Je n'ai pas peur de mourir parce que je ne connais pas la mort. Mais j'ai peur …

 Je n’ai pas peur de mourir parce que je ne connais pas la mort. Mais j’ai peur de ne plus vivre parce que je connais la vie ! 

Cartes de Condoléances

Je ne cacherai pas…
Je ne cacherai pas ma souffrance, tout comme je ne cachais pas mon amour.… Lire la Suite
L'amour ne disparait jamais
L’amour ne disparaît jamais… la mort n’est rien. (Saint Augustin)… Lire la Suite
Notre existence
Notre existence se trouve entre deux éternités.… Lire la Suite
Je suis de tout coeur avec toi
Je suis de tout coeur avec toi en ces moments difficiles.… Lire la Suite
Renaissance
Ce que la chenille appelle la mort, le papillon l’appelle renaissance.… Lire la Suite
Les bons souvenirs
Beaucoup de bons souvenirs me reviennent alors que je pense à notre cher disparu. Que l’amour de la famille et
On n'oublie jamais
On n’oublie jamais une personne, on s’habitue seulement à son absence.… Lire la Suite
Une partie de moi
Une partie de moi disparue à jamais, une partie de toi pour toujours en moi.… Lire la Suite
Lorsque nous perdons quelqu'un que nous aimons
Lorsque nous perdons quelqu’un que nous aimons, il semble que le temps s’arrête.… Lire la Suite
L'amour et l'éternité
L’amour est la seule chose qu’on emporte dans l’éternité (Antonine Maillet)… Lire la Suite
Le temps passe
Le temps passe, les souvenirs s’estompent, les sentiments changent, les gens nous quittent, mais le coeur n’oublie jamais.… Lire la
Vivre avec la douleur
Le temps ne guérit pas toujours la douleur, mais il t’apprend parfois à vivre avec… Lire la Suite

Condoléances: Articles

Condoléances : les fleurs de deuil en été
Les raisons pour lesquelles l’individu pourrait se trouver dans l’impossibilité d’assister à des funérailles sont très nombreuses. Dans ce genre
Écrire son testament
Loin d’être réservé aux personnes âgées, l’écriture d’un testament est un acte essentiel si l’on ne souhaite pas suivre les
Faire son deuil après un suicide
Vivre le suicide d’un proche, c’est entamer un deuil particulier et compliqué. Comment en effet pleurer la mort de quelqu’un
Condoléances: choisir une gerbe de fleurs
Consoler une personne frappée par le deuil constitue une étape très dure, à laquelle vous serez toujours confronté à un

Condoléances: Messages

Je suis de tout coeur avec vous dans la douloureuse épreuve qui vous frappe. Je vous présente mes sincères condoléances
Je suis de tout coeur avec vous dans la douloureuse épreuve qui vous frappe. Je vous présente mes sincères condoléances
Monsieur, Madame, je vous prie de recevoir mes très sincères condoléances et l’expression de ma profonde sympathie.
Monsieur, Madame, je vous prie de recevoir mes très sincères condoléances et l’expression de ma profonde sympathie.… Lire la Suite
J'ai été fort surpris et peiné d'apprendre le décès si brutal, je suis de tout coeur avec vous. Ma famille
J’ai été fort surpris et peiné d’apprendre le décès si brutal, je suis de tout coeur avec vous. Ma famille
Entendre parler de votre perte m'attriste profondément, mais je sais que c'est encore loin d'être ce que vous vivez en
Entendre parler de votre perte m’attriste profondément, mais je sais que c’est encore loin d’être ce que vous vivez en

Condoléances: Citations

 La mort, ce n’est pas plus communiquer, c’est ne plus être compris. …
 La mort, ce n’est pas plus communiquer, c’est ne plus être compris. … Lire la Suite
 La vie est unique et considérable mais la mort d'une grande banalité, comme tou…
 La vie est unique et considérable mais la mort d’une grande banalité, comme tout ce qui est fatal. … Lire la
 Tout refus du langage est une mort. …
 Tout refus du langage est une mort. … Lire la Suite
 J'ai presque cent ans, et je n'ai pas d'ennemis… ils sont tous morts. …
 J’ai presque cent ans, et je n’ai pas d’ennemis… ils sont tous morts. … Lire la Suite

Condoléances: Poèmes

Grand deuil, de Nérée Beauchemin
Dans le clair-obscur de la pièce close,  Où brûle une cire au reflet tremblant,  Rigide, et grandi par la mort,
Demain, dès l'aube
Demain, dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne,  Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m’attends.  J’irai par la
Veni, vidi, vici, Victor Hugo
J’ai bien assez vécu, puisque dans mes douleurs Je marche, sans trouver de bras qui me secourent, Puisque je ris
"Sur la mort de Marie", Ronsard.
Je songeais, sous l’obscur de la nuit endormie, Qu’un sépulcre entr’ouvert s’apparaissait à moi. La Mort gisait dedans toute pâle
Retour haut de page