Veuillez accepter mes condoléances les plus sincères, les mots ne peuvent pas exprimer la tristesse que vous ressentez en ce moment, mais je suis là pour vous et je pense à vous.

Veuillez accepter mes condoléances les plus sincères, les mots ne peuvent pas exprimer la tristesse que vous ressentez en ce moment, mais je suis là pour vous et je pense à vous.

Cartes de Condoléances

À quel point tu es fort…
Tu ne sais jamais à quel point tu es fort, jusqu’au jour où être fort reste ta seule option.… Lire
Nous partageons
Nous partageons votre douleur. Toutes nos condoléances.… Lire la Suite
Parler de ses peines
Parler de ses peines, c’est déjà se consoler (A. Camus)… Lire la Suite
La nuit la plus sombre
Même la nuit la plus sombre prendra fin et le soleil se lèvera. Victor Hugo… Lire la Suite
Mon coeur souffre
Mon coeur souffre avec toi. Je suis là si tu as besoin de moi.… Lire la Suite
Le deuil est le prix
Le deuil est le prix que nous payons pour l’amour.… Lire la Suite
Les promesses de la jeunesse
La jeunesse offre la promesse du bonheur, mais la vie offre les réalités du deuil.… Lire la Suite
Si l'instant est douloureux…
Si l’instant est douloureux, convoque les souvenirs heureux.… Lire la Suite
Tu étais…
Tu étais la lumière de ma vie.… Lire la Suite
Tu n'es plus là
Tu n’es plus là où tu étais mais tu es partout là où je suis (Victor Hugo)… Lire la Suite
Renaissance
Ce que la chenille appelle la mort, le papillon l’appelle renaissance.… Lire la Suite
Le souvenir
Le souvenir, c’est la présence invisible. (V. Hugo)… Lire la Suite

Condoléances: Articles

Faites vous accompagner pour organiser les funérailles
Organiser des funérailles
Quand quelqu’un meurt, notre monde est plongé dans la tourmente. L’avalanche d’anxiété soulève un millier de questions différentes. Que faut-il
Que faire de l’identité digitale du disparu ?
Aujourd’hui, on vit beaucoup en ligne, via nos comptes email, les réseaux sociaux, les blogs ou encore les systèmes de
Envoyer des fleurs de deuil par Internet
Le décès fait partie des évènements de la vie que l’on ne peut prévoir. Il arrive parfois des moments où
Les vidéos commémoratives
Tout comme Facebook, YouTube prend bien souvent des allures de cimetière virtuel. On y trouve en effet de plus en

Condoléances: Messages

Le malheur qui vient de vous toucher, vous et votre famille, nous a pétrifié. Nous sommes de tout coeur avec
Le malheur qui vient de vous toucher, vous et votre famille, nous a pétrifié. Nous sommes de tout coeur avec
Nous ne pourrons jamais dire au revoir à un homme qui restera à jamais dans notre coeur.
Nous ne pourrons jamais dire au revoir à un homme qui restera à jamais dans notre coeur.… Lire la Suite
Nous sommes de tout coeur avec vous en ces moments douloureux. C'est une mauvaise nouvelle que nous venons d'apprendre aujourd’hui.
Nous sommes de tout coeur avec vous en ces moments douloureux. C’est une mauvaise nouvelle que nous venons d’apprendre aujourd’hui.
Ma Chère (nom de la personne), c’est avec une immense tristesse que j'ai appris le décès de (nom du disparu).
Ma Chère (nom de la personne), c’est avec une immense tristesse que j’ai appris le décès de (nom du disparu).

Condoléances: Citations

Vraisemblablement, votre décès ne se produira pas …
Vraisemblablement, votre décès ne se produira pas avant la fin de vos jours et la date de votre inhumation concordera
 Quand on défie la mort on ne gagne qu'en perdant définitivement. …
 Quand on défie la mort on ne gagne qu’en perdant définitivement. … Lire la Suite
 La préoccupation de la mort, c'est comme une nacelle d'où l'on peut voir, de ha…
 La préoccupation de la mort, c’est comme une nacelle d’où l’on peut voir, de haut, le petit monde. … Lire la
 Les morts vivent tant qu'il y a des vivants pour penser à eux. …
 Les morts vivent tant qu’il y a des vivants pour penser à eux. … Lire la Suite

Condoléances: Poèmes

L'isolement
Souvent sur la montagne, à l’ombre du vieux chêne,  Au coucher du soleil, tristement je m’assieds ;  Je promène au
Épigramme sur la mort
Écrit au nom de M. Puget pour sa femme.   1614.     Belle âme qui fus mon flambeau,  Reçois
Grand deuil, de Nérée Beauchemin
Dans le clair-obscur de la pièce close,  Où brûle une cire au reflet tremblant,  Rigide, et grandi par la mort,
La mort des amants
Nous aurons des lits pleins d’odeurs légères,  Des divans profonds comme des tombeaux,  Et d’étranges fleurs sur des étagères,  Ecloses
Retour haut de page