Aucun de nos instants qui ne soit éphémère ! La mort est une corde au cou de to…

 Aucun de nos instants qui ne soit éphémère !
La mort est une corde au cou de tout vivant. 

Cartes de Condoléances

Tu n'es plus là
Tu n’es plus là où tu étais mais tu es partout là où je suis (Victor Hugo)… Lire la Suite
Le temps passe
Le temps passe, les souvenirs s’estompent, les sentiments changent, les gens nous quittent, mais le coeur n’oublie jamais.… Lire la
Si le cœur…
Si le cœur s’éteint, le souvenir reste.… Lire la Suite
Après tout ce temps
Après tout ce temps … Tu me manques encore chaque jour.… Lire la Suite
Le vrai tombeau
« Le vrai tombeau des morts, c’est le coeur des vivants » (Jean Cocteau)… Lire la Suite
L'amour ne disparait jamais
L’amour ne disparaît jamais… la mort n’est rien. (Saint Augustin)… Lire la Suite
La nuit la plus sombre
Même la nuit la plus sombre prendra fin et le soleil se lèvera. Victor Hugo… Lire la Suite
Dans nos cœurs…
La vie a une fin comme une lumière de bougie s’éteint, mais dans le cœur les souvenirs sont à jamais
Mon coeur souffre
Mon coeur souffre avec toi. Je suis là si tu as besoin de moi.… Lire la Suite
On n'oublie jamais
On n’oublie jamais une personne, on s’habitue seulement à son absence.… Lire la Suite
Avec vous
Avec vous, sincères condoléances.… Lire la Suite
Tu étais…
Tu étais la lumière de ma vie.… Lire la Suite

Condoléances: Articles

Faire un don avec ses condoléances
Présenter ses condoléances ne se limite pas seulement à un petit message que l’on écrit sur une carte ou un
Fleurs de deuil : quoi écrire sur un ruban ?
Qu’il s’agisse d’un ami défunt, d’un collègue ou d’un proche, il est de coutume d’envoyer des fleurs de deuil le
Mourir chez soi
Retourner chez soi, auprès de ses proches, pour mourir là où on a vécu, tel est le souhait exprimé par
Il y a des choses à éviter quand vous envoyez des fleurs de deuil
Fleurs de deuil: 5 choses à éviter
Il n’est jamais facile de trouver les mots justes à dire à quelqu’un qui subit la perte d’un être aimé.

Condoléances: Messages

Un être cher vient de vous quitter. Votre douleur n'a d'égale que votre émotion, et la ferveur de notre affection
Un être cher vient de vous quitter. Votre douleur n’a d’égale que votre émotion, et la ferveur de notre affection
Personne ne s'attendait à une perte si soudaine. Je vous souhaite beaucoup de force et de courage face à cette
Personne ne s’attendait à une perte si soudaine. Je vous souhaite beaucoup de force et de courage face à cette
Les mots ne suffisent pas pour exprimer l'immense tristesse que je ressens pour la disparition de votre (père, mère…), veuillez
Les mots ne suffisent pas pour exprimer l’immense tristesse que je ressens pour la disparition de votre (père, mère…), veuillez
Recevez mes très sincères condoléances et l'expression de ma plus profonde sympathie.
Recevez mes très sincères condoléances et l’expression de ma plus profonde sympathie.… Lire la Suite

Condoléances: Citations

 Tout porte à croire qu'il existe un point de l'esprit d'où la vie et la mort, l…
 Tout porte à croire qu’il existe un point de l’esprit d’où la vie et la mort, le réel et l’imaginaire,
 La mort est la plus laide des cavalières, c'est pourtant celle avec qui on dans…
 La mort est la plus laide des cavalières, c’est pourtant celle avec qui on danse le plus longtemps. … Lire la
Mourir, c'est enterrer tout le monde en une seule …
Mourir, c’est enterrer tout le monde en une seule fois.… Lire la Suite
 Aimer, la meilleure préparation à la mort. …
 Aimer, la meilleure préparation à la mort. … Lire la Suite

Condoléances: Poèmes

La Sérénade, de Sophie d'Arbouville
Mère, quel doux chant me réveille ?  Minuit ! c’est l’heure où l’on sommeille.  Qui peut, pour moi, venir si
Demain, dès l'aube
Demain, dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne,  Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m’attends.  J’irai par la
Le mort joyeux
Dans une terre grasse et pleine d’escargots  Je veux creuser moi-même une fosse profonde,  Où je puisse à loisir étaler
"Sur la mort de Marie", Ronsard.
Je songeais, sous l’obscur de la nuit endormie, Qu’un sépulcre entr’ouvert s’apparaissait à moi. La Mort gisait dedans toute pâle
Retour haut de page