Depuis le big bang, tout commence à mourir à l'instant même de naître. L'univer…

 Depuis le big bang, tout commence à mourir à l’instant même de naître. L’univers n’est qu’un élan vers l’usure et la mort. 

Cartes de Condoléances

Les bons souvenirs
Beaucoup de bons souvenirs me reviennent alors que je pense à notre cher disparu. Que l’amour de la famille et
Tu étais…
Tu étais la lumière de ma vie.… Lire la Suite
Quand quelqu'un qu'on aime devient un souvenir…
Quand quelqu’un qu’on aime devient un souvenir, le souvenir devient un trésor.… Lire la Suite
On n'oublie jamais
On n’oublie jamais une personne, on s’habitue seulement à son absence.… Lire la Suite
Toute ma vie je me souviendrai
Toute ma vie je me souviendrai de sa gentillesse. Je suis de tout coeur avec vous.… Lire la Suite
Une partie de moi
Une partie de moi disparue à jamais, une partie de toi pour toujours en moi.… Lire la Suite
Le malheur de l'avoir perdu
Le malheur de l’avoir perdu ne doit pas nous faire oublier le bonheur de l’avoir connu.… Lire la Suite
Après tout ce temps
Après tout ce temps … Tu me manques encore chaque jour.… Lire la Suite
Nous partageons
Nous partageons votre douleur. Toutes nos condoléances.… Lire la Suite
Sans les arbres…
Sans les arbres dans lesquels il joue, le vent resterait invisible. (C. Singer)… Lire la Suite
Tu n'es plus là
Tu n’es plus là où tu étais mais tu es partout là où je suis (Victor Hugo)… Lire la Suite
Parfois je n'arrive pas…
Parfois, je n’arrive pas à croire que tu as disparu…… Lire la Suite

Condoléances: Articles

Choisir un bouquet de lys pour un enterrement
Le lys est le symbole même de la pureté et c’est la raison pour laquelle il est très utilisé lors
Quatre conseils pour reprendre le travail quand on est en deuil
Le deuil bouleverse nos vies, dérègle le quotidien et remet en question des choses que l’on croyait acquises. Après avoir
Cinq conseils pour aider un parent en deuil
Lorsque l’on perd un parent, la douleur est double : d’un côté, l’enfant doit faire face à son propre chagrin,
Cinq conseils pour aider un ami en deuil à mieux vivre les fêtes de fin d’année
  Les rues qui s’illuminent, les vitrines qui se teintent de couleurs festives, les premiers flocons de neige qui tombent

Condoléances: Messages

C'est avec une grande tristesse que nous venons d’apprendre la disparition de XXXX. Nous désirons vous témoigner toute notre affection.
C’est avec une grande tristesse que nous venons d’apprendre la disparition de XXXX. Nous désirons vous témoigner toute notre affection.
En ces moments si tristes, je tenais à vous témoigner mon affection
En ces moments si tristes, je tenais à vous témoigner mon affection. Puissiez-vous être réconforté par tout l’amour qui vous
Je prie votre famille de me compter parmi vos sincères amis et espère qu’elle trouvera dans mes pensées respectueuses un
Je prie votre famille de me compter parmi vos sincères amis et espère qu’elle trouvera dans mes pensées respectueuses un
Une belle âme, pleine d'amour, s'en est allée loin de vous, en vous laissant dans la solitude et la tristesse.
Une belle âme, pleine d’amour, s’en est allée loin de vous, en vous laissant dans la solitude et la tristesse.

Condoléances: Citations

 L'impossible est ce qui ne peut pas être et qui pourtant est.  …
 L’impossible est ce qui ne peut pas être et qui pourtant est.  … Lire la Suite
 La guerre, c'est quand on attend la mort du dehors ; la paix, c'est quand on l'…
 La guerre, c’est quand on attend la mort du dehors ; la paix, c’est quand on l’attend du dedans. … Lire
 Il faut avoir le courage de regarder la mort en face : elle est là aussi dans l…
 Il faut avoir le courage de regarder la mort en face : elle est là aussi dans la bêtise, les
 La vie est perdue contre la mort, mais la mémoire gagne dans son combat contre …
 La vie est perdue contre la mort, mais la mémoire gagne dans son combat contre le néant. … Lire la Suite

Condoléances: Poèmes

La mort, Anatole France
Si la vierge vers toi jette sous les ramures  Le rire par sa mère à ses lèvres appris ;  Si,
L'isolement
Souvent sur la montagne, à l’ombre du vieux chêne,  Au coucher du soleil, tristement je m’assieds ;  Je promène au
"Sur la mort de Marie", Ronsard.
Je songeais, sous l’obscur de la nuit endormie, Qu’un sépulcre entr’ouvert s’apparaissait à moi. La Mort gisait dedans toute pâle
La mort fervente, d'Anna de Noailles
Mourir dans la buée ardente de l’été,  Quand parfumé, penchant et lourd comme une grappe,  Le coeur, que la rumeur
Copy link
Powered by Social Snap