Il y a trois choses qui nous accompagnent jusqu'à la mort : le sang, l'urine, e…

 Il y a trois choses qui nous accompagnent jusqu’à la mort : le sang, l’urine, et les excréments. 

Cartes de Condoléances

Le problème, c'est que vous pensez avoir le temps.
Carte de condoléances Temps
Le problème, c’est que vous pensez avoir le temps.… Lire la Suite
Même la nuit la plus sombre prendra fin et le soleil se lèvera
Carte de condoléances Nuit
Même la nuit la plus sombre prendra fin et le soleil se lèvera. Victor Hugo… Lire la Suite
Ceux que nous avons tant aimés ne peuvent jamais tout à fait disparaître
Carte de condoléances Amour
Ceux que nous avons tant aimés ne peuvent jamais tout à fait disparaître.… Lire la Suite
On n'oublie jamais
On n’oublie jamais une personne, on s’habitue seulement à son absence.… Lire la Suite
Le temps ne guérit pas toujours la douleur, mais il t’apprend parfois à vivre avec.
Carte de condoléances Douleur
Le temps ne guérit pas toujours la douleur, mais il t’apprend parfois à vivre avec. Utiliser ce modèle de carte…
Tu ne sais jamais à quel point tu es fort, jusqu'au jour où être fort reste ta seule option.
Carte de condoléances Force
Tu ne sais jamais à quel point tu es fort, jusqu’au jour où être fort reste ta seule option.… Lire
La vie est éphémère…
La vie est éphémère, mais le souvenir d’un être cher reste.… Lire la Suite
Le temps passe
Le temps passe, les souvenirs s’estompent, les sentiments changent, les gens nous quittent, mais le coeur n’oublie jamais.… Lire la
Quand quelqu'un qu'on aime devient un souvenir…
Quand quelqu’un qu’on aime devient un souvenir, le souvenir devient un trésor.… Lire la Suite
Le deuil est le prix que nous payons pour l'amour
Carte de condoléances Prix
Le deuil est le prix que nous payons pour l’amour.… Lire la Suite
Avec vous
Avec vous, sincères condoléances.… Lire la Suite
Les bons souvenirs
Beaucoup de bons souvenirs me reviennent alors que je pense à notre cher disparu. Que l’amour de la famille et

Condoléances: Articles

80 messages de condoléances
Quand on apprend la disparition de quelqu’un, membre de la famille, ami, ou simple connaissance, il est d’usage d’envoyer immédiatement
Condoléances: choisir une gerbe de fleurs
Consoler une personne frappée par le deuil constitue une étape très dure, à laquelle vous serez toujours confronté à un
Des fleurs pastel pour un enterrement
Les fleurs ont toujours eu un pouvoir de réconfort immense. Elles sont le symbole même de l’espoir et peuvent transmettre
Reprendre son travail après la perte d'un proche
Quand retourner au travail lorsque l’on a perdu un proche ? Le code du travail français est très clair ;

Condoléances: Messages

C'est en ces moments de peine que nous prenons conscience à quel point un être vous est précieux. C'est avec
C’est en ces moments de peine que nous prenons conscience à quel point un être vous est précieux. C’est avec
Ma Chère XXXX, c’est avec une immense tristesse que j'ai appris le décès de XXXX. Nous savons tous que la
Ma Chère XXXX, c’est avec une immense tristesse que j’ai appris le décès de XXXX. Nous savons tous que la
Je ne peux pas imaginer ce que vous devez ressentir en ce moment, mais je veux que vous sachiez que
Je ne peux pas imaginer ce que vous devez ressentir en ce moment, mais je veux que vous sachiez que
Ma très chère XXXXXX, je sais que tu traverses des moments épouvantables
Ma très chère XXXXXX, je sais que tu traverses des moments épouvantables. Je ne peux t’offrir que mon amitié et

Condoléances: Citations

 L’âge mûr c’est la période de la vie qui précède l’âge pourri.  …
 L’âge mûr c’est la période de la vie qui précède l’âge pourri.  … Lire la Suite
 La vie est parfois bien cruelle. La mort aussi. L'une ne va jamais sans l'autre…
 La vie est parfois bien cruelle. La mort aussi. L’une ne va jamais sans l’autre… Qui vit meurt, c’est une
 On passe sa vie à être menacé de mort. …
 On passe sa vie à être menacé de mort. … Lire la Suite
 Quiconque n’est pas mort jeune mérite de mourir. …
 Quiconque n’est pas mort jeune mérite de mourir. … Lire la Suite

Condoléances: Poèmes

"Sur la mort de Marie", Ronsard.
Je songeais, sous l’obscur de la nuit endormie, Qu’un sépulcre entr’ouvert s’apparaissait à moi. La Mort gisait dedans toute pâle
"L'Horloge", Charles Baudelaire.
Horloge ! dieu sinistre, effrayant, impassible, Dont le doigt nous menace et nous dit: «Souviens-toi ! Les vibrantes Douleurs dans
Derniers vers
L’heure de ma mort, depuis dix-huit mois,  De tous les côtés sonne à mes oreilles,  Depuis dix-huit mois d’ennuis et
Dolorosae
Mère, voilà douze ans que notre fille est morte ; et depuis, moi le père et vous la femme forte,
Copy link
Powered by Social Snap