Les mots ne suffisent pas pour exprimer l'immense tristesse que je ressens pour la disparition de votre (père, mère…), veuillez accepter mes condoléances.

Les mots ne suffisent pas pour exprimer l’immense tristesse que je ressens pour la disparition de votre (père, mère…), veuillez accepter mes condoléances.

Cartes de Condoléances

Je ne peux pas imaginer…
Je ne peux pas imaginer à quel point ce que vous vivez en ce moment est difficile, je sais juste
Lorsque nous perdons quelqu'un que nous aimons
Lorsque nous perdons quelqu’un que nous aimons, il semble que le temps s’arrête.… Lire la Suite
Renaissance
Ce que la chenille appelle la mort, le papillon l’appelle renaissance.… Lire la Suite
Les bons souvenirs
Beaucoup de bons souvenirs me reviennent alors que je pense à notre cher disparu. Que l’amour de la famille et
Avec vous
Avec vous, sincères condoléances.… Lire la Suite
Sans les arbres…
Sans les arbres dans lesquels il joue, le vent resterait invisible. (C. Singer)… Lire la Suite
On n'oublie jamais
On n’oublie jamais une personne, on s’habitue seulement à son absence.… Lire la Suite
Tu étais…
Tu étais la lumière de ma vie.… Lire la Suite
Une partie de moi
Une partie de moi disparue à jamais, une partie de toi pour toujours en moi.… Lire la Suite
On est seul
On est seul ici, et ta lumière me manque.… Lire la Suite
Nous comprenons la mort
Nous comprenons la mort uniquement après qu’elle ait mis les mains sur une personne que nous aimons. (Anne L. de
Parler de ses peines
Parler de ses peines, c’est déjà se consoler (A. Camus)… Lire la Suite

Condoléances: Articles

Après la mort d'un proche
Lorsqu’un proche disparaît, reprendre une vie normale parait impossible. Parfois, on repousse même ce retour à la vie pour laisser
Condoléances: choisir une gerbe de fleurs
Consoler une personne frappée par le deuil constitue une étape très dure, à laquelle vous serez toujours confronté à un
Les vidéos commémoratives
Tout comme Facebook, YouTube prend bien souvent des allures de cimetière virtuel. On y trouve en effet de plus en
Obsèques: les fleurs dorées
Quand on pense aux compositions florales et aux couleurs des fleurs, l’or ne me vient pas à l’esprit. Surtout quand

Condoléances: Messages

Entendre parler de votre perte m'attriste profondément, mais je sais que c'est encore loin d'être ce que vous vivez en
Entendre parler de votre perte m’attriste profondément, mais je sais que c’est encore loin d’être ce que vous vivez en
En partageant votre peine profonde, nous voulons vous aider à l'atténuer.
En partageant votre peine profonde, nous voulons vous aider à l’atténuer.… Lire la Suite
Beaucoup de bons souvenirs me reviennent alors que je pense à notre cher disparu . Que l' amour de la
Beaucoup de bons souvenirs me reviennent alors que je pense à notre cher disparu . Que l’ amour de la
Veuillez accepter mes condoléances les plus sincères, les mots ne peuvent pas exprimer la tristesse que vous ressentez en ce
Veuillez accepter mes condoléances les plus sincères, les mots ne peuvent pas exprimer la tristesse que vous ressentez en ce

Condoléances: Citations

 La mort n'a rien de tragique. Dans cent ans, chacun de nous n'y pensera plus. …
 La mort n’a rien de tragique. Dans cent ans, chacun de nous n’y pensera plus. … Lire la Suite
 Il est mauvais de souhaiter la mort, mais encore plus mauvais de la craindre.  …
 Il est mauvais de souhaiter la mort, mais encore plus mauvais de la craindre.  … Lire la Suite
 La mort ne serait-elle pas tout simplement le passage d'un complexe dimensionne…
 La mort ne serait-elle pas tout simplement le passage d’un complexe dimensionnel à un autre ? … Lire la Suite
 L’homme qui s’attache à cueillir les plaisirs comme des fleurs, est saisi par l…
 L’homme qui s’attache à cueillir les plaisirs comme des fleurs, est saisi par la mort qui l’emportera comme un torrent

Condoléances: Poèmes

Voici la mort du ciel, Agrippa d'Aubigné
Voici la mort du ciel en l’effort douloureux Qui lui noircit la bouche et fait saigner les yeux. Le ciel
À Laure, duchesse d'A.
Puisqu’ils n’ont pas compris, dans leur étroite sphère,  Qu’après tant de splendeur, de puissance et d’orgueil,  Il était grand et
"La mort et le bûcheron", Jean de la Fontaine.
Un pauvre Bûcheron, tout couvert de ramée, Sous le faix du fagot aussi bien que des ans Gémissant et courbé,
"La mort dans la vie", Théophile Gautier.
La spirale sans fin dans le vide s’enfonce ; Tout autour, n’attendant qu’une fausse réponse Pour vous pomper le sang,
Retour haut de page