Écrire son testament

Loin d’être réservé aux personnes âgées, l’écriture d’un testament est un acte essentiel si l’on ne souhaite pas suivre les règles légales pour disposer de sa succession. Normalement, en France, si le disparu laisse des enfants et un conjoint,  ce dernier doit choisir entre hériter de l’usufruit de la totalité de la succession ou de la pleine propriété du quart de la succession, les descendants recevant le reste. Dans un couple sans enfant, si les deux parents du défunt sont eux aussi décédés, le conjoint reçoit l’intégralité. Evidemment, il existe bien d’autres situations, notamment dans le cas de familles recomposées, et le calcul peut être compliqué. Laisser un testament ne permet pas de déroger entièrement à ces règles, car certains héritiers, comme les enfants et le conjoint survivant, ne peuvent en être exclus. En revanche, il est possible de disposer d’une partie de sa succession à sa guise, et de donner biens et argent à qui on veut, ami, filleul, ou association, ou encore avantager un enfant par rapport à un autre. 

Faire connaitre ses dernières volontés

Dans un testament, tout n’est pas que question d’argent. C’est également par ce document que l’on donne des indications importantes pour l’organisation des funérailles et l’avenir de ses enfants. Tout d’abord, on peut y désigner la personne qui exécutera ses dernières volontés, ainsi qu’un ou plusieurs exécuteurs testamentaires. On y donne aussi, si l’on veut, des consignes sur le sort de son corps, en disant que l’on souhaite donner ses organes ou son corps à la science, être incinéré ou enterré. De la même façon, l’organisation des funérailles peut être déterminée par un testament. Enfin, si on a des enfants mineurs, on peut désigner un tuteur qui s’occupera d’eux. 

Opter pour la simplicité avec le testament olographe

Il y a plusieurs façons de faire un testament ; la plus simple et la moins coûteuse est de le rédiger soi-même, sans l’aide d’un notaire : c’est le testament olographe. Il faut toutefois respecter un  certain nombre de règles pour que le testament ne puisse être contesté. Tout d’abord, il doit être écrit à la main dans son intégralité par la personne qui y liste ses dernières volontés : pas question d’utiliser une machine à écrire ou un ordinateur ou de faire un testament vidéo.  Ensuite, il doit être signé et porter la date du jour, du mois et de l’année. En ce qui concerne le support du testament, il n’y a pas de règle : il peut être écrit sur le dos d’une vieille facture ou sur une carte postale, mais il est préférable d’être prudent et utiliser du papier de bonne qualité pour que le texte soit le plus lisible possible. 

Le testament authentique, ou la sécurité

Pour éviter tout litige entre les légataires, mieux vaut avoir recours au testament authentique, que l’on dicte à deux notaires, ou à un seul en présence de deux témoins qui signent le document. Le testament sera ensuite inscrit au Fichier Central des Dispositions de Dernières Volontés, et sera conservé dans l’étude du notaire. Notez qu’il existe aussi un testament dit « mystique », que l’on remet au notaire dans une enveloppe fermée, et qui est peu utilisé car complexe. Enfin, méfiez-vous des sites internet qui proposent la rédaction de testaments : leurs prix sont certes séduisants, mais ils ne vous dispensent pas de recopier le document à la main et de le faire enregistrer au FCDDV.

Image: Flickr Creative Commons/Ken_Mayer

Cartes de Condoléances

Parfois, je n'arrive pas à croire que tu as disparu...
L'amour ne disparaît jamais... la mort n'est rien. (Saint Augustin)
Ce que la chenille appelle la mort, le papillon l'appelle renaissance.
La jeunesse offre la promesse du bonheur, mais la vie offre les réalités du deuil.
La jeunesse offre la promesse du bonheur, mais la vie offre les réalités du deuil.
Je ne peux pas imaginer à quel point ce que vous vivez en ce moment est difficile, je sais juste
Mon coeur souffre avec toi. Je suis là si tu as besoin de moi.
Le deuil est le prix que nous payons pour l'amour
Le deuil est le prix que nous payons pour l'amour.
Tu étais la lumière de ma vie.
Je suis de tout coeur avec toi en ces moments difficiles.
Toute ma vie je me souviendrai de sa gentillesse. Je suis de tout coeur avec vous.
Le temps ne guérit pas toujours la douleur, mais il t’apprend parfois à vivre avec.
Le temps ne guérit pas toujours la douleur, mais il t'apprend parfois à vivre avec. Utiliser ce modèle de carte
Ceux que nous avons tant aimés ne peuvent jamais tout à fait disparaître
Ceux que nous avons tant aimés ne peuvent jamais tout à fait disparaître.

Condoléances: Articles

En marquant le début du processus de deuil et en rassemblant les vivants une dernière fois autour du défunt, le
Consoler une personne frappée par le deuil constitue une étape très dure, à laquelle vous serez toujours confronté à un
Lorsque l’on traverse la douloureuse épreuve du deuil, il peut être plus facile de parler de sa souffrance à des
La mort d’un bébé fait partie des expériences les plus traumatisantes. Les parents vivent une épreuve terrible et ont souvent

Condoléances: Messages

C'est avec une grande émotion que j'ai appris cette triste nouvelle. Je vous prie de croire en mon affectueux soutien
Nous n’en avons pas cru nos yeux en lisant le faire-part de décès. Il a donc fallu que sa vie
Les mots ne suffisent pas pour exprimer l'immense tristesse que je ressens pour la disparition de votre (père, mère...), veuillez
Je ne peux pas imaginer à quel point ce que vous vivez en ce moment est difficile, je sais juste

Condoléances: Citations

 La mort est un petit oiseau qui chaque jour vient se désaltérer dans ta coupe de vin. 
 La mort hypnotise la vie, comme le rêve illusionne la réalité. 
 J’ai beau mourir, l’univers continue. Cela ne me console pas si je suis autre que l’univers. Mais si l’univers est
 La relation entre la vie et la mort est la même que celle qui existe entre le silence et la

Condoléances: Poèmes

La spirale sans fin dans le vide s’enfonce ; Tout autour, n’attendant qu’une fausse réponse Pour vous pomper le sang,
Fable IX, Livre I. La mort, reine du monde, assembla certain jour,  Dans les enfers, toute sa cour.  Elle voulait
Un pauvre Bûcheron, tout couvert de ramée, Sous le faix du fagot aussi bien que des ans Gémissant et courbé,
À Madame Sureau-Bellet.  I. L'hirondelle frileuse au loin s'était enfuie. Sous les dernières fleurs, les papillons mouraient. Près des étangs voilés où crépitait la
Copy link
Powered by Social Snap