La mort, quel déshonneur ! Devenir soudain objet... 

Emil Michel Cioran

Suivez-nous sur Facebook