peur

Cartes de Condoléances

A petit feu ou à grand feu; qu'’importe le genre de mort, du moment que l'’on meurt.
 Le sage fait son deuil de sa mort. 
 C'est de la source d'un bonheur qu'il faut toujours en attendre la mort. 
 Vivre signifie sentir et penser, souffrir et jouir ; toute autre vie est synonyme de la mort. 
 Pourquoi serait-il plus difficile de mourir, c'est-à-dire de passer de la vie à la mort, que de naître, c'est-à-dire de
 La mort, mystère inexplicable, dont une expérience journalière paraît n'avoir pas encore convaincu les hommes. 
 Il y a trois sortes d'hommes : les Vivants, les Morts, et ceux qui vont sur la Mer. 
 La vie est la seule chose au monde pour laquelle il vaille la peine de mourir. Et l'amour est la
 Il est également absurde de vivre en perdant de vue le paramètre absolue de la mort que de laisser la
 On n'est heureux qu'après la mort. 
 Des gens meurent pour la liberté ; leur mort suffit-elle à insuffler la vie à leur idéal ? 
 On n'accepte en réalité la vieillesse et la mort qu'à l'heure où elles arrivent. 

Condoléances: Articles

Si j'ai l'occasion, j'aimerais mieux mourir de mon vivant !
 Un chef-d'oeuvre est une bataille gagnée contre la mort. 
 La mort est une affaire très monotone et ennuyeuse, mon conseil est de ne jamais avoir affaire à elle. 
 L'acheminement vers la mort est une fuite inconsciente pour échapper à la douleur et à la pénurie. 

Condoléances: Messages

 Est-ce qu'il n'y a pas un danger de placer le plus important de sa vie après la mort ? 
 Ce qui n'est pas fixé n'est rien. Ce qui est fixé est mort. 
 Qui ne voit pas la mort en rose est affecté d'un daltonisme du coeur. 
 Les vivants ne peuvent rien apprendre aux morts ; les morts, au contraire, instruisent les vivants.  

Condoléances: Citations

Présenter ses condoléances ne se limite pas seulement à un petit message que l'on écrit sur une carte ou un
Quand je mourrai, que l'on me mette,  Avant de clouer mon cercueil,  Un peu de rouge à la pommette,  Un
 Les petites pluies sont longues, les tempêtes soudaines sont courtes.  
 Craindre la mort, c'est faire trop d'honneur à la vie. 

Condoléances: Poèmes

 La mort est l'aînée, la vie sa cadette ; nous, humains, avons tort d'opposer la mort à la vie. 
 Il n'est de souvenir douloureux que des morts. Or ceux-ci se détruisent vite, et il ne reste plus autour de
 Il faut savoir risquer la peur comme on risque la mort, le vrai courage est dans ce risque. 
 La mort fut le premier mystère ; elle mit l'homme sur la voie des autres mystères. Elle éleva sa pensée