La Sérénade, de Sophie d'Arbouville

Mère, quel doux chant me réveille ? 

Minuit ! c’est l’heure où l’on sommeille. 

Qui peut, pour moi, venir si tard 

Veiller et chanter à l’écart ?

 

Dors, mon enfant, dors ! c’est un rêve. 

En silence la nuit s’achève, 

Mon front repose auprès du tien, 

Je l’embrasse et je n’entends rien. 

Nul ne donne de sérénade 

À toi, ma pauvre enfant malade !

 

Ô mère ! ils descendent des cieux, 

Ces sons, ces chants harmonieux ; 

Nulle voix d’homme n’est si belle, 

Et c’est un ange qui m’appelle ! 

Le soleil brille, il m’éblouit… 

Adieu, ma mère, bonne nuit !

 

Le lendemain, quand vint l’aurore, 

La blanche enfant dormait encore ; 

Sa mère l’appelle en pleurant, 

Nul baiser n’éveille l’enfant… 

Son âme s’était envolée 

 

Quand les chants l’avaient appelée.

Cartes de Condoléances

On est seul ici, et ta lumière me manque.
Le problème, c'est que vous pensez avoir le temps.
Le problème, c'est que vous pensez avoir le temps.
Le deuil est le prix que nous payons pour l'amour
Le deuil est le prix que nous payons pour l'amour.
La jeunesse offre la promesse du bonheur, mais la vie offre les réalités du deuil.
La jeunesse offre la promesse du bonheur, mais la vie offre les réalités du deuil.
Je suis de tout coeur avec vous, mes sincères condoléances.
Notre existence se trouve entre deux éternités.
Tu n'es plus là où tu étais mais tu es partout là où je suis (Victor Hugo)
Si l’instant est douloureux, convoque les souvenirs heureux
Si l'instant est douloureux, convoque les souvenirs heureux.
Tout disparaît en un clin d’oeil, pardonnez souvent, aimez de tout votre coeur.
Tout disparaît en un clin d'oeil, pardonnez souvent, aimez de tout votre coeur.
Avec vous, sincères condoléances.
Parler de ses peines, c'est déjà se consoler
Parler de ses peines, c'est déjà se consoler (A. Camus)
Si le cœur s'éteint, le souvenir reste.

Condoléances: Articles

Certaines personnes, à l’approche de leur mort, confient à leurs proches qu’elles ne souhaitent pas de funérailles. Pour les personnes
Ces dernières années,  les mémoriaux en ligne ont fleuri sur le net. Ces espaces de partage et de recueillement dédiés
Quand il s’agit de s’occuper des objets laissés par le disparu, les personnes endeuillées sont souvent confrontées à un dilemme.
Aujourd’hui, il n’y a aucune difficulté d’envoyer des fleurs de deuil pour rendre hommage à un défunt. Avec les services

Condoléances: Messages

Je vous prie de bien vouloir accepter mes très vives condoléances.
Comment ne pas être atterré quand un proche que l’on aime s’en va. Vous voilà désormais face à l'absence qu’il
Veuillez accepter mes condoléances, sachez simplement que je suis ici pour vous, s'il vous plaît n'hésitez pas à m'appeler, surtout
Je viens de prendre connaissance du décès de XXXX. Nous savons qu'un jour l'existence se termine pour chacun d’entre nous.

Condoléances: Citations

 Comme une journée bien remplie nous donne un bon sommeil, une vie bien vécue nous mène à une mort paisible. 
 Les hommes gardent les portes de la société, qui engendre des morts et développe la haine. Les femmes gardent les
Pour mourir bienheureux, à vivre il faut apprendre. Pour vivre bienheureux, à mourir il faut apprendre.
 Durant la vie, on reste assis sans se reposer. Une fois mort, on se repose sans s'asseoir. 

Condoléances: Poèmes

Souvent sur la montagne, à l'ombre du vieux chêne,  Au coucher du soleil, tristement je m'assieds ;  Je promène au
J'ai bien assez vécu, puisque dans mes douleurs Je marche, sans trouver de bras qui me secourent, Puisque je ris
Nous voici aujourd'hui au bord du videPuisque nous cherchons partout le visageque nous avons perdu.Il était notre avenir et nous
Un pauvre Bûcheron, tout couvert de ramée, Sous le faix du fagot aussi bien que des ans Gémissant et courbé,
Copy link
Powered by Social Snap