étapes

Pourquoi faut-il toujours aller à l’enterrement si possible ?

L’annonce du décès d’une personne est très pénible et toutes les étapes qui suivront seront toujours difficiles à gérer pour les proches. L’enterrement reste toutefois la partie la plus douloureuse. Si la possibilité de vous y rendre vous est offerte, … Lire la Suite

Pourquoi faut-il toujours aller à l’enterrement si possible ? Lire la suite »

Des fleurs pastel pour un enterrement

Les fleurs ont toujours eu un pouvoir de réconfort immense. Elles sont le symbole même de l’espoir et peuvent transmettre beaucoup d’émotions. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle on les utilise pour le deuil, afin d’extérioriser des sentiments difficiles à … Lire la Suite

Des fleurs pastel pour un enterrement Lire la suite »

Les souvenirs du disparu : un outil pour surmonter le deuil

Quand il s’agit de s’occuper des objets laissés par le disparu, les personnes endeuillées sont souvent confrontées à un dilemme. Que faire de ces objets et de ces vêtements qui ont été touchés, utilisés, portés et aimés par le défunt … Lire la Suite

Les souvenirs du disparu : un outil pour surmonter le deuil Lire la suite »

Préparer ses propres funérailles

Loin d’être un acte pessimiste, préparer ses propres funérailles est une façon de contrôler le déroulement de ses obsèques et d’épargner à sa famille des prises de décision difficiles, tant sur le plan financier que sur les choix liés à … Lire la Suite

Préparer ses propres funérailles Lire la suite »

L'oraison funèbre

En marquant le début du processus de deuil et en rassemblant les vivants une dernière fois autour du défunt, le rituel des funérailles donne un sens à la mort. Une des façons permettant de personnaliser ce moment tout aussi douloureux Lire la Suite

L'oraison funèbre Lire la suite »

Cartes de Condoléances

 La mort n'est rien de plus qu'un changement éternel. 
 Il faut savoir rire de la mort, sinon la vie ne serait plus une farce. 
 Une fois morts, nous ne sommes plus que des histoires dans l'esprit d'autrui. 
 Le hasard est une loi que tout le monde applique sans le savoir.  
Il est une tristesse si profonde qu'elle ne peut pas même prendre la forme des larmes. (H. Murakami)
En ces moments si tristes, je tenais à vous témoigner mon affection. Puissiez-vous être réconforté par tout l'amour qui vous
 Rien ne se perd, tout ce qu'on tait devant, tôt ou tard, on le sort par derrière.  
 Quand on est mort, c'est tous les jours dimanche. 
 La mort. Elle est plus forte que toutes les jeunesses du monde. 
 Quand on pense à quel point la mort est familière, et combien totale est notre ignorance, et qu'il n'y a
 La mort est le regret de la vie. 
 La mort est un sommeil à l'échelle de l'univers. 

Condoléances: Articles

 La mort est acceptée aussi longtemps que la date et les circonstances de sa venue demeurent incertaines. 
 Lorsqu’on a pénétré le fond des choses, la perte des illusions amène la mort de l’âme, c’est-à-dire un désintéressement complet
 La mort n’existe pas, elle n’est qu’un changement de monde. 
 Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ? 

Condoléances: Messages

 La mort ferme les yeux des morts et ouvre ceux des survivants. 
 La route du passé se mesure par les morts qu'on a laissés tout au long. 
 La maladie, la vieillesse, la mort, trois grandes humiliations pour l'homme. 
C'est l'inconnu qui nous fait peur quand nous contemplons la mort ou l'obscurité, rien d'autre...

Condoléances: Citations

 La mort ne change pas la vie en destin. Mourir ne referme pas le livre à sa dernière page, texte
 Pour oser regarder le soleil mourir sur la mer, il faut avoir osé soi-même regarder la mort en face. 
 Le principe de tous les maux pour l’homme, de la bassesse, de la lâcheté, ce n’est pas la mort, mais
 L’humanité se compose de plus de morts que de vivants. 

Condoléances: Poèmes

 La barbe de l'héritier pousse plus vite que les ongles du mort. 
Retourner chez soi, auprès de ses proches, pour mourir là où on a vécu, tel est le souhait exprimé par
 Peut-être la peur de la mort n’est-elle que le souvenir de la peur de naître. 
 Condamnés à la mort, condamnés à la vie, voilà deux certitudes.