La mort, seul bien des tristes affligés. 

Maurice Scève

Suivez-nous sur Facebook