La perte d’un ami virtuel

Facebook, Twitter, Instagram ou les blogs personnels servent, entre autres, à renouer des liens avec des amis perdus de vue ou à rester en contact avec ses proches en partageant avec eux des petits morceaux de nos vies. Il arrive également que l’on y noue des amitiés avec de parfaits inconnus dans la vie « réelle », des personnes que l’on ne connait que via  photos, publications, emails, vidéos et sessions de chat. A côté des mariages, des naissances et des joies du quotidien, la mort fait parfois son irruption dans l’univers virtuel ; or, comme le phénomène des amis virtuels est relativement récent, les nouveaux rituels sont seulement en train d’apparaitre. Comment réagir alors lorsqu’on est confronté au décès d’un ami que l’on n’a jamais vu en chair et en os, et qui vit à des centaines, voire à des milliers de kilomètres ?

Est-on « autorisé » à faire son deuil ? 

Dans un ouvrage publié en 2010 et intitulé Death, Dying and Grief in an online universe, une équipe de chercheurs américains s’est penchée sur la façon dont on fait son deuil dans le monde virtuel. Ils ont découvert que, bien souvent, les internautes ayant perdu un ami virtuel ont l’impression de ne pas « avoir le droit » de faire leur deuil. En effet, malgré leur douleur et leur tristesse, ils ont la sensation d’usurper le chagrin des autres et n’osent pas contacter la famille du défunt, de peur de ne pas être les bienvenus. A cela s’ajoute l’incompréhension de leurs proches, qui ont parfois du mal à admettre qu’une relation virtuelle puisse être tout à fait réelle. 

Ami virtuel, amitié réelle

Même si de nombreuses connexions nouées dans l’univers virtuel sont superficielles, certaines peuvent être profondes. Il peut même arriver que l’on se confie plus volontiers à une personne que l’on n’a jamais rencontrée qu’à un proche. Le web et les réseaux sociaux peuvent ainsi favoriser l’émergence de véritables amitiés ; en cas de décès, perdre un ami que l’on a rencontré au détour d’un forum ou d’une page Facebook peut être vécu comme un traumatisme. Il faut donc que les amis virtuels endeuillés s’autorisent à faire leur deuil, et cherchent des façons d’honorer la mémoire du disparu. 

Honorer la mémoire d’un ami virtuel

Le phénomène des réseaux sociaux et des amis virtuels étant relativement récent, il n’existe pas encore de « mode d’emploi » en cas de décès. Si l’éloignement géographique n’est pas trop important, il est possible de se rendre à l’enterrement d’un ami virtuel décédé. Sinon, on peut faire parvenir des fleurs ou un petit mot de condoléances à la famille. Le plus important,  pour pouvoir faire son deuil,  est de parler du défunt avec des personnes qui le connaissaient, sur la communauté virtuelle qu’il fréquentait, sur sa page Facebook ou encore sur un mémorial en ligne créé pour l’occasion. Ces espaces permettent de partager photos, vidéos, anecdotes et souvenirs, et de trouver du réconfort : c’est ainsi qu’émergent de nouveaux rituels, qui permettent de vivre la réalité de la mort dans le monde virtuel.

Crédit photo: Flickr/Amit Agarwal

Cartes de Condoléances

Je suis de tout coeur avec toi en ces moments difficiles.
Tu n'es plus là où tu étais mais tu es partout là où je suis (Victor Hugo)
La jeunesse offre la promesse du bonheur, mais la vie offre les réalités du deuil.
La jeunesse offre la promesse du bonheur, mais la vie offre les réalités du deuil.
La vie est éphémère, mais le souvenir d'un être cher reste.
"Le vrai tombeau des morts, c'est le coeur des vivants" (Jean Cocteau)
Nous partageons votre douleur. Toutes nos condoléances.
Le temps passe, les souvenirs s'estompent, les sentiments changent, les gens nous quittent, mais le coeur n'oublie jamais.
Même la nuit la plus sombre prendra fin et le soleil se lèvera
Même la nuit la plus sombre prendra fin et le soleil se lèvera. Victor Hugo
Nous comprenons la mort uniquement après qu’elle ait mis les mains sur une personne que nous aimons
Nous comprenons la mort uniquement après qu'elle ait mis les mains sur une personne que nous aimons. (Anne L. de
Après tout ce temps ... Tu me manques encore chaque jour.
La vie a une fin comme une lumière de bougie s'éteint, mais dans le cœur les souvenirs sont à jamais
Mon coeur souffre avec toi. Je suis là si tu as besoin de moi.

Condoléances: Articles

Loin d’être réservé aux personnes âgées, l’écriture d’un testament est un acte essentiel si l’on ne souhaite pas suivre les
Le décès d’un collègue avec qui on partageait le même milieu professionnel s’avère difficile à surmonter. Face à cette situation,
Le fait de présenter ses condoléances avec des fleurs est une tradition issue de la famille romaine. Du fait de
La mort d’un bébé fait partie des expériences les plus traumatisantes. Les parents vivent une épreuve terrible et ont souvent

Condoléances: Messages

En partageant votre peine profonde, nous voulons vous aider à l'atténuer.
Une belle âme, pleine d'amour, s'en est allée loin de vous, en vous laissant dans la solitude et la tristesse.
Personne ne peut remplacer une personne si chère. En vérité, la vie ne sera plus jamais la même sans lui.
Comment ne pas être atterré quand un proche que l’on aime s’en va. Vous voilà désormais face à l'absence qu’il

Condoléances: Citations

Mourir est passivité, mais se tuer est acte.
 La mort est l'aînée, la vie sa cadette ; nous, humains, avons tort d'opposer la mort à la vie. 
 La civilisation technique a un tort énorme : elle n'a pas encore supprimé la mort. 
 Jamais la mort ne sera aussi belle que la vie que l'on a perdue ! 

Condoléances: Poèmes

Cher ami, le trépas est-il bien aussi sombre  Qu'un vain peuple le pense ? Et l'onde aux sombres bords,  Est-elle
Comme un dernier rayon, comme un dernier zéphyre Anime la fin d'un beau jour, Au pied de l'échafaud j'essaye encor
Nous aurons des lits pleins d'odeurs légères,  Des divans profonds comme des tombeaux,  Et d'étranges fleurs sur des étagères,  Ecloses
Quand je mourrai, que l'on me mette,  Avant de clouer mon cercueil,  Un peu de rouge à la pommette,  Un