Il n'est plus temps d'aimer alors qu'il faut mouri…

Il n’est plus temps d’aimer alors qu’il faut mourir.

Cartes de Condoléances

Dans nos cœurs…
La vie a une fin comme une lumière de bougie s’éteint, mais dans le cœur les souvenirs sont à jamais
Je suis de tout coeur avec vous
Je suis de tout coeur avec vous, mes sincères condoléances.… Lire la Suite
Je ne cacherai pas…
Je ne cacherai pas ma souffrance, tout comme je ne cachais pas mon amour.… Lire la Suite
La vie est éphémère…
La vie est éphémère, mais le souvenir d’un être cher reste.… Lire la Suite
Nous partageons
Nous partageons votre douleur. Toutes nos condoléances.… Lire la Suite
Le deuil est le prix
Le deuil est le prix que nous payons pour l’amour.… Lire la Suite
Si l'instant est douloureux…
Si l’instant est douloureux, convoque les souvenirs heureux.… Lire la Suite
Je ne peux pas imaginer…
Je ne peux pas imaginer à quel point ce que vous vivez en ce moment est difficile, je sais juste
Renaissance
Ce que la chenille appelle la mort, le papillon l’appelle renaissance.… Lire la Suite
Tout disparaît
Tout disparaît en un clin d’oeil, pardonnez souvent, aimez de tout votre coeur.… Lire la Suite
Si le cœur…
Si le cœur s’éteint, le souvenir reste.… Lire la Suite
Sans les arbres…
Sans les arbres dans lesquels il joue, le vent resterait invisible. (C. Singer)… Lire la Suite

Condoléances: Articles

Présenter ses condoléances à un voisin
Les voisins sont d’habitude les premières personnes à être informés de votre malheur. Ils peuvent vite s’apercevoir de votre souffrance
Condoléances sur les réseaux sociaux
Envoyer ses condoléances via les réseaux sociaux
À l’époque où les réseaux sociaux sont devenus de véritables moyens de communication comme les autres, le deuil se vit
Faire ses adieux avec une croix funéraire
Les funérailles ne sont pas le genre d’occasions que nous aimons planifier. Il est cependant bon de bien faire ses
Faites vous accompagner pour organiser les funérailles
Organiser des funérailles
Quand quelqu’un meurt, notre monde est plongé dans la tourmente. L’avalanche d’anxiété soulève un millier de questions différentes. Que faut-il

Condoléances: Messages

Nous sommes profondément émus par ce deuil qui vous frappe. Dans cette difficile épreuve, nous vous assurons de notre amitié
Nous sommes profondément émus par ce deuil qui vous frappe. Dans cette difficile épreuve, nous vous assurons de notre amitié
Le livre de la vie est le livre suprême qu'on ne peut ni fermer ni ouvrir à son choix. On
Le livre de la vie est le livre suprême qu’on ne peut ni fermer ni ouvrir à son choix. On
Je ne peux pas croire que (nom du défunt) n'est plus avec nous… Il restera toujours dans nos coeurs.
Je ne peux pas croire que (nom du défunt) n’est plus avec nous… Il restera toujours dans nos coeurs.… Lire
Nous sommes tout près de vous dans votre grand malheur. Affection et tendresse.
Nous sommes tout près de vous dans votre grand malheur. Affection et tendresse.… Lire la Suite

Condoléances: Citations

 Tout doit rentrer dans le creuset rénovateur où la mort verse continuellement d…
 Tout doit rentrer dans le creuset rénovateur où la mort verse continuellement de la matière pour la continuelle floraison de
 La mort n'a peut-être pas plus de secrets à nous révéler que la vie ? …
 La mort n’a peut-être pas plus de secrets à nous révéler que la vie ? … Lire la Suite
Le lit est l'endroit le plus dangereux du monde. 8…
Le lit est l’endroit le plus dangereux du monde. 80% des gens y meurent.… Lire la Suite
Aucun jour n'a suivi la nuit, aucune nuit n'a été…
Aucun jour n’a suivi la nuit, aucune nuit n’a été suivie de l’aurore, qui n’ait entendu des pleurs mêlés à

Condoléances: Poèmes

Dolorosae
Mère, voilà douze ans que notre fille est morte ; et depuis, moi le père et vous la femme forte,
La mort des amants
Nous aurons des lits pleins d’odeurs légères,  Des divans profonds comme des tombeaux,  Et d’étranges fleurs sur des étagères,  Ecloses
L'isolement
Souvent sur la montagne, à l’ombre du vieux chêne,  Au coucher du soleil, tristement je m’assieds ;  Je promène au
La mort fervente, d'Anna de Noailles
Mourir dans la buée ardente de l’été,  Quand parfumé, penchant et lourd comme une grappe,  Le coeur, que la rumeur
Retour haut de page