Je ne peux pas imaginer à quel point ce que vous vivez en ce moment est difficile, je sais juste que je suis là pour vous . Je suis vraiment désolé pour votre perte.

Je ne peux pas imaginer à quel point ce que vous vivez en ce moment est difficile, je sais juste que je suis là pour vous . Je suis vraiment désolé pour votre perte.

Cartes de Condoléances

Nous comprenons la mort uniquement après qu’elle ait mis les mains sur une personne que nous aimons
Carte de condoléances Amour
Nous comprenons la mort uniquement après qu’elle ait mis les mains sur une personne que nous aimons. (Anne L. de
Toute ma vie je me souviendrai
Toute ma vie je me souviendrai de sa gentillesse. Je suis de tout coeur avec vous.… Lire la Suite
Avec vous
Avec vous, sincères condoléances.… Lire la Suite
L'amour est la seule chose qu'on emporte dans l'éternité
Carte de condoléances Éternité
L’amour est la seule chose qu’on emporte dans l’éternité (Antonine Maillet)… Lire la Suite
Tu n'es plus là
Tu n’es plus là où tu étais mais tu es partout là où je suis (Victor Hugo)… Lire la Suite
Le deuil n'est pas l'absence d'amour
Le Deuil n’est pas l’absence d’Amour, le Deuil est la preuve que l’Amour est toujours là.… Lire la Suite
La vie est éphémère…
La vie est éphémère, mais le souvenir d’un être cher reste.… Lire la Suite
Tu étais…
Tu étais la lumière de ma vie.… Lire la Suite
Parfois je n'arrive pas…
Parfois, je n’arrive pas à croire que tu as disparu…… Lire la Suite
Nous partageons
Nous partageons votre douleur. Toutes nos condoléances.… Lire la Suite
L'amour ne disparait jamais
L’amour ne disparaît jamais… la mort n’est rien. (Saint Augustin)… Lire la Suite
Plus fort que la mort
Il y a quelque chose de plus fort que la mort, c’est la présence des absents, dans la mémoire des

Condoléances: Articles

Des fleurs de deuil pour un bébé
La mort d’un bébé fait partie des expériences les plus traumatisantes. Les parents vivent une épreuve terrible et ont souvent
Fleurir le cimetière au Printemps
Le printemps est la saison de la nouvelle vie et vous ne pouvez pas vous empêcher de remarquer toutes les
Le memento mori, illustration de notre mortalité
Des mosaïstes romains à Picasso en passant par les sculpteurs et les peintres de la Renaissance, le memento mori a
Parler de la mort
La mort est, dans notre société, un tabou, et en parler fait naitre toutes sortes de sentiments : la panique,

Condoléances: Messages

Bouleversés par cet événement tragique, nous prenons part à votre douleur et vous adressons nos plus sincères condoléances. Soyez assuré
Bouleversés par cet événement tragique, nous prenons part à votre douleur et vous adressons nos plus sincères condoléances. Soyez assuré
Mes très chers amis, je vous prie de bien vouloir accepter mes très vives et sincères condoléances. Cette nouvelle m'a
Mes très chers amis, je vous prie de bien vouloir accepter mes très vives et sincères condoléances. Cette nouvelle m’a
Nous sommes tout près de vous dans votre grand malheur. Affection et tendresse.
Nous sommes tout près de vous dans votre grand malheur. Affection et tendresse.… Lire la Suite
La naissance est un cadeau pour profiter de la vie sur terre. La mort est un privilège pour se libérer
La naissance est un cadeau pour profiter de la vie sur terre. La mort est un privilège pour se libérer

Condoléances: Citations

 Plutôt souffrir que mourir, C'est la devise des hommes.  …
 Plutôt souffrir que mourir, C’est la devise des hommes.  … Lire la Suite
 On se sépare deux fois, une première fois quand l’amour est mort, une seconde q…
 On se sépare deux fois, une première fois quand l’amour est mort, une seconde quand un sentiment renaît. … Lire la
 Faites aux autres ce que vous voudriez qu'ils vous fassent plutôt que ne pas le…
 Faites aux autres ce que vous voudriez qu’ils vous fassent plutôt que ne pas leur faire ce que vous ne
C'est par la mort que la morale est entrée dans la…
C’est par la mort que la morale est entrée dans la vie.… Lire la Suite

Condoléances: Poèmes

Au bord de la forêt, d'André Lemoyne
À Madame Sureau-Bellet.     I.   L’hirondelle frileuse au loin s’était enfuie.  Sous les dernières fleurs, les papillons mouraient. 
Veni, vidi, vici, Victor Hugo
J’ai bien assez vécu, puisque dans mes douleurs Je marche, sans trouver de bras qui me secourent, Puisque je ris
Dolorosae
Mère, voilà douze ans que notre fille est morte ; et depuis, moi le père et vous la femme forte,
"La mort et le bûcheron", Jean de la Fontaine.
Un pauvre Bûcheron, tout couvert de ramée, Sous le faix du fagot aussi bien que des ans Gémissant et courbé,
Copy link
Powered by Social Snap