La mort a tué trop d’hommes pour être inhumaine. 

Philippe Bouvard

Suivez-nous sur Facebook