'une
C’est avec une immense tristesse que nous vous présentons nos plus sincères condoléances. Je garderai toujours à l’esprit l’image d’une
Je ne peux pas imaginer ce que vous devez ressentir en ce moment, mais je veux que vous sachiez que
Je ne peux pas imaginer ce que vous devez ressentir en ce moment, mais je veux que vous sachiez que

Condoléances: Citations

Je n'ai pas peur de mourir, j'ai peur de ne pas av…
Je n’ai pas peur de mourir, j’ai peur de ne pas avoir assez vécu…… Lire la Suite
 Qu'on l'imagine céleste ou terrestre, l'immortalité, quand on tient à la vie, n…
 Qu’on l’imagine céleste ou terrestre, l’immortalité, quand on tient à la vie, ne console pas de la mort. … Lire la
 On aime sa mère presque sans le savoir, sans le sentir, car cela est naturel co…
 On aime sa mère presque sans le savoir, sans le sentir, car cela est naturel comme de vivre.  … Lire
 Un mort qu'on abandonne est mort deux fois. …
 Un mort qu’on abandonne est mort deux fois. … Lire la Suite

Condoléances: Poèmes

L'isolement
Souvent sur la montagne, à l’ombre du vieux chêne,  Au coucher du soleil, tristement je m’assieds ;  Je promène au
La Mort, Théophile Gautier
La mort est multiforme, elle change de masque  Et d’habit plus souvent qu’une actrice fantasque ;  Elle sait se farder, 
À Denis Gérin
Cher ami, le trépas est-il bien aussi sombre  Qu’un vain peuple le pense ? Et l’onde aux sombres bords,  Est-elle
Au bord de la forêt, d'André Lemoyne
À Madame Sureau-Bellet.     I.   L’hirondelle frileuse au loin s’était enfuie.  Sous les dernières fleurs, les papillons mouraient. 
Copy link
Powered by Social Snap