Lucrèce

Cartes de Condoléances

 Le mort saisit le vif, les morts veulent hériter des vivants, de tous sans exception. 
 La véritable intensité, comme la beauté, n'est pensable que dans les parages de la mort. 
 Le courage, c'est de comprendre sa propre vie... Le courage, c'est d'aimer la vie et de regarder la mort d'un
 Ce qui n'est pas fixé n'est rien. Ce qui est fixé est mort. 
La vieillesse est un décès par petits morceaux.
 La mort est acceptée aussi longtemps que la date et les circonstances de sa venue demeurent incertaines. 
 La gloire est le soleil des morts. 
La mort n'est qu'une passade de la vie dans laquelle tous les regrets s'envolent à travers le mépris de ne
 Pourquoi donc n’est-il pas possible qu’après la mort nous gardions l’apparence parfaite des vivants, si les vivants peuvent dans le
 Corbillard. Voiture d'enfant de la mort. 
 On n'a même plus le temps d'être un enfant qu'il faut se dépêcher de devenir un homme.  

Condoléances: Articles

 On ne peut juger de la beauté de la mort que par celle de la vie. 
 La mort n'est pas seulement la fin de la vie, elle en est le remède.  
 L'impossible est ce qui ne peut pas être et qui pourtant est.  
C'est une bien triste nouvelle que je viens d'apprendre. Dans cette douloureuse épreuve, je suis de tout coeur avec vous.

Condoléances: Messages

 Le buffle laisse sa peau en mourant, l’homme mort laisse sa réputation. 
 Singulier monde, que celui du rêve ! Les pensées, les paroles intérieures, en dedans, se pressent, fourmillent. Tout ce petit
 Seule, la mort, à qui est confié le renouvellement sacré des choses, nous promet la paix. 
 Longévité : prolongation peu commune de la crainte de la mort. 

Condoléances: Citations

 Crois-tu que la vie soit un passage d'une mort à l'autre ? Faut-il vraiment transiter par tant de morts pour
 C'est terrible le vide. On donne, on jette, et puis on s'aperçoit qu'il ne reste plus rien à l'intérieur de
 L'eau est source de vie. C'est pourquoi elle coule de nos yeux devant la mort. 
 Les manteaux de duc traînent dans leur fourrure - Pendant que des grandeurs on monte les degrés - Un bruit

Condoléances: Poèmes

 Grande est la mort, le sourire aux lèvres nous lui appartenons. 
 La mort, gendarme féroce, est inflexible dans ses arrêts. 
 Les morts sont à la terre, les vivants sont à nous. 
 La vie est une aventure, elle doit être sans cesse disputée à la mort.