Le problème, c'est que vous pensez…

Le problème, c’est que vous pensez avoir le temps.

Cartes de Condoléances

Si l'instant est douloureux…
Si l’instant est douloureux, convoque les souvenirs heureux.… Lire la Suite
Le deuil est le prix
Le deuil est le prix que nous payons pour l’amour.… Lire la Suite
Après tout ce temps
Après tout ce temps … Tu me manques encore chaque jour.… Lire la Suite
Lorsque nous perdons quelqu'un que nous aimons
Lorsque nous perdons quelqu’un que nous aimons, il semble que le temps s’arrête.… Lire la Suite
Il est une tristesse
Il est une tristesse si profonde qu’elle ne peut pas même prendre la forme des larmes. (H. Murakami)… Lire la
Notre existence
Notre existence se trouve entre deux éternités.… Lire la Suite
Plus fort que la mort
Il y a quelque chose de plus fort que la mort, c’est la présence des absents, dans la mémoire des
Sans les arbres…
Sans les arbres dans lesquels il joue, le vent resterait invisible. (C. Singer)… Lire la Suite
Je ne peux pas imaginer…
Je ne peux pas imaginer à quel point ce que vous vivez en ce moment est difficile, je sais juste
L'amour et l'éternité
L’amour est la seule chose qu’on emporte dans l’éternité (Antonine Maillet)… Lire la Suite
Les promesses de la jeunesse
La jeunesse offre la promesse du bonheur, mais la vie offre les réalités du deuil.… Lire la Suite
Si le cœur…
Si le cœur s’éteint, le souvenir reste.… Lire la Suite

Condoléances: Articles

Condoléances : envoyer un cœur de fleurs
Les fleurs de deuil permettent de rendre un dernier et bel hommage à une personne. Le cœur de fleurs est
L'enfant en deuil
Eloigner l’enfant ne signifie pas le protéger Dans notre société, la mort est devenue un tabou, ce qui se manifeste
Envoyer ses condoléances par SMS
Le fait de présenter ses condoléances n’est pas une obligation, mais reste un très beau geste et qui peut toujours
L'expérience du deuil
Le deuil est le processus naturel de guérison qui survient après une perte importante. C’est une expérience éprouvante pour chacun

Condoléances: Messages

C'est avec une grande tristesse que j'ai appris le décès soudain de (nom de la personne). En ces moments difficiles
C’est avec une grande tristesse que j’ai appris le décès soudain de (nom de la personne). En ces moments difficiles
XXXXXX, un petit mot pour te dire que nous pensons bien à toi et à tous les tiens. Nos pensées
XXXXXX, un petit mot pour te dire que nous pensons bien à toi et à tous les tiens. Nos pensées
Ayant appris le deuil qui vous frappe avec la disparition de votre (époux, épouse, frère…), je vous prie de recevoir mes
Ayant appris le deuil qui vous frappe avec la disparition de votre (époux, épouse, frère…), je vous prie de recevoir
A vous tous et très particulièrement à toi XXXX, nous voulons vous dire notre affection en ces moments de séparation.
A vous tous et très particulièrement à toi XXXX, nous voulons vous dire notre affection en ces moments de séparation.

Condoléances: Citations

 Le cauchemar est l'épreuve nécessaire du rêve, sa première incarnation.  …
 Le cauchemar est l’épreuve nécessaire du rêve, sa première incarnation.  … Lire la Suite
 Le bonheur et la paix, c'est une question de silence.  …
 Le bonheur et la paix, c’est une question de silence.  … Lire la Suite
 La personne humaine, si dépendante qu'elle soit des moindres accidents de la ma…
 La personne humaine, si dépendante qu’elle soit des moindres accidents de la matière, existe de l’existence même de son âme,
 Quelle autre chose est le temps qu'une route précipitée qui nous conduit contin…
 Quelle autre chose est le temps qu’une route précipitée qui nous conduit continuellement à la mort malgré nous. … Lire la

Condoléances: Poèmes

La mort des pauvres
C’est la Mort qui console, hélas ! et qui fait vivre ;  C’est le but de la vie, et c’est
La Mort, Jean-Pierre Claris de FLorian
Fable IX, Livre I. La mort, reine du monde, assembla certain jour,  Dans les enfers, toute sa cour.  Elle voulait
Épigramme sur la mort
Écrit au nom de M. Puget pour sa femme.   1614.     Belle âme qui fus mon flambeau,  Reçois
La mort, Anatole France
Si la vierge vers toi jette sous les ramures  Le rire par sa mère à ses lèvres appris ;  Si,
Retour haut de page