Le travail de deuil

En tant que personne en état de grande souffrance , vous devez assimiler le fait que le deuil nécessite un travail, une dépense d’énergie physique et émotionnelle. Ce n’est pas une tâche moins difficile que de surmonter une maladie grave ou d’accomplir une tâche physique épuisante. Le terme « travail de deuil » a été inventé par Sigmund Freud en 1915 pour décrire les tâches et les processus que vous devez remplir avec succès afin de surmonter votre souffrance. Le terme montre que le deuil est quelque chose sur lequel vous devez travailler activement afin de le surmonter d’une manière saine. Il exige beaucoup plus que simplement subir passivement vos réactions à la perte : vous devez être actif, accomplir des choses et suivre des étapes spécifiques de pensée et d’action pour intégrer et assimiler votre douleur.

Cependant, le deuil n’est pas communément perçu comme un travail. Vous n’êtes probablement pas préparé à la violence des sentiments que vous allez ressentir. Vous devez accepter ces sentiments et les exprimer, affronter l’absence d’un être cher, vous construire une identité nouvelle et rétablir votre relation avec le monde extérieur.

 L’incompréhension des proches face au deuil

Vos proches peuvent ne pas savoir ce qu’est un deuil, et les épreuves que cela implique, ils ne vous offriront pas forcément le soutien dont vous aurez besoin. En fait, les attentes irréalistes de vos proches, ou leur commentaires maladroits à vos réactions normales de deuil peuvent rendre l’expérience encore plus douloureuse. Certains iront même peut-être jusqu’à vous suggérer « d’oublier tout ça », ou de « mettre tout ça derrière vous », ou que « vous ne devriez pas réagir de cette façon ». Ne vous attardez pas sur ces maladresses et restez proches des personnes qui vous offrent un véritable soutien. 

Votre travail de deuil implique non seulement la personne proche que vous avez perdu, mais aussi les espoirs, les rêves, les attentes déçues, les sentiments que vous aviez pour cette personne. Vous devez identifier cette lourde perte symbolique. Elle comprend non seulement ce qui est perdu dans le immédiatement, mais aussi ce qui est perdu pour l’ avenir, tout ce qui aurait pu être et ne sera jamais, les rêves qui ne seront jamais réalisés, l’absence aux futurs grans évènements de la vie (mariage, naissance…), et plus encore. Cela ne signifie pas que vous devez faire tout cela à la fois. Ce serait insurmontable. Vous devez faire cela progressivement à travers le processus de deuil de sorte que vous puissiez affronter sainement le présent et préparer l’avenir .

Le traumatisme du deuil

Parfois, la mort d’un être cher amène non seulement le chagrin de ce que vous avez perdu, mais aussi des regrets pour ce que vous n’avez pas pu rétablir. Une relation conflictuelle avec l’être aimé, une chose qui vous tenait à coeur et que vous ne lui avez pas dite, ce sentiment de « plus jamais », de l’irrévocable peut aussi s’ajouter à la douleur de la perte.

Une autre question qui peut compliquer votre travail de deuil est le fait que la perte importante ressuscite toujours de vieux traumastismes et des conflits non résolus, parfois jusque dans l’enfance. La douleur, le vide engendré par votre séparation d’avec votre proche peut réveiller des sentiments d’angoisse et d’impuissance, comme quand vous étiez enfant. La puissance de ces souvenirs enfouis peuvent être écrasants: difficultés à être indépendant, relations parents-enfants , sentiment d’insécurité, ressurgissent avec votre expérience de la perte . Eux aussi peuvent perturber votre deuil. Enfin, c’est un moment où d’autres pertes plus anciennes peuvent revenir vous hanter. Ainsi vous pouvez vous sentir encore plus seul, encore plus vulnérable, plus impuissant. Ces traumatismes s’ajoutent au travail de deuil . Par conséquent, lorsque vous avez à affronter la mort d’un être cher , vous avez non seulement à subir la perte actuelle mais aussi des pertes anciennes et de vieux traumatismes enfouis dans la mémoire.

Image: Flickr Creative Commons/96for2

Cartes de Condoléances

Il est une tristesse
Il est une tristesse si profonde qu’elle ne peut pas même prendre la forme des larmes. (H. Murakami)… Lire la
À quel point tu es fort…
Tu ne sais jamais à quel point tu es fort, jusqu’au jour où être fort reste ta seule option.… Lire
Le deuil est le prix
Le deuil est le prix que nous payons pour l’amour.… Lire la Suite
Tu étais…
Tu étais la lumière de ma vie.… Lire la Suite
Dans nos cœurs…
La vie a une fin comme une lumière de bougie s’éteint, mais dans le cœur les souvenirs sont à jamais
Je ne peux pas imaginer…
Je ne peux pas imaginer à quel point ce que vous vivez en ce moment est difficile, je sais juste
Je ne cacherai pas…
Je ne cacherai pas ma souffrance, tout comme je ne cachais pas mon amour.… Lire la Suite
Les promesses de la jeunesse
La jeunesse offre la promesse du bonheur, mais la vie offre les réalités du deuil.… Lire la Suite
Nous comprenons la mort
Nous comprenons la mort uniquement après qu’elle ait mis les mains sur une personne que nous aimons. (Anne L. de
Sans les arbres…
Sans les arbres dans lesquels il joue, le vent resterait invisible. (C. Singer)… Lire la Suite
Plus fort que la mort
Il y a quelque chose de plus fort que la mort, c’est la présence des absents, dans la mémoire des
Lorsque nous perdons quelqu'un que nous aimons
Lorsque nous perdons quelqu’un que nous aimons, il semble que le temps s’arrête.… Lire la Suite

Condoléances: Articles

Cinq conseils pour aider un ami en deuil à mieux vivre les fêtes de fin d’année
  Les rues qui s’illuminent, les vitrines qui se teintent de couleurs festives, les premiers flocons de neige qui tombent
Être veuve : se faire de nouveaux amis
Il est important de faire de nouvelles rencontres, de tisser de liens d’amitié avec d’autre personne et partir sur une
Les vidéos commémoratives
Tout comme Facebook, YouTube prend bien souvent des allures de cimetière virtuel. On y trouve en effet de plus en
Écrire son testament
Loin d’être réservé aux personnes âgées, l’écriture d’un testament est un acte essentiel si l’on ne souhaite pas suivre les

Condoléances: Messages

Nous sommes profondément émus par ce deuil qui vous frappe. Dans cette difficile épreuve, nous vous assurons de notre amitié
Nous sommes profondément émus par ce deuil qui vous frappe. Dans cette difficile épreuve, nous vous assurons de notre amitié
En ces moments si tristes, je tenais à vous témoigner mon affection
En ces moments si tristes, je tenais à vous témoigner mon affection. Puissiez-vous être réconforté par tout l’amour qui vous
Condoléances à la famille endeuillée. Mes larmes coulent pour un ami, un grand homme.
Condoléances à la famille endeuillée. Mes larmes coulent pour un ami, un grand homme.… Lire la Suite
Le cœur lourd, je prie pour le repos éternel de celui qui était un homme exceptionnel.
Le cœur lourd, je prie pour le repos éternel de celui qui était un homme exceptionnel.… Lire la Suite

Condoléances: Citations

 Comment voulez-vous que la postérité juge équitablement tous les morts ? Commen…
 Comment voulez-vous que la postérité juge équitablement tous les morts ? Comment les interroger dans l’ombre où ils fuient ?
 La mort, mystère inexplicable, dont une expérience journalière paraît n'avoir p…
 La mort, mystère inexplicable, dont une expérience journalière paraît n’avoir pas encore convaincu les hommes. … Lire la Suite
 Et ce qui est beau n'a jamais pu égaler ce qui est grand.  …
 Et ce qui est beau n’a jamais pu égaler ce qui est grand.  … Lire la Suite
 On constate de plus en plus que l'immobilité n'existe vraiment que dans la mort…
 On constate de plus en plus que l’immobilité n’existe vraiment que dans la mort… … Lire la Suite

Condoléances: Poèmes

Voici la mort du ciel, Agrippa d'Aubigné
Voici la mort du ciel en l’effort douloureux Qui lui noircit la bouche et fait saigner les yeux. Le ciel
Ma Mort, d'Evariste de Parny
De mes pensers confidente chérie,  Toi, dont les chants faciles et flatteurs  Viennent parfois suspendre les douleurs  Dont les Amours
Grand deuil, de Nérée Beauchemin
Dans le clair-obscur de la pièce close,  Où brûle une cire au reflet tremblant,  Rigide, et grandi par la mort,
Demain, dès l'aube
Demain, dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne,  Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m’attends.  J’irai par la
Retour haut de page