Cartes de Condoléances

Le temps ne guérit pas toujours la douleur, mais il t’apprend parfois à vivre avec.
Carte de condoléances Douleur
Le temps ne guérit pas toujours la douleur, mais il t’apprend parfois à vivre avec. Utiliser ce modèle de carte…
Les bons souvenirs
Beaucoup de bons souvenirs me reviennent alors que je pense à notre cher disparu. Que l’amour de la famille et
On n'oublie jamais
On n’oublie jamais une personne, on s’habitue seulement à son absence.… Lire la Suite
Tout disparaît en un clin d’oeil, pardonnez souvent, aimez de tout votre coeur.
Carte de condoléances Disparition
Tout disparaît en un clin d’oeil, pardonnez souvent, aimez de tout votre coeur.… Lire la Suite
Mon coeur souffre
Mon coeur souffre avec toi. Je suis là si tu as besoin de moi.… Lire la Suite
Parler de ses peines, c'est déjà se consoler
Carte de condoléances Peines
Parler de ses peines, c’est déjà se consoler (A. Camus)… Lire la Suite
Avec vous
Avec vous, sincères condoléances.… Lire la Suite
Renaissance
Ce que la chenille appelle la mort, le papillon l’appelle renaissance.… Lire la Suite
Si l’instant est douloureux, convoque les souvenirs heureux
Carte de condoléances Souvenir
Si l’instant est douloureux, convoque les souvenirs heureux.… Lire la Suite
La vie est éphémère…
La vie est éphémère, mais le souvenir d’un être cher reste.… Lire la Suite
L'amour est la seule chose qu'on emporte dans l'éternité
Carte de condoléances Éternité
L’amour est la seule chose qu’on emporte dans l’éternité (Antonine Maillet)… Lire la Suite
Notre existence
Notre existence se trouve entre deux éternités.… Lire la Suite

Condoléances: Articles

Pourquoi faut-il toujours aller à l’enterrement si possible ?
L’annonce du décès d’une personne est très pénible et toutes les étapes qui suivront seront toujours difficiles à gérer pour
Des fleurs blanches pour un enterrement
L’offrande de fleurs de deuil permet d’exprimer des émotions que les mots même ne sauraient jamais décrire avec toute la
Écrire une lettre de condoléances
Acte d’une grande profondeur et d’une grande humanité, l’écriture d’une lettre de condoléances est un geste infiniment difficile à faire.
Envoyer des fleurs pour le décès d’une jeune femme
Dans le cadre d’un décès d’une jeune femme, les traditionnelles fleurs de deuil sont indispensables pour rendre hommage à la

Condoléances: Messages

C'est en ces moments de peine que nous prenons conscience à quel point un être vous est précieux. C'est avec
C’est en ces moments de peine que nous prenons conscience à quel point un être vous est précieux. C’est avec
Je vous prie d’accepter ma respectueuse sympathie. Je sais combien ce malheur vous a atteint et je tiens à ce
Je vous prie d’accepter ma respectueuse sympathie. Je sais combien ce malheur vous a atteint et je tiens à ce
Je suis de tout coeur avec vous dans la douloureuse épreuve qui vous frappe. Je vous présente mes sincères condoléances
Je suis de tout coeur avec vous dans la douloureuse épreuve qui vous frappe. Je vous présente mes sincères condoléances
A vous tous et très particulièrement à toi XXXX, nous voulons vous dire notre affection en ces moments de séparation.
A vous tous et très particulièrement à toi XXXX, nous voulons vous dire notre affection en ces moments de séparation.

Condoléances: Citations

 La mort est à la fois plus grande qu'une montagne et plus petite qu'un cheveu. …
 La mort est à la fois plus grande qu’une montagne et plus petite qu’un cheveu. … Lire la Suite
 Il n'y a jamais eu de mort à crédit. La mort, on la paie en espèces. …
 Il n’y a jamais eu de mort à crédit. La mort, on la paie en espèces. … Lire la Suite
 Tâchons d'entrer dans la mort les yeux ouverts. …
 Tâchons d’entrer dans la mort les yeux ouverts. … Lire la Suite
 Vivre c'est survivre à un enfant mort.  …
 Vivre c’est survivre à un enfant mort.  … Lire la Suite

Condoléances: Poèmes

Veni, vidi, vici, Victor Hugo
J’ai bien assez vécu, puisque dans mes douleurs Je marche, sans trouver de bras qui me secourent, Puisque je ris
Au bord du vide
Nous voici aujourd’hui au bord du vide Puisque nous cherchons partout le visage que nous avons perdu. Il était notre
Au bord de la forêt, d'André Lemoyne
À Madame Sureau-Bellet.     I.   L’hirondelle frileuse au loin s’était enfuie.  Sous les dernières fleurs, les papillons mouraient. 
Le volubilis, de René-François Sully Prudhomme
Toi qui m’entends sans peur te parler de la mort,  Parce que ton espoir te promet qu’elle endort  Et que
Copy link
Powered by Social Snap