Charles Baudelaire

La mort des amants

Nous aurons des lits pleins d’odeurs légères, 
Des divans profonds comme des tombeaux, 
Et d’étranges fleurs sur des étagères, 
Ecloses pour nous sous des cieux plus beaux.

Usant à l’envi leurs chaleurs dernières, 
Nos deux coeurs seront deux vastes flambeaux, … Lire la Suite

La mort des pauvres

C’est la Mort qui console, hélas ! et qui fait vivre ; 
C’est le but de la vie, et c’est le seul espoir 
Qui, comme un élixir, nous monte et nous enivre, 
Et nous donne le coeur de marcher jusqu’au … Lire la Suite

Le mort joyeux

Dans une terre grasse et pleine d’escargots 
Je veux creuser moi-même une fosse profonde, 
Où je puisse à loisir étaler mes vieux os 
Et dormir dans l’oubli comme un requin dans l’onde,

Je hais les testaments et je hais les … Lire la Suite

"L'Horloge", Charles Baudelaire.

Horloge ! dieu sinistre, effrayant, impassible,
Dont le doigt nous menace et nous dit: «Souviens-toi !
Les vibrantes Douleurs dans ton coeur plein d’effroi
Se planteront bientôt comme dans une cible ;

Le Plaisir vaporeux fuira vers l’horizon
Ainsi qu’une … Lire la Suite

"La mort des amants", Charles Baudelaire.

Nous aurons des lits pleins d’odeurs légères,
Des divans profonds comme des tombeaux,
Et d’étranges fleurs sur des étagères,
Ecloses pour nous sous des cieux plus beaux.
Usant à l’envi leurs chaleurs dernières,
Nos deux coeurs seront deux vastes flambeaux,… Lire la Suite

Cartes de Condoléances

 Un homme libre ne pense à aucune chose moins qu’à la mort, et sa sagesse est une méditation non de
 Tout homme qui marche agonise ; la mort suit l’homme comme sa silhouette. 
 Devant la mort, il n'y a pas d'égalité ni d’équité. 
Mon coeur souffre avec toi. Je suis là si tu as besoin de moi.
 La mort a toujours tort. 
 L'amour est le moyen inventé par la nature pour vaincre la mort. 
 La ride est une allusion à la mort. 
 La mort ne doit en aucune façon redresser l'image que nous avons d'un homme. 
 La mémoire et l'habitude sont les fourriers de la mort. 
 Quelqu'un qui, depuis sa naissance, n'aurais jamais vu la mort, à qui l'on n'en aurait jamais parlé, en aurait-il l'idée
La tendresse inspirée par la mort fait aimer les vivants qui l'éprouvent.
 Ceux qui ont le mieux parlé de la mort sont morts. 

Condoléances: Articles

 Il ne faut pas sournoisement respecter les morts. Il faut traiter leurs images en amies et aimer tous les souvenirs
 On ferme les yeux des morts avec douceur ; c'est aussi avec douceur qu'il faut ouvrir les yeux des vivants. 
 Il n'y a de peine irrémédiable, sauf la mort. 
 Comment voulez-vous que la postérité juge équitablement tous les morts ? Comment les interroger dans l'ombre où ils fuient ?

Condoléances: Messages

 Tâchons d'entrer dans la mort les yeux ouverts. 
 Qu’emporteras-tu à la mort ? Uniquement ce que tu auras donné. 
 La mort n'est pas drôle parce qu'elle ne supporte pas la répétition. 
 L'esprit vit du désastre et de la mort. 

Condoléances: Citations

Écrit au nom de M. Puget pour sa femme. 1614.  Belle âme qui fus mon flambeau, Reçois l'honneur qu'en ce tombeau Je suis obligé
 La philosophie est une méditation de la mort. 
Qui saute la vie saute la peur de mourir
 Un être qui s’habitue à tout, voilà, la meilleure définition qu’on puisse donner de l’homme.  

Condoléances: Poèmes

 La vie n'est que la mort qui vibre. 
Il faudra que le sort à la fin nous rassemble, et nous aurons le bien d'être à jamais ensemble.
 La tragédie de la mort est en ceci qu'elle transforme la vie en destin. 
 La vie du loup est la mort du mouton.