Yvon Rivard

Cartes de Condoléances

 Comme je deviens sourd, je n'entendrai pas sonner ma dernière heure.  
 La mort un présent béni qu'il faut apprendre à accepter comme quelque chose d'endémique, de quoi on ne peut se
 La mort est un repos pour le Sage, et pour les autres une soumission. 
 Le sommeil est à la mort ce que les grandes manoeuvres sont à la guerre. 
 Nous sommes tous résignés à la mort ; c'est à la vie que nous n'arrivons pas à nous résigner.  
 La vie n'est que la mort qui vibre. 
 Mais en Dieu il n'y a rien de fini : en Dieu, il n'y a rien de transitoire ; en
 Chacun sa mort, on a celle qu'on mérite, ça ne sert à rien de vouloir la reconnaître, elle n'a jamais
 Fuis les honneurs et l’honneur te suivra : convoite la mort et la vie te sera donnée. 
 Le hasard est une loi que tout le monde applique sans le savoir.  
 On aime sa mère presque sans le savoir, sans le sentir, car cela est naturel comme de vivre.  
 La première faiblesse de la mort réside dans l'inacceptation spirituelle de cette mort par les vivants. 

Condoléances: Articles

 Passé un certain âge, la mort de nos proches est la seule manière dont nous prenons agréablement conscience de notre
 La vie est un sommeil et la mort est le temps du réveil, et l'homme marche entre l'un et l'autre
 Les plus grands jeux inventés par l'homme simulent la vie et la mort à s'y méprendre. 
Ne pleure pas celle que tu as perdue. Au contraire, réjouis-toi de l'avoir connue

Condoléances: Messages

 Le sage regarde la vie et la mort comme le matin et le soir. 
 On ne peut juger de la beauté de la mort que par celle de la vie. 
 Quand le mort repose, laisse reposer sa mémoire. 
 Quand on est mort, c'est pour longtemps. Employons donc bien nos instants. 

Condoléances: Citations

 Il y a des moments où j’ai envie de mourir, Alors, la mort, ça m’est égal. 
 La douleur est un siècle et la mort un moment. 
Je suis profondément attristé par la nouvelles de votre perte. Je prie pour que Dieu vous donne la force nécessaire
 La mort n'a rien de tragique. Dans cent ans, chacun de nous n'y pensera plus. 

Condoléances: Poèmes

 Ce qui dure, c'est l'indifférence. Rien ne tient mieux à l'arbre qu'une branche morte. 
 La mort n'a qu'un instant, et la vie en a mille. 
 Je suis en pourparlers avec la mort, je pèse ses propositions. 
 Les lâches meurent plusieurs fois avant leur mort ; Le brave ne goûte jamais la mort qu'une fois.