Bouleversés par cette soudaine disparition, ils nous est difficile de trouver les mots justes. Sachez que nous sommes tout proches de vous par la pensée.

Bouleversés par cette soudaine disparition, ils nous est difficile de trouver les mots justes. Sachez que nous sommes tout proches de vous par la pensée.

Cartes de Condoléances

Tu étais…
Tu étais la lumière de ma vie.… Lire la Suite
Renaissance
Ce que la chenille appelle la mort, le papillon l’appelle renaissance.… Lire la Suite
Si l’instant est douloureux, convoque les souvenirs heureux
Carte de condoléances Souvenir
Si l’instant est douloureux, convoque les souvenirs heureux.… Lire la Suite
Quand quelqu'un qu'on aime devient un souvenir…
Quand quelqu’un qu’on aime devient un souvenir, le souvenir devient un trésor.… Lire la Suite
On est seul
On est seul ici, et ta lumière me manque.… Lire la Suite
Si le cœur…
Si le cœur s’éteint, le souvenir reste.… Lire la Suite
Tu n'es plus là
Tu n’es plus là où tu étais mais tu es partout là où je suis (Victor Hugo)… Lire la Suite
Nous comprenons la mort uniquement après qu’elle ait mis les mains sur une personne que nous aimons
Carte de condoléances Amour
Nous comprenons la mort uniquement après qu’elle ait mis les mains sur une personne que nous aimons. (Anne L. de
Les bons souvenirs
Beaucoup de bons souvenirs me reviennent alors que je pense à notre cher disparu. Que l’amour de la famille et
Après tout ce temps
Après tout ce temps … Tu me manques encore chaque jour.… Lire la Suite
Ceux que nous avons tant aimés ne peuvent jamais tout à fait disparaître
Carte de condoléances Amour
Ceux que nous avons tant aimés ne peuvent jamais tout à fait disparaître.… Lire la Suite
Le temps ne guérit pas toujours la douleur, mais il t’apprend parfois à vivre avec.
Carte de condoléances Douleur
Le temps ne guérit pas toujours la douleur, mais il t’apprend parfois à vivre avec. Utiliser ce modèle de carte…

Condoléances: Articles

Apporter un soutien après une fausse couche
Une fausse couche est un décès dans la famille et doit être traitée comme tel. Des commentaires maladroits peuvent blesser
Obsèques: les fleurs dorées
Quand on pense aux compositions florales et aux couleurs des fleurs, l’or ne me vient pas à l’esprit. Surtout quand
 Condoléances : envoyer des fleurs de deuil exotiques
Les fleurs exotiques sont magnifiques. Si vous voulez présenter vos condoléances ou rendre un bel hommage au défunt, vous pouvez
Votre absence aux obsèques
Parce que vous ne pouvez pas vous libérer de votre travail, parce que c’est trop loin, parce que vous l’avez

Condoléances: Messages

Prévenu trop tard pour pouvoir assister à la cérémonie d'adieu, je tiens à ce que vous sachiez que nous prenons part à votre
Prévenu trop tard pour pouvoir assister à la cérémonie d’adieu, je tiens à ce que vous sachiez que nous prenons part à votre
Je me souviens à quel point votre mère était douce et affectueuse. C'était une femme d'une force et une vivacité
Je me souviens à quel point votre mère était douce et affectueuse. C’était une femme d’une force et une vivacité
C'est avec une grande tristesse que nous venons d’apprendre la disparition de XXXX. Nous désirons vous témoigner toute notre affection.
C’est avec une grande tristesse que nous venons d’apprendre la disparition de XXXX. Nous désirons vous témoigner toute notre affection.
Puissent mes condoléances vous apporter un peu de réconfort.
Puissent mes condoléances vous apporter un peu de réconfort.… Lire la Suite

Condoléances: Citations

 La mort nous guette depuis notre naissance ; elle peut frapper à chaque instant…
 La mort nous guette depuis notre naissance ; elle peut frapper à chaque instant et il nous faut jouir tant
 Il n'y a pas d'autre mort que l'absence d'amour. …
 Il n’y a pas d’autre mort que l’absence d’amour. … Lire la Suite
 Tout désir, même celui de parler, est un désir de vivre.  …
 Tout désir, même celui de parler, est un désir de vivre.  … Lire la Suite
 Le corps d'un ennemi mort sent toujours bon. …
 Le corps d’un ennemi mort sent toujours bon. … Lire la Suite

Condoléances: Poèmes

Le volubilis, de René-François Sully Prudhomme
Toi qui m’entends sans peur te parler de la mort,  Parce que ton espoir te promet qu’elle endort  Et que
Derniers vers
L’heure de ma mort, depuis dix-huit mois,  De tous les côtés sonne à mes oreilles,  Depuis dix-huit mois d’ennuis et
La mort des amants
Nous aurons des lits pleins d’odeurs légères,  Des divans profonds comme des tombeaux,  Et d’étranges fleurs sur des étagères,  Ecloses
"Sur la mort de Marie", Ronsard.
Je songeais, sous l’obscur de la nuit endormie, Qu’un sépulcre entr’ouvert s’apparaissait à moi. La Mort gisait dedans toute pâle
Copy link
Powered by Social Snap