Apporter un soutien après une fausse couche

Une fausse couche est un décès dans la famille et doit être traitée comme tel. Des commentaires maladroits peuvent blesser profondément les personnes endeuillées.

Juste parce qu’un bébé est mort avant sa naissance ne signifie pas qu’il n’a pas été profondément aimé, chéri , et voulu. Souvent, les parents ont déjà appris le sexe du bébé, choisi un nom, prévu la crèche, acheté des articles pour le bébé.

Que dire ? Il vaut mieux s’en tenir à l’essentiel. Exprimez votre sympathie la même manière que vous le feriez pour tout autre mort : en personne, par téléphone ou dans une note. Dire que vous êtes désolé pour la perte et leur faire savoir que vous espérer que de leur rêve d’enfantement deviendra réalité . Envoyer des fleurs si c’est ce que vous feriez normalement ou offrir d’apporter un repas. Les parents qui ont déjà des enfants pourraient apprécier un peu d’aide pour les garder pendant qu’ils s’occupent des rendez-vous médicaux , des courses ou simplement s’isoler un instant.

À vouloir bien faire, vous pourriez être blessant. Évitez ce genre de propos : 

  • C’est arrivé pour une raison.
  • Il y avait sûrement un problème avec ton bébé.
  • C’est la volonté de Dieu .
  • C’est mieux comme ça.
  • Au moins, vous ne connaissez pas le bébé.
  • Vous pouvez réessayer.
  • Vous pouvez toujours en avoir un autre.
  • Vous en avez déjà deux enfants en bonne santé.

Soyez honnête : « Je suis tellement choqué , je ne sais pas quoi dire » ou « Je sais combien vous avez voulu ce bébé et je suis vraiment désolé. » 

Il faudra bien sûr un certain temps aux parents pour récupérer et passer à autre chose de leur vie. Soyez patient avec eux, et faites bien attention à ce que vous dites.

Image: Creative Commons/klearchos

Cartes de Condoléances

La vie a une fin comme une lumière de bougie s'éteint, mais dans le cœur les souvenirs sont à jamais
Une partie de moi disparue à jamais, une partie de toi pour toujours en moi.
Le temps passe, les souvenirs s'estompent, les sentiments changent, les gens nous quittent, mais le coeur n'oublie jamais.
L'amour est la seule chose qu'on emporte dans l'éternité
L’amour est la seule chose qu’on emporte dans l’éternité (Antonine Maillet)
Parler de ses peines, c'est déjà se consoler
Parler de ses peines, c'est déjà se consoler (A. Camus)
Le malheur de l'avoir perdu ne doit pas nous faire oublier le bonheur de l'avoir connu.
Le souvenir, c'est la présence invisible. (V. Hugo)
Le deuil est le prix que nous payons pour l'amour
Le deuil est le prix que nous payons pour l'amour.
Il y a quelque chose de plus fort que la mort, c'est la présence des absents, dans la mémoire des
L'amour ne disparaît jamais... la mort n'est rien. (Saint Augustin)
On est seul ici, et ta lumière me manque.
Je ne cacherai pas ma souffrance, tout comme je ne cachais pas mon amour.

Condoléances: Articles

La crémation occupe une place de plus en plus importante dans les pratiques funéraires françaises. Aujourd’hui, 32% des décès donnent
Le deuil est une épreuve difficile où les proches du disparu ont parfois du mal à s'en remettre. C'est pour
En tant que personne en état de grande souffrance , vous devez assimiler le fait que le deuil nécessite un
Attendre la vie et connaitre la mort à la place est beaucoup plus répandu que l’on ne le pense. Le

Condoléances: Messages

Je ne peux pas imaginer ce que vous devez ressentir en ce moment, mais je veux que vous sachiez que
Le malheur qui vient vous frapper nous émeut profondément. Vous êtes tous deux présents dans nos coeurs et dans notre
Votre peine est la mienne. Comment mieux m’y associer qu’en vous réitérant tout mon attachement pour vous-même et la personne
C'est avec une grande émotion que j'ai appris cette triste nouvelle. Je vous prie de croire en mon affectueux soutien

Condoléances: Citations

 Dans la vie, le passé c’est de la vie qui est déjà morte. 
 La mort est une surprise que fait l'inconcevable au concevable. 
Mourir pour des idées, l'idée est excellente Moi j'ai failli mourir de ne l'avoir pas eue.
 La mort n'a rien de tragique. Dans cent ans, chacun de nous n'y pensera plus. 

Condoléances: Poèmes

La mort est multiforme, elle change de masque  Et d'habit plus souvent qu'une actrice fantasque ;  Elle sait se farder, 
Nous voici aujourd'hui au bord du videPuisque nous cherchons partout le visageque nous avons perdu.Il était notre avenir et nous
Nous aurons des lits pleins d'odeurs légères,  Des divans profonds comme des tombeaux,  Et d'étranges fleurs sur des étagères,  Ecloses
Voici la mort du ciel en l'effort douloureux Qui lui noircit la bouche et fait saigner les yeux. Le ciel
Copy link
Powered by Social Snap