La vérité, c'est une agonie qui n'en finit pas. La vérité de ce monde, c'est la…

 La vérité, c’est une agonie qui n’en finit pas. La vérité de ce monde, c’est la mort. 

Cartes de Condoléances

Avec vous
Avec vous, sincères condoléances.… Lire la Suite
Si l’instant est douloureux, convoque les souvenirs heureux
Carte de condoléances Souvenir
Si l’instant est douloureux, convoque les souvenirs heureux.… Lire la Suite
Mon coeur souffre
Mon coeur souffre avec toi. Je suis là si tu as besoin de moi.… Lire la Suite
Sans les arbres…
Sans les arbres dans lesquels il joue, le vent resterait invisible. (C. Singer)… Lire la Suite
Lorsque nous perdons quelqu'un que nous aimons
Lorsque nous perdons quelqu’un que nous aimons, il semble que le temps s’arrête.… Lire la Suite
Le deuil est le prix que nous payons pour l'amour
Carte de condoléances Prix
Le deuil est le prix que nous payons pour l’amour.… Lire la Suite
Le temps ne guérit pas toujours la douleur, mais il t’apprend parfois à vivre avec.
Carte de condoléances Douleur
Le temps ne guérit pas toujours la douleur, mais il t’apprend parfois à vivre avec. Utiliser ce modèle de carte…
Tu étais…
Tu étais la lumière de ma vie.… Lire la Suite
La vie est éphémère…
La vie est éphémère, mais le souvenir d’un être cher reste.… Lire la Suite
Parfois je n'arrive pas…
Parfois, je n’arrive pas à croire que tu as disparu…… Lire la Suite
Si le cœur…
Si le cœur s’éteint, le souvenir reste.… Lire la Suite
Tu ne sais jamais à quel point tu es fort, jusqu'au jour où être fort reste ta seule option.
Carte de condoléances Force
Tu ne sais jamais à quel point tu es fort, jusqu’au jour où être fort reste ta seule option.… Lire

Condoléances: Articles

Faire un don avec ses condoléances
Présenter ses condoléances ne se limite pas seulement à un petit message que l’on écrit sur une carte ou un
Écrire une lettre de condoléances
Acte d’une grande profondeur et d’une grande humanité, l’écriture d’une lettre de condoléances est un geste infiniment difficile à faire.
Présenter ses condoléances pour un disparu après une longue maladie
La mort a tendance à frapper au moment où l’on s’y attend le moins. Pourtant, il peut arriver des situations
Acheter des roses pour un enterrement
Présenter ses condoléances avec un bouquet de fleurs est avant tout une tradition. Ceci constitue un bel hommage à l’endroit

Condoléances: Messages

Ayant appris le deuil qui vous frappe avec la disparition de votre (époux, épouse, frère…), je vous prie de recevoir mes
Ayant appris le deuil qui vous frappe avec la disparition de votre (époux, épouse, frère…), je vous prie de recevoir
Je veux m’associer à tous ceux qui prennent part à votre affliction. Veuillez recevoir mes condoléances très sincères et croire
Je veux m’associer à tous ceux qui prennent part à votre affliction. Veuillez recevoir mes condoléances très sincères et croire
Il est des chagrins bien difficiles à surmonter quand disparaît un être cher. Mais quand la peine s’atténuera, il restera
Il est des chagrins bien difficiles à surmonter quand disparaît un être cher. Mais quand la peine s’atténuera, il restera
Je n'ai pas les mots pour vous soulager de votre douleur. S'il y a quelque chose que je peux faire
Je n’ai pas les mots pour vous soulager de votre douleur. S’il y a quelque chose que je peux faire

Condoléances: Citations

 Ceux qui ont le mieux parlé de la mort sont morts. …
 Ceux qui ont le mieux parlé de la mort sont morts. … Lire la Suite
 Tout ce qui est mort comme fait, est vivant comme enseignement. …
 Tout ce qui est mort comme fait, est vivant comme enseignement. … Lire la Suite
 Quelle autre chose est le temps qu'une route précipitée qui nous conduit contin…
 Quelle autre chose est le temps qu’une route précipitée qui nous conduit continuellement à la mort malgré nous. … Lire la
 Peut-être la peur de la mort n’est-elle que le souvenir de la peur de naître. …
 Peut-être la peur de la mort n’est-elle que le souvenir de la peur de naître. … Lire la Suite

Condoléances: Poèmes

La mort fervente, d'Anna de Noailles
Mourir dans la buée ardente de l’été,  Quand parfumé, penchant et lourd comme une grappe,  Le coeur, que la rumeur
Le dernier adieu, de René-François Sully Prudhomme
Quand l’être cher vient d’expirer,  On sent obscurément la perte,  On ne peut pas encor pleurer :  La mort présente
Derniers vers
L’heure de ma mort, depuis dix-huit mois,  De tous les côtés sonne à mes oreilles,  Depuis dix-huit mois d’ennuis et
Chrysanthèmes
Ils disent qu’au ciel on retrouve  Ces chers petits morts tant pleurés.  Ah ! savent-ils bien ce qu’éprouve  Le cœur
Copy link
Powered by Social Snap