condoléances en ligne

5 conseils pour présenter ses condoléances en ligne

A l’heure où les emails, SMS, blogs et réseaux sociaux sont devenus des moyens d’expression comme les autres, le deuil se vit aussi en ligne, comme en témoigne la popularité des mémoriaux virtuels. 

Ainsi, aujourd'hui, présenter ses condoléances en ligne  n'est plus considéré comme distant, froid ou irrespectueux. Pour bien s’y prendre, il faut respecter la « netiquette » des condoléances : si vous ne savez pas comment faire, suivez les cinq conseils ci-dessous. 

 

  1. Ne vous posez pas trop de questions. On se demande parfois à partir de quel degré d’intimité on peut exprimer ses condoléances à une famille endeuillée, ou rendre hommage à un ami virtuel sur les mémoriaux virtuels et réseaux sociaux. Aujourd’hui, cette pratique est devenue tout à fait acceptable, à condition bien entendu d’adopter le même respect que lorsque l’on présente ses condoléances dans la « vraie vie ». 
  2. N’utilisez pas les réseaux sociaux pour diffuser des informations privées. Par exemple, n’annoncez pas la mort d’un ami ou d’une connaissance si ses proches ne l’ont pas encore fait : ce n’est pas à vous de prendre cette décision. La famille préfèrera le faire à son rythme et à sa façon, ou bien ne pas le faire du tout. Rendre public un décès génère en effet toutes sortes de questions qu’il faut être prêt à affronter, et parfois aussi des critiques et des commentaires désagréables qui peuvent renforcer la douleur et le sentiment de culpabilité des proches. 
  3. Restez sobre. Sur le web, les amitiés et les relations sont souvent assez superficielles, ce qui ne signifie pas qu’un décès ne puisse pas profondément choquer et émouvoir. Même si c’est votre cas, n’en faites pas trop : évitez les effusions d’émotion et ne faites surtout pas semblant d’avoir été proche de la personne. Mieux vaut raconter une anecdote  ou un souvenir sur le défunt que de tirer le tapis à soi par un débordement de chagrin qui sonnera faux et étonnera les proches. 
  4. N’en profitez pas pour vous mettre en valeur.  Les décès de personnalités, les faits divers, attentats ou catastrophes naturelles provoquent souvent des élans de solidarité sur les réseaux sociaux, ce qui se traduit par des avalanches de commentaires, de hashtags et de photos de profil temporairement modifiées pour rendre hommage aux défunts. Il est tout à fait possible de participer au mouvement, à condition de ne pas essayer d’en profiter pour exprimer vos opinions religieuses, politiques ou autres. 
  5. Si vous avez la possibilité d’exprimer votre deuil ailleurs que sur le web, faites-le. Téléphonez, écrivez une lettre, proposez de l’aide et rendez visite aux personnes endeuillées : rendre hommage au défunt sur la toile ne remplacera pas ces petits gestes et mots qui peuvent faire tant de bien lorsqu’on est en proie aux affres du deuil.  Si vous n’étiez pas très proche de la personne décédée, vous pouvez tout à fait écrire en message sur un mémorial en ligne, ou envoyer un email à ses proches.

Suivez-nous sur Facebook

Trouver une citation

 Pourquoi serait-il plus difficile de mourir, c'est-à-dire de passer de la vie à la mort, que de naître, c'est-à-dire de passer de la mort à la vie ? 

... Ou un message de condoléances

Beaucoup de bons souvenirs me reviennent alors que je pense à notre cher disparu . Que l' amour de la famille et des amis vous réconfortent en ces jours difficiles, mes plus sincères condoléances.

Partagez une carte