S'il était des mots à prononcer pour tenter de vous consoler, nous les dirions du fond du coeur pour adoucir votre douleur.

S’il était des mots à prononcer pour tenter de vous consoler, nous les dirions du fond du coeur pour adoucir votre douleur.

Cartes de Condoléances

Je ne peux pas imaginer…
Je ne peux pas imaginer à quel point ce que vous vivez en ce moment est difficile, je sais juste
Plus fort que la mort
Il y a quelque chose de plus fort que la mort, c’est la présence des absents, dans la mémoire des
Il est une tristesse
Il est une tristesse si profonde qu’elle ne peut pas même prendre la forme des larmes. (H. Murakami)… Lire la
Tout disparaît en un clin d’oeil, pardonnez souvent, aimez de tout votre coeur.
Carte de condoléances Disparition
Tout disparaît en un clin d’oeil, pardonnez souvent, aimez de tout votre coeur.… Lire la Suite
Renaissance
Ce que la chenille appelle la mort, le papillon l’appelle renaissance.… Lire la Suite
L'amour est la seule chose qu'on emporte dans l'éternité
Carte de condoléances Éternité
L’amour est la seule chose qu’on emporte dans l’éternité (Antonine Maillet)… Lire la Suite
Quand quelqu'un qu'on aime devient un souvenir…
Quand quelqu’un qu’on aime devient un souvenir, le souvenir devient un trésor.… Lire la Suite
Le souvenir
Le souvenir, c’est la présence invisible. (V. Hugo)… Lire la Suite
Avec vous
Avec vous, sincères condoléances.… Lire la Suite
Sans les arbres…
Sans les arbres dans lesquels il joue, le vent resterait invisible. (C. Singer)… Lire la Suite
Parfois je n'arrive pas…
Parfois, je n’arrive pas à croire que tu as disparu…… Lire la Suite
Toute ma vie je me souviendrai
Toute ma vie je me souviendrai de sa gentillesse. Je suis de tout coeur avec vous.… Lire la Suite

Condoléances: Articles

Après la mort d'un proche
Lorsqu’un proche disparaît, reprendre une vie normale parait impossible. Parfois, on repousse même ce retour à la vie pour laisser
Fleurir une tombe
Rendre hommage à un défunt ne doit pas seulement se limiter à la période du deuil. Il est aussi important
Parler de la mort
La mort est, dans notre société, un tabou, et en parler fait naitre toutes sortes de sentiments : la panique,
Le deuil 2.0
Il y a de multiples façons de faire son deuil et de se remémorer la personne que l’on a perdu.

Condoléances: Messages

C'est avec une grande tristesse que j'ai appris le décès soudain de (nom de la personne). En ces moments difficiles
C’est avec une grande tristesse que j’ai appris le décès soudain de (nom de la personne). En ces moments difficiles
La mère est l'être le plus cher au monde. Personne et rien ne peut combler le vide créé par la
La mère est l’être le plus cher au monde. Personne et rien ne peut combler le vide créé par la
Je sais que tu as passé des jours difficiles avec la douleur de perdre un être cher, j’espère que le
Je sais que tu as passé des jours difficiles avec la douleur de perdre un être cher, j’espère que le
Je suis fier d'avoir connu votre (père, mère…) Il était vraiment un repère dans ma vie et il va beaucoup
Je suis fier d’avoir connu votre (père, mère…) Il était vraiment un repère dans ma vie et il va beaucoup

Condoléances: Citations

 Notre idée de l'immortalité, ce n'est guère que la permission pour quelques-uns…
 Notre idée de l’immortalité, ce n’est guère que la permission pour quelques-uns de continuer à vieillir un peu une fois
 La mort lave tout… et ne nettoie rien. …
 La mort lave tout… et ne nettoie rien. … Lire la Suite
 La mort peut bien t'oublier un jour, mais elle ne t'oubliera pas le lendemain…..
 La mort peut bien t’oublier un jour, mais elle ne t’oubliera pas le lendemain… … Lire la Suite
 Tout est bon dans la vie, même la mort. …
 Tout est bon dans la vie, même la mort. … Lire la Suite

Condoléances: Poèmes

À Denis Gérin
Cher ami, le trépas est-il bien aussi sombre  Qu’un vain peuple le pense ? Et l’onde aux sombres bords,  Est-elle
La mort n'est rien
L’amour ne disparaît jamais. La mort n’est rien. Je suis seulement passé dans la pièce d’à côté. Je suis moi,
Le dormeur du Val, Arthur Rimbaud.
C’est un trou de verdure où chante une rivière, Accrochant follement aux herbes des haillons D’argent ; où le soleil,
"L'Horloge", Charles Baudelaire.
Horloge ! dieu sinistre, effrayant, impassible, Dont le doigt nous menace et nous dit: «Souviens-toi ! Les vibrantes Douleurs dans
Copy link
Powered by Social Snap