À Denis Gérin

Cher ami, le trépas est-il bien aussi sombre 
Qu’un vain peuple le pense ? Et l’onde aux sombres bords, 
Est-elle un ténébreux abîme, un gouffre d’ombre 
Où s’efface à jamais le souvenir des morts ?

Tu le sais, par delà l’horrible latitude, 
Par delà ce flot noir où l’homme est submergé, 
Il est, dans l’Inconnu, un lieu dont l’altitude 
Promet calme et repos au pâle naufragé.

La dépouille qui gît, froide et marmoréenne, 
Se décompose ; mais l’esprit aux vols hardis, 
Libre, attiré par la splendeur élyséenne, 
Monte de ciel en ciel aux plus hauts paradis.

Sur le cher mort qu’on vient de clouer dans sa bière, 
Sur le frère qui part et qui prend les devants 
Pour arriver plus vite au pays de lumière, 
Ne pleurons pas, pleurons plutôt sur les vivants.

Pleurons sur les amis dont les espoirs s’éteignent ; 
Pleurons sur les trésors qu’emporte le cercueil ; 
Oui, pleurons sur tous ceux dont les cœurs blessés saignent 
Dans la nuit de l’exil et dans la nuit du deuil.

 

Nérée Beauchemin

Cartes de Condoléances

Je ne cacherai pas ma souffrance, tout comme je ne cachais pas mon amour.
Je suis de tout coeur avec toi en ces moments difficiles.
Le temps passe, les souvenirs s'estompent, les sentiments changent, les gens nous quittent, mais le coeur n'oublie jamais.
Quand quelqu'un qu'on aime devient un souvenir, le souvenir devient un trésor.
Une partie de moi disparue à jamais, une partie de toi pour toujours en moi.
Ce que la chenille appelle la mort, le papillon l'appelle renaissance.
Mon coeur souffre avec toi. Je suis là si tu as besoin de moi.
Le deuil est le prix que nous payons pour l'amour
Le deuil est le prix que nous payons pour l'amour.
Le problème, c'est que vous pensez avoir le temps.
Le problème, c'est que vous pensez avoir le temps.
Ceux que nous avons tant aimés ne peuvent jamais tout à fait disparaître
Ceux que nous avons tant aimés ne peuvent jamais tout à fait disparaître.
Même la nuit la plus sombre prendra fin et le soleil se lèvera
Même la nuit la plus sombre prendra fin et le soleil se lèvera. Victor Hugo
Le souvenir, c'est la présence invisible. (V. Hugo)

Condoléances: Articles

Gérer une mort soudaine est particulièrement difficile,  non pas parce que la douleur est plus forte que lorsqu’un décès survient
  Les rues qui s’illuminent, les vitrines qui se teintent de couleurs festives, les premiers flocons de neige qui tombent
L’offrande de fleurs de deuil permet d’exprimer des émotions que les mots même ne sauraient jamais décrire avec toute la
Les fleurs de deuil permettent de rendre un dernier et bel hommage à une personne. Le cœur de fleurs est

Condoléances: Messages

Je prends une vive part à votre chagrin. Affectueusement et tristement.
Prévenu trop tard pour pouvoir assister à la cérémonie d'adieu, je tiens à ce que vous sachiez que nous prenons part à votre
Nous n’en avons pas cru nos yeux en lisant le faire-part de décès. Il a donc fallu que sa vie
Puisse son âme repose en paix, je crois fermement que Dieu l'acceptera à bras ouverts pour tout le bien qu'il

Condoléances: Citations

 Les morts vivent tant qu'il y a des vivants pour penser à eux. 
 Et mort on n’est pas mieux dans l’or que dans la boue. 
 Les hommes ne parleraient pas tant du ciel, si ce port fantôme les attendait vraiment au terme de leur odyssée.
 Il n’est pas moins déloyal de s’approprier les morts que de les laisser tomber. Il n’est pas moins désinvolte d’oublier

Condoléances: Poèmes

À Madame Sureau-Bellet.  I. L'hirondelle frileuse au loin s'était enfuie. Sous les dernières fleurs, les papillons mouraient. Près des étangs voilés où crépitait la
C'est la Mort qui console, hélas ! et qui fait vivre ;  C'est le but de la vie, et c'est
Mère, voilà douze ans que notre fille est morte ;et depuis, moi le père et vous la femme forte,nous n'avons
Nous aurons des lits pleins d'odeurs légères, Des divans profonds comme des tombeaux, Et d'étranges fleurs sur des étagères, Ecloses
Copy link
Powered by Social Snap