La mort ne vous concerne ni mort ni vif : vif parce que vous êtes ; mort parce que vous n'êtes plus. 

Montaigne

Suivez-nous sur Facebook