Le dormeur du Val, Arthur Rimbaud.

C’est un trou de verdure où chante une rivière,
Accrochant follement aux herbes des haillons
D’argent ; où le soleil, de la montagne fière,
Luit : c’est un petit val qui mousse de rayons.

Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue,
Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu,
Dort ; il est étendu dans l’herbe, sous la nue,
Pâle dans son lit vert où la lumière pleut.

Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme
Sourirait un enfant malade, il fait un somme :
Nature, berce-le chaudement : il a froid.

Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;
Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine,
Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit.

Cartes de Condoléances

On est seul
On est seul ici, et ta lumière me manque.… Lire la Suite
Parfois je n'arrive pas…
Parfois, je n’arrive pas à croire que tu as disparu…… Lire la Suite
Je ne cacherai pas…
Je ne cacherai pas ma souffrance, tout comme je ne cachais pas mon amour.… Lire la Suite
Tu étais…
Tu étais la lumière de ma vie.… Lire la Suite
Sans les arbres…
Sans les arbres dans lesquels il joue, le vent resterait invisible. (C. Singer)… Lire la Suite
Une partie de moi
Une partie de moi disparue à jamais, une partie de toi pour toujours en moi.… Lire la Suite
Si l'instant est douloureux…
Si l’instant est douloureux, convoque les souvenirs heureux.… Lire la Suite
Je ne peux pas imaginer…
Je ne peux pas imaginer à quel point ce que vous vivez en ce moment est difficile, je sais juste
Les promesses de la jeunesse
La jeunesse offre la promesse du bonheur, mais la vie offre les réalités du deuil.… Lire la Suite
Nous comprenons la mort
Nous comprenons la mort uniquement après qu’elle ait mis les mains sur une personne que nous aimons. (Anne L. de
Je suis de tout coeur avec vous
Je suis de tout coeur avec vous, mes sincères condoléances.… Lire la Suite
Parler de ses peines
Parler de ses peines, c’est déjà se consoler (A. Camus)… Lire la Suite

Condoléances: Articles

Des fleurs pour les obsèques
À l’heure de se rendre à des funérailles, vous pouvez décider de commander des fleurs pour les envoyer à l’église,
Cinq conseils pour aider un parent en deuil
Lorsque l’on perd un parent, la douleur est double : d’un côté, l’enfant doit faire face à son propre chagrin,
Cimetère Irlandais Obsèques
Les Obsèques en Irlande: célébrer la vie
Les Irlandais sont réputés pour leur joie de vivre, leur foi en la chance et leur courage, en particulier lorsqu’il
Parler de la mort
La mort est, dans notre société, un tabou, et en parler fait naitre toutes sortes de sentiments : la panique,

Condoléances: Messages

Ma Chère (nom de la personne), c’est avec une immense tristesse que j'ai appris le décès de (nom du disparu).
Ma Chère (nom de la personne), c’est avec une immense tristesse que j’ai appris le décès de (nom du disparu).
Veuillez accepter mes condoléances, sachez simplement que je suis ici pour vous, s'il vous plaît n'hésitez pas à m'appeler, surtout
Veuillez accepter mes condoléances, sachez simplement que je suis ici pour vous, s’il vous plaît n’hésitez pas à m’appeler, surtout
C'est avec émotion que j'ai appris la triste nouvelle… Je te prie de croire en mon affectueux soutien dans cette
C’est avec émotion que j’ai appris la triste nouvelle… Je te prie de croire en mon affectueux soutien dans cette
C'est avec une immense tristesse que nous vous présentons nos plus sincères condoléances. Je garderai toujours à l'esprit l'image d'une
C’est avec une immense tristesse que nous vous présentons nos plus sincères condoléances. Je garderai toujours à l’esprit l’image d’une

Condoléances: Citations

 Ce n'est pas la mort qui nous prend ceux que nous aimons ; elle nous les garde …
 Ce n’est pas la mort qui nous prend ceux que nous aimons ; elle nous les garde au contraire et
 La mort est fin et principe de vie.  …
 La mort est fin et principe de vie.  … Lire la Suite
 Les morts sont à la terre, les vivants sont à nous. …
 Les morts sont à la terre, les vivants sont à nous. … Lire la Suite
Le soleil ni la mort ne peuvent se regarder fixeme…
Le soleil ni la mort ne peuvent se regarder fixement.… Lire la Suite

Condoléances: Poèmes

Derniers vers
L’heure de ma mort, depuis dix-huit mois,  De tous les côtés sonne à mes oreilles,  Depuis dix-huit mois d’ennuis et
Le voilier
Je suis debout au bord de la plage ; Un voilier passe dans la brise du matin et part vers
À Laure, duchesse d'A.
Puisqu’ils n’ont pas compris, dans leur étroite sphère,  Qu’après tant de splendeur, de puissance et d’orgueil,  Il était grand et
La mort des pauvres
C’est la Mort qui console, hélas ! et qui fait vivre ;  C’est le but de la vie, et c’est
Retour haut de page