5 conseils pour présenter ses condoléances en ligne

A l’heure où les emails, SMS, blogs et réseaux sociaux sont devenus des moyens d’expression comme les autres, le deuil se vit aussi en ligne, comme en témoigne la popularité des mémoriaux virtuels. 

Ainsi, aujourd’hui, présenter ses condoléances en ligne  n’est plus considéré comme distant, froid ou irrespectueux. Pour bien s’y prendre, il faut respecter la « netiquette » des condoléances : si vous ne savez pas comment faire, suivez les cinq conseils ci-dessous. 

 

  1. Ne vous posez pas trop de questions. On se demande parfois à partir de quel degré d’intimité on peut exprimer ses condoléances à une famille endeuillée, ou rendre hommage à un ami virtuel sur les mémoriaux virtuels et réseaux sociaux. Aujourd’hui, cette pratique est devenue tout à fait acceptable, à condition bien entendu d’adopter le même respect que lorsque l’on présente ses condoléances dans la « vraie vie ». 
  2. N’utilisez pas les réseaux sociaux pour diffuser des informations privées. Par exemple, n’annoncez pas la mort d’un ami ou d’une connaissance si ses proches ne l’ont pas encore fait : ce n’est pas à vous de prendre cette décision. La famille préfèrera le faire à son rythme et à sa façon, ou bien ne pas le faire du tout. Rendre public un décès génère en effet toutes sortes de questions qu’il faut être prêt à affronter, et parfois aussi des critiques et des commentaires désagréables qui peuvent renforcer la douleur et le sentiment de culpabilité des proches. 
  3. Restez sobre. Sur le web, les amitiés et les relations sont souvent assez superficielles, ce qui ne signifie pas qu’un décès ne puisse pas profondément choquer et émouvoir. Même si c’est votre cas, n’en faites pas trop : évitez les effusions d’émotion et ne faites surtout pas semblant d’avoir été proche de la personne. Mieux vaut raconter une anecdote  ou un souvenir sur le défunt que de tirer le tapis à soi par un débordement de chagrin qui sonnera faux et étonnera les proches. 
  4. N’en profitez pas pour vous mettre en valeur.  Les décès de personnalités, les faits divers, attentats ou catastrophes naturelles provoquent souvent des élans de solidarité sur les réseaux sociaux, ce qui se traduit par des avalanches de commentaires, de hashtags et de photos de profil temporairement modifiées pour rendre hommage aux défunts. Il est tout à fait possible de participer au mouvement, à condition de ne pas essayer d’en profiter pour exprimer vos opinions religieuses, politiques ou autres. 
  5. Si vous avez la possibilité d’exprimer votre deuil ailleurs que sur le web, faites-le. Téléphonez, écrivez une lettre, proposez de l’aide et rendez visite aux personnes endeuillées : rendre hommage au défunt sur la toile ne remplacera pas ces petits gestes et mots qui peuvent faire tant de bien lorsqu’on est en proie aux affres du deuil.  Si vous n’étiez pas très proche de la personne décédée, vous pouvez tout à fait écrire en message sur un mémorial en ligne, ou envoyer un email à ses proches.

Cartes de Condoléances

Je suis de tout coeur avec toi en ces moments difficiles.
Même la nuit la plus sombre prendra fin et le soleil se lèvera
Même la nuit la plus sombre prendra fin et le soleil se lèvera. Victor Hugo
Le problème, c'est que vous pensez avoir le temps.
Le problème, c'est que vous pensez avoir le temps.
Le deuil est le prix que nous payons pour l'amour
Le deuil est le prix que nous payons pour l'amour.
Le temps passe, les souvenirs s'estompent, les sentiments changent, les gens nous quittent, mais le coeur n'oublie jamais.
Si l’instant est douloureux, convoque les souvenirs heureux
Si l'instant est douloureux, convoque les souvenirs heureux.
On n'oublie jamais une personne, on s'habitue seulement à son absence.
Tu ne sais jamais à quel point tu es fort, jusqu'au jour où être fort reste ta seule option.
Tu ne sais jamais à quel point tu es fort, jusqu'au jour où être fort reste ta seule option.
Nous comprenons la mort uniquement après qu’elle ait mis les mains sur une personne que nous aimons
Nous comprenons la mort uniquement après qu'elle ait mis les mains sur une personne que nous aimons. (Anne L. de
L'amour est la seule chose qu'on emporte dans l'éternité
L’amour est la seule chose qu’on emporte dans l’éternité (Antonine Maillet)
Je ne peux pas imaginer à quel point ce que vous vivez en ce moment est difficile, je sais juste
Une partie de moi disparue à jamais, une partie de toi pour toujours en moi.

Condoléances: Articles

Certaines personnes, à l’approche de leur mort, confient à leurs proches qu’elles ne souhaitent pas de funérailles. Pour les personnes
Malgré l’importance que donne notre société à la valeur de l’amitié, perdre un ami est souvent considéré comme un évènement
Il n'est pas toujours évident de trouver les mots à dire à une personne qui a perdu un être cher.
Le deuil est toujours un moment pénible, peu importe vos rapports avec le défunt. Pour adresser votre soutien à la

Condoléances: Messages

Le malheur qui vient de bouleverser votre famille m’a pétrifié. Sachez que je suis de tout cœur avec vous. Soyez
Mes très chers amis, je vous prie de bien vouloir accepter mes très vives et sincères condoléances. Cette nouvelle m'a
Je sais que tu as passé des jours difficiles avec la douleur de perdre un être cher, j’espère que le
Puisse son âme repose en paix, je crois fermement que Dieu l'acceptera à bras ouverts pour tout le bien qu'il

Condoléances: Citations

 Il n'y a pas de création sans épreuve...  
 Pour tous ceux qui vivent il y a de l'espérance ; et même un chien vivant vaut mieux qu'un lion
 Pleure sur un mort car lui manque la lumière ; pleure sur un sot car lui manque le bon sens
 La mort est la fin de la vie physique et le passage dans un ailleurs qui demeure mystérieux. 

Condoléances: Poèmes

La perte d'un époux ne va point sans soupirs.  On fait beaucoup de bruit, et puis on se console.  Sur
C'est un trou de verdure où chante une rivière, Accrochant follement aux herbes des haillons D'argent ; où le soleil,
Écrit au nom de M. Puget pour sa femme. 1614.  Belle âme qui fus mon flambeau, Reçois l'honneur qu'en ce tombeau Je suis obligé
Je songeais, sous l'obscur de la nuit endormie, Qu'un sépulcre entr'ouvert s'apparaissait à moi. La Mort gisait dedans toute pâle