Charles Baudelaire

La mort des amants

Nous aurons des lits pleins d’odeurs légères, 
Des divans profonds comme des tombeaux, 
Et d’étranges fleurs sur des étagères, 
Ecloses pour nous sous des cieux plus beaux.

Usant à l’envi leurs chaleurs dernières, 
Nos deux coeurs seront deux vastes flambeaux, … Lire la Suite

La mort des pauvres

C’est la Mort qui console, hélas ! et qui fait vivre ; 
C’est le but de la vie, et c’est le seul espoir 
Qui, comme un élixir, nous monte et nous enivre, 
Et nous donne le coeur de marcher jusqu’au … Lire la Suite

Le mort joyeux

Dans une terre grasse et pleine d’escargots 
Je veux creuser moi-même une fosse profonde, 
Où je puisse à loisir étaler mes vieux os 
Et dormir dans l’oubli comme un requin dans l’onde,

Je hais les testaments et je hais les … Lire la Suite

"L'Horloge", Charles Baudelaire.

Horloge ! dieu sinistre, effrayant, impassible,
Dont le doigt nous menace et nous dit: «Souviens-toi !
Les vibrantes Douleurs dans ton coeur plein d’effroi
Se planteront bientôt comme dans une cible ;

Le Plaisir vaporeux fuira vers l’horizon
Ainsi qu’une … Lire la Suite

"La mort des amants", Charles Baudelaire.

Nous aurons des lits pleins d’odeurs légères,
Des divans profonds comme des tombeaux,
Et d’étranges fleurs sur des étagères,
Ecloses pour nous sous des cieux plus beaux.
Usant à l’envi leurs chaleurs dernières,
Nos deux coeurs seront deux vastes flambeaux,… Lire la Suite

Cartes de Condoléances

 Pourquoi donc n’est-il pas possible qu’après la mort nous gardions l’apparence parfaite des vivants, si les vivants peuvent dans le
 Il m'arrive de croire que la misère attire la misère et que les gens heureux évitent le malheur des autres.
 C'est si ennuyeux, le deuil ! A chaque moment, il faut se rappeler qu'on est triste.  
 Je m’étonne toujours que des êtres également menacés par la mort se fassent la vie aussi difficile. 
 Tout arrive à qui sait attendre. La mort, par exemple. 
Ne pouvant plus supporter l'idée de la mort, il se tue.
 La philosophie antique nous apprenait à accepter notre mort. La philosophie moderne, la mort des autres. 
 Je resterai jusqu'à la mort le protestant de la liberté d’aimer. 
Retourner chez soi, auprès de ses proches, pour mourir là où on a vécu, tel est le souhait exprimé par
 La mort s'apprend comme le reste, avec patience, avec peine. Il faut le vouloir. 
Gérer une mort soudaine est particulièrement difficile,  non pas parce que la douleur est plus forte que lorsqu’un décès survient
 Couple terrible : la vie tremble, la mort rit. 

Condoléances: Articles

 Evoluer, c'est céder à la fatalité.  
 N'oubliez pas que, si longue vous apparaisse votre existence, votre mort, elle, est éternelle. 
 La ride est une allusion à la mort. 
 La naissance est le miroir de la mort. 

Condoléances: Messages

 Tous ceux qui vivent ne sont point vivants ; et la mort n'est pas une porte qui s'ouvre en un
 La mort est à la fois plus grande qu'une montagne et plus petite qu'un cheveu. 
 Quelqu'un qui ne respire plus les imprévus de la vie est déjà mort. Quelqu'un qui n'avance pas chaque jour s'enfonce
 La vieillesse nous transforme tous en caricatures.  

Condoléances: Citations

 La mort et la sagesse viennent à pas de tortue. 
Le deuil bouleverse nos vies, dérègle le quotidien et remet en question des choses que l'on croyait acquises. Après avoir
 On ne s'habitue pas vite à la mort des autres. Comme ce sera long, quand il faudra s'habituer à la
Je n’oublierai pas celui qui vous a quitté et vous envoie le témoignage de ma sincère affection.

Condoléances: Poèmes

 Les yeux avides ne peuvent être cousus qu’avec le fil de la mort. 
 Si tu ne brises pas tes liens pendant la vie Quel espoir de délivrance auras-tu dans la mort ? 
 La mort ne peut être pensée puisqu'elle est absence de pensée. Il faut donc vivre comme si nous étions éternels.
 Personne ne résiste bien longtemps à la cruelle lucidité du regard des morts.