videos commemoratives

Les vidéos commémoratives

Tout comme Facebook, YouTube prend bien souvent des allures de cimetière virtuel. On y trouve en effet de plus en plus de vidéos commémoratives qui rendent hommage à des défunts. Il s’agit généralement de diaporamas réalisés par les proches des disparus, agrémentés de musique et de textes. Ces vidéos permettent à la fois de lutter contre l’oubli et de partager chagrin et expériences avec des inconnus : ce sont des cérémonies virtuelles que l’on peut répéter à l’infini.

Quand YouTube se transforme en cimetière virtuel

Aujourd’hui, il n’est pas nécessaire de posséder de compétences techniques pointues pour concevoir une vidéo : il existe des logiciels faciles à utiliser, qui proposent de réaliser des vidéos à partir de photographies. De nombreux internautes ayant perdu un être cher se sont emparés de cette technique pour exprimer leur douleur et vivre leur deuil. Les vidéos prennent souvent la forme de biographies visuelles, qui retracent la vie du défunt de façon chronologique. La cause du décès n’est pas toujours évoquée, même si, parfois, de longs textes explicatifs sont postés par les proches, en guise de légende. 

Des vidéos pour lutter contre l’oubli

Quelle que soit la forme prise par ces vidéos, leur conception est un acte créatif qui apaise et joue un rôle thérapeutique dans le processus de deuil. C’est une façon d’apprivoiser la perte, mais aussi  de rendre hommage au défunt et de lutter contre l’oubli : à chaque clic, la vie du disparu défile sur l’écran, le faisant ainsi exister sur le web. Les commentaires des internautes et l’augmentation du nombre de vues, affiché en bas de la vidéo,  peuvent également réconforter les proches endeuillés.

Le cas du deuil périnatal

Un grand nombre de vidéos commémoratives sont consacrées à des nourrissons nés peu après l’accouchement ou à des bébés mort-nés. Ces vidéos particulièrement poignantes commencent souvent par des photographies de la mère, suivies d’images de l’échographie et parfois même d’une photographie de l’enfant mort, prise à la maternité. Les parents, privés du corps de leur enfant, s’efforcent de le matérialiser dans l’espace virtuel. Pour eux, la vidéo est le moyen de faire connaitre au monde une vie extrêmement brève. Dans le cas d’interruptions médicales de grossesse par exemple, il s’agit d’une vie qui n’a existé que dans le ventre de la mère et que personne, à part les parents et le corps médical, n’a rencontré. La vidéo est alors un moyen de créer une relation avec le fœtus ou l’enfant, et de remplir son berceau de façon virtuelle. 

Partager le chagrin

Créer une vidéo commémorative est souvent thérapeutique pour les parents en souffrance. Ceux-ci peuvent aussi trouver du réconfort à regarder les vidéos réalisées par d’autres parents, qui ont perdu leur enfant au même âge ou dans des circonstances similaires. Les uns commentent les vidéos des autres, et une connexion se crée entre de parfaits inconnus. Pour les parents ayant perdu un enfant, c’est souvent une aubaine, car ils ne connaissent généralement personne qui a traversé le même traumatisme, les décès d’enfants étant heureusement relativement rares. Avec les vidéos commémoratives, le monde virtuel apporte ainsi un apaisement que des personnes en deuil ne trouveraient jamais dans la vie réelle.

Suivez-nous sur Facebook

Trouver une citation

 Je crois, toutes réflexions faites, qu'il ne faut jamais penser à la mort ; cette pensée n'est bonne qu'à empoisonner la vie ; la grande affaire est de ne point souffrir. 

... Ou un message de condoléances

Acceptez s'il-vous-plaît mes condoléances pour le décès de votre (fils, frère, épouse, père...). Ce fut un honneur d'avoir connu une si belle personne et il va vraiment me manquer.

Partagez une carte