Quand envoyer son message de condoléances ?

À l’annonce d’un décès, nous avons souvent le sentiment qu’il faut envoyer un message de condoléances immédiatement. Certaines personnes rédigent ce message sur le champs avec quelques mots sincères, mais si vous sentez que vous avez besoin de temps pour trouver ces mot, prenez-le.

N’agissez pas dans l’urgence. Les personnes endeuillées sont pour l’instant au milieu de l’agitation; elles doivent organiser les obsèques, recevoir des amis et de la famille. Votre message arrivera un peu après, à un moment où les obsèques seront finies et chacun sera rentré chez soi. Quelques semaines ou quelques mois plus tard, à un moments où la personne en deuil sera moins l’objet d’attentions, votre message de soutien lui rappellera qu’elle n’est pas toute seule dans cette épreuve.

Un message de condoléances personnalisé

Prenez le temps de rassembler vos idées. Cela va se faire naturellement au fil des jours. Écrivez quelques notes alors que les mots vous viennent, puis enfin rédigez votre message. Enfin attendez une journée, prenez le temps de relire ce que vous avez écrit. Vous aurez ainsi des mots plus proches de ce que vous vouliez dire à la personne en deuil.

N’oubliez pas quelques détails, comme laisser votre adresse sur l’enveloppe pour que le destinataire puisse vous joindre plus tard s’il le désire.

Votre message va donc arriver plus tard que les autres, mais pour la personne endeuillée ce sera un message qui lui rappelera qu’elle n’est pas oubliée. Il est difficile de dire s’il y a un délai maximum. Même des mois plus tard, votre message restera apprécié. Il est aussi possible d’envoyer votre message à l’anniversaire du décès de la personne, un moment souvent difficile pour les proches.

Image: Flickr Creative Commons/FABIOLA MEDEIROS

Cartes de Condoléances

Mon coeur souffre avec toi. Je suis là si tu as besoin de moi.
Tu ne sais jamais à quel point tu es fort, jusqu'au jour où être fort reste ta seule option.
Tu ne sais jamais à quel point tu es fort, jusqu'au jour où être fort reste ta seule option.
Nous partageons votre douleur. Toutes nos condoléances.
"Le vrai tombeau des morts, c'est le coeur des vivants" (Jean Cocteau)
On n'oublie jamais une personne, on s'habitue seulement à son absence.
Ce que la chenille appelle la mort, le papillon l'appelle renaissance.
Sans les arbres dans lesquels il joue, le vent resterait invisible. (C. Singer)
La vie est éphémère, mais le souvenir d'un être cher reste.
Ceux que nous avons tant aimés ne peuvent jamais tout à fait disparaître
Ceux que nous avons tant aimés ne peuvent jamais tout à fait disparaître.
Le temps passe, les souvenirs s'estompent, les sentiments changent, les gens nous quittent, mais le coeur n'oublie jamais.
Si le cœur s'éteint, le souvenir reste.
Le problème, c'est que vous pensez avoir le temps.
Le problème, c'est que vous pensez avoir le temps.

Condoléances: Articles

Après la mort d’un proche, il n’est pas rare de voir apparaitre des symptômes gênants, ou de voir s’intensifier des
Parce que vous ne pouvez pas vous libérer de votre travail, parce que c'est trop loin, parce que vous l'avez
Le fait de présenter ses condoléances avec des fleurs est une tradition issue de la famille romaine. Du fait de
Certaines personnes, à l’approche de leur mort, confient à leurs proches qu’elles ne souhaitent pas de funérailles. Pour les personnes

Condoléances: Messages

Chers amis, je tiens à m'associer à votre peine, et à vous apporter tout mon soutien en ces durs moments
S'il a quitté cette terre il ne nous quittera jamais vraiment, car il est toujours vivant dans nos cœurs et
S'il était des mots à prononcer pour tenter de vous consoler, nous les dirions du fond du coeur pour adoucir
Je suis profondément peiné et les mots ne sont d'aucun secours pour exprimer la douleur que je ressens en ce

Condoléances: Citations

 La vie nous console de mourir, et la mort de vivre. 
 Au fond, personne ne croit à sa propre mort, et dans son inconscient, chacun est persuadé de son immortalité. 
 La gouverne des autres, c'est la mort. Vivre, c'est travailler pour soi. 
 La mort, ce secret qui appartiendra à tout le monde. 

Condoléances: Poèmes

Je songeais, sous l'obscur de la nuit endormie, Qu'un sépulcre entr'ouvert s'apparaissait à moi. La Mort gisait dedans toute pâle
À Jules Berge.  C'est un dimanche soir. — Un large clair de lune Étale son argent sur la grève et la dune. La
L'heure de ma mort, depuis dix-huit mois,  De tous les côtés sonne à mes oreilles,  Depuis dix-huit mois d'ennuis et
Quand l'être cher vient d'expirer, On sent obscurément la perte, On ne peut pas encor pleurer : La mort présente déconcerte ; Et ni