Fleurir le cimetière au Printemps

Le printemps est la saison de la nouvelle vie et vous ne pouvez pas vous empêcher de remarquer toutes les jolies fleurs écloses. Après les jours froids de l’hiver, la vie renouvelée est un spectacle très bien accueilli. C’est une saison propice au fleurissement du cimetière. Donc, si vous voulez embellir une tombe, vous pouvez être sûr que les fleurs fraîches vont accueillir le printemps.

Une vie renouvelée

Certaines fleurs sauvages commencent à fleurir à mesure que le printemps s’installe. Le sol n’est plus gelé et les plantes reviennent à la vie. Les jonquilles sont connues pour être l’une des premières à fleurir. Elles fleurissent parfois même lorsque les derniers morceaux de neige commencent à fondre. Pour ceux qui n’aiment pas l’hiver, ces fleurs rappellent qu’il y a de la beauté cachée sous la couverture d’hiver blanche et moelleuse. La primevère est une autre belle fleur sauvage qui a un cycle de floraison particulièrement long. Elles fleuriront jusqu’en juin.

Dans le cimetière, il y a plusieurs belles fleurs à choisir. Une palette de petites plantes compactes, aux coloris vifs, pour une mise en lumière, avec des primevères, des pensées, des paquerettes. Les pensées sont probablement l’un des plus populaires de toutes. Elles sont particulièrement belles quand elles sont en terre.

Des bouquets de fleurs mélangées

Si vous voulez savoir quels types de fleurs de printemps à commander chez votre fleuriste, il y en a beaucoup de disponible à cette période de l’année. Tout d’abord, jetez un coup d’œil autour pour un bouquet de fleurs sauvages. Ces bouquets ressemblent à un bouquet de fleurs arrachées d’un champ voisin. Ils sont parfaits pour la décoration de style campagnard. Une autre option est un bouquet de tulipes colorées. Les tulipes sont fortement associées à la saison du printemps et elles sont disponibles dans un certain nombre de belles couleurs aussi. Associées avec des narcisses, des renoncules, des tournesols, elles offriront toujours un spectacle spectaculaire.

N’oubliez pas, les bouquets mélangés avec une variété de couleurs seront toujours beaux. Les bouquets de fleurs mixtes comprennent plusieurs types de fleurs qui contribue à donner ce look naturel.

 

Cartes de Condoléances

On est seul
On est seul ici, et ta lumière me manque.… Lire la Suite
Lorsque nous perdons quelqu'un que nous aimons
Lorsque nous perdons quelqu’un que nous aimons, il semble que le temps s’arrête.… Lire la Suite
On n'oublie jamais
On n’oublie jamais une personne, on s’habitue seulement à son absence.… Lire la Suite
Le deuil est le prix
Le deuil est le prix que nous payons pour l’amour.… Lire la Suite
Je suis de tout coeur avec vous
Je suis de tout coeur avec vous, mes sincères condoléances.… Lire la Suite
Le problème, c'est que vous pensez…
Le problème, c’est que vous pensez avoir le temps.… Lire la Suite
Parler de ses peines
Parler de ses peines, c’est déjà se consoler (A. Camus)… Lire la Suite
Si l'instant est douloureux…
Si l’instant est douloureux, convoque les souvenirs heureux.… Lire la Suite
Ceux que nous avons tant aimés
Ceux que nous avons tant aimés ne peuvent jamais tout à fait disparaître.… Lire la Suite
Avec vous
Avec vous, sincères condoléances.… Lire la Suite
À quel point tu es fort…
Tu ne sais jamais à quel point tu es fort, jusqu’au jour où être fort reste ta seule option.… Lire
Tu n'es plus là
Tu n’es plus là où tu étais mais tu es partout là où je suis (Victor Hugo)… Lire la Suite

Condoléances: Articles

Écrire une lettre de condoléances
Acte d’une grande profondeur et d’une grande humanité, l’écriture d’une lettre de condoléances est un geste infiniment difficile à faire.
Livrer un bouquet funéraire
 La cérémonie du deuil est toujours accompagnée de fleurs. Non seulement c’est une vieille tradition qui permet de décorer le
Les cartes de condoléances gratuites
Le deuil est une étape difficile, mais également très complexe. Car si certaines personnes ont du mal à partager leur
Fleurs de deuil : quoi écrire sur un ruban ?
Qu’il s’agisse d’un ami défunt, d’un collègue ou d’un proche, il est de coutume d’envoyer des fleurs de deuil le

Condoléances: Messages

Il faut avoir vécu cette terrible épreuve pour comprendre l'intensité de votre douleur. En vous assurant de notre affection, nous
Il faut avoir vécu cette terrible épreuve pour comprendre l’intensité de votre douleur. En vous assurant de notre affection, nous
Je vous prie de bien vouloir accepter mes très vives condoléances.
Je vous prie de bien vouloir accepter mes très vives condoléances.… Lire la Suite
Ma Chère (nom de la personne), c’est avec une immense tristesse que j'ai appris le décès de (nom du disparu).
Ma Chère (nom de la personne), c’est avec une immense tristesse que j’ai appris le décès de (nom du disparu).
Entendre parler de votre perte m'attriste profondément, mais je sais que c'est encore loin d'être ce que vous vivez en
Entendre parler de votre perte m’attriste profondément, mais je sais que c’est encore loin d’être ce que vous vivez en

Condoléances: Citations

 On entre, on crie, Et c'est la vie ; On bâille, on sort, Et c'est la mort. …
 On entre, on crie, Et c’est la vie ; On bâille, on sort, Et c’est la mort. … Lire la Suite
 La mort ne m'impressionne pas, j'ai moi-même, en effet, l'intention bien arrêté…
 La mort ne m’impressionne pas, j’ai moi-même, en effet, l’intention bien arrêtée de mourir un jour. … Lire la Suite
 Si j'étais né sur une île déserte et si j'y avais passé ma vie, je n'aurais mêm…
 Si j’étais né sur une île déserte et si j’y avais passé ma vie, je n’aurais même pas soupçonné l’existence
 Depuis le big bang, tout commence à mourir à l'instant même de naître. L'univer…
 Depuis le big bang, tout commence à mourir à l’instant même de naître. L’univers n’est qu’un élan vers l’usure et

Condoléances: Poèmes

Le dormeur du Val, Arthur Rimbaud.
C’est un trou de verdure où chante une rivière, Accrochant follement aux herbes des haillons D’argent ; où le soleil,
"Sur la mort de Marie", Ronsard.
Je songeais, sous l’obscur de la nuit endormie, Qu’un sépulcre entr’ouvert s’apparaissait à moi. La Mort gisait dedans toute pâle
À la mère de l'enfant mort
Oh ! vous aurez trop dit au pauvre petit ange  Qu’il est d’autres anges là-haut,  Que rien ne souffre au
La Sérénade, de Sophie d'Arbouville
Mère, quel doux chant me réveille ?  Minuit ! c’est l’heure où l’on sommeille.  Qui peut, pour moi, venir si
Retour haut de page