Que faire des fleurs après des funérailles ?

Une question souvent posée par les familles et les amis est ce qu’il faut faire avec les fleurs après la fin d’un service funéraire.

De nombreuses cérémonies funéraires comprennent des compositions florales, ainsi que des fleurs de deuil envoyées par la famille et les amis à l’église, à la chambre funéraire, au domicile des personnes endeuillées. Mais après que la cérémonie est terminée, que faire des fleurs ?

On peut bien sûr les jeter, si on n’en a vraiment aucune utilité, mais c’est dommage de gaspiller autant de fleurs, encore fraîches, d’autant plus que la tradition d’envoyer des fleurs à une famille en deuil est enracinée dans les coutumes et sert à exprimer son soutien et sa compassion.

On peut donc se demander comment utiliser correctement toutes ces fleurs de deuil.

Où terminent les fleurs de deuil ?

Après un enterrement, des centaines de belles fleurs ont rempli leur devoir, mais elles sont encore en pleine floraison et peuvent encore avoir leur utilité, même si les familles peuvent ne pas savoir ce qu’il faut faire avec elles.

Vous pouvez éventuellement vous tourner vers les pompes funèbres qui ont organisé la cérémonie pour leur demander de donner les fleurs. Les hôpitaux, les centres de soins palliatifs, les maisons de soins infirmiers et d’autres installations accepteront souvent ces fleurs, qui peuvent apporter de la luminosité et des parfums aux patients et au personnel.

Partager des fleurs peut aider une famille sur le chemin du deuil. Pour certaines familles, un acte de bonne volonté comme le don de fleurs peut aider à faciliter la guérison. Vous pouvez créer une liste à partager avec les familles des hôpitaux locaux, des maisons de soins infirmiers et d’autres établissements qui seraient heureux de recevoir les fleurs. Puis, après la cérémonie, organisez le ramassage ou la livraison à l’établissement de la part de la famille.

Dans d’autres cas, les familles peuvent décider de prendre des fleurs de deuil avec eux après la cérémonie, surtout lorsque les expéditeurs envoient les fleurs spécifiquement à la famille. Encouragez les familles à utiliser ces bouquets d’une manière significative et spéciale pour eux. Bien que certains privilégient l’idée de placer les fleurs sur la sépulture de leur proche, il existe de nombreuses autres façons de réutiliser ces fleurs à la maison. Même après qu’elles aient perdu leur fraîcheur et longtemps après la cérémonie, les fleurs peuvent continuer à offrir du réconfort. Voici quelques idées que vous pouvez à la famille:

  • Pot-pourri. Il est facile pour les familles de créer un joli pot-pourri avec des fleurs de deuil, et il existe de nombreuses façons de présenter les pétales parfumés. Après avoir séché les fleurs au soleil, les pétales peuvent être stockés dans de jolis pots ou même des vases à fleurs qui appartenaient à la personne disparue. Même une bouteille de parfum ou une bouteille originale peuvent servir de contenant pour le pot-pourri et créer un magnifique objet.
  • Créer un herbier. À l’aide de fleurs séchées, pressées, de photographies, d’autres souvenirs, la famille peut créer un livre rempli de petits souvenirs en l’honneur du disparu. C’est un création qui ne demande pas un gros budget et peu de fournitures, et l’acte de construire quelque chose de spécial et de coller des photos et des petits objets peut aider la famille à commencer son deuil dans les jours ou les semaines qui suivent les funérailles.
  • Fabriquer une couronne commémorative. Après que les fleurs de deuil aient été séchées au soleil, on peut créer une belle couronne à l’aide d’un cylindre de mousse et de ficelle. On peut ensuite l’accrocher près des photos de famille ou même un temps sur la porte d’entrée, afin que la famille puisse ressentir la présence de leur être cher chaque fois qu’elle rentre chez elle.

Cartes de Condoléances

Tu ne sais jamais à quel point tu es fort, jusqu'au jour où être fort reste ta seule option.
Carte de condoléances Force
Tu ne sais jamais à quel point tu es fort, jusqu’au jour où être fort reste ta seule option.… Lire
Le vrai tombeau
« Le vrai tombeau des morts, c’est le coeur des vivants » (Jean Cocteau)… Lire la Suite
Le souvenir
Le souvenir, c’est la présence invisible. (V. Hugo)… Lire la Suite
La vie est éphémère…
La vie est éphémère, mais le souvenir d’un être cher reste.… Lire la Suite
Même la nuit la plus sombre prendra fin et le soleil se lèvera
Carte de condoléances Nuit
Même la nuit la plus sombre prendra fin et le soleil se lèvera. Victor Hugo… Lire la Suite
Parler de ses peines, c'est déjà se consoler
Carte de condoléances Peines
Parler de ses peines, c’est déjà se consoler (A. Camus)… Lire la Suite
Tu n'es plus là
Tu n’es plus là où tu étais mais tu es partout là où je suis (Victor Hugo)… Lire la Suite
L'amour est la seule chose qu'on emporte dans l'éternité
Carte de condoléances Éternité
L’amour est la seule chose qu’on emporte dans l’éternité (Antonine Maillet)… Lire la Suite
Le temps passe
Le temps passe, les souvenirs s’estompent, les sentiments changent, les gens nous quittent, mais le coeur n’oublie jamais.… Lire la
On n'oublie jamais
On n’oublie jamais une personne, on s’habitue seulement à son absence.… Lire la Suite
Il est une tristesse
Il est une tristesse si profonde qu’elle ne peut pas même prendre la forme des larmes. (H. Murakami)… Lire la
Le malheur de l'avoir perdu
Le malheur de l’avoir perdu ne doit pas nous faire oublier le bonheur de l’avoir connu.… Lire la Suite

Condoléances: Articles

Les cartes de condoléances gratuites
Le deuil est une étape difficile, mais également très complexe. Car si certaines personnes ont du mal à partager leur
Votre absence aux obsèques
Parce que vous ne pouvez pas vous libérer de votre travail, parce que c’est trop loin, parce que vous l’avez
Le prix des obsèques
Le décès d’un proche, évènement ô combien douloureux et difficile, a également un coût financier non négligeable : celui entrainé par
Condoléances : les fleurs de deuil en été
Les raisons pour lesquelles l’individu pourrait se trouver dans l’impossibilité d’assister à des funérailles sont très nombreuses. Dans ce genre

Condoléances: Messages

Le livre de la vie est le livre suprême qu'on ne peut ni fermer ni ouvrir à son choix. On
Le livre de la vie est le livre suprême qu’on ne peut ni fermer ni ouvrir à son choix. On
Quand nous avons appris le décès de votre (époux, épouse, frère…), ce sont beaucoup de bons souvenirs qui ont surgi.
Quand nous avons appris le décès de votre (époux, épouse, frère…), ce sont beaucoup de bons souvenirs qui ont surgi.
Puissent mes condoléances vous apporter un peu de réconfort.
Puissent mes condoléances vous apporter un peu de réconfort.… Lire la Suite
Permettez-moi de vous dire que je partage votre peine. Je pense à vous. Je suis avec vous chaque jour et
Permettez-moi de vous dire que je partage votre peine. Je pense à vous. Je suis avec vous chaque jour et

Condoléances: Citations

 La mort semble la seule route possible pour retrouver la dignité perdue. Le ret…
 La mort semble la seule route possible pour retrouver la dignité perdue. Le retour du pays d’un reflet. … Lire la
 La vie n'est si lourde à porter que parce que nous la subissons et laissons s'a…
 La vie n’est si lourde à porter que parce que nous la subissons et laissons s’accumuler d’accablants temps morts… … Lire
 La mort, c’est le début de l’extase où l’âme ravie entrevoit la vision béatifiq…
 La mort, c’est le début de l’extase où l’âme ravie entrevoit la vision béatifique. … Lire la Suite
 La mort. Que ce mot, si court, est insondable et terrible ! …
 La mort. Que ce mot, si court, est insondable et terrible ! … Lire la Suite

Condoléances: Poèmes

La Mort, Jean-Pierre Claris de FLorian
Fable IX, Livre I. La mort, reine du monde, assembla certain jour,  Dans les enfers, toute sa cour.  Elle voulait
Le dormeur du Val, Arthur Rimbaud.
C’est un trou de verdure où chante une rivière, Accrochant follement aux herbes des haillons D’argent ; où le soleil,
Le dernier adieu, de René-François Sully Prudhomme
Quand l’être cher vient d’expirer,  On sent obscurément la perte,  On ne peut pas encor pleurer :  La mort présente
Au bord de la forêt, d'André Lemoyne
À Madame Sureau-Bellet.     I.   L’hirondelle frileuse au loin s’était enfuie.  Sous les dernières fleurs, les papillons mouraient. 
Copy link
Powered by Social Snap