La pensée de la mort nous trompe, car elle nous fait oublier de vivre. …

 La pensée de la mort nous trompe, car elle nous fait oublier de vivre. 

Cartes de Condoléances

Avec vous
Avec vous, sincères condoléances.… Lire la Suite
Je suis de tout coeur avec toi
Je suis de tout coeur avec toi en ces moments difficiles.… Lire la Suite
À quel point tu es fort…
Tu ne sais jamais à quel point tu es fort, jusqu’au jour où être fort reste ta seule option.… Lire
Tu étais…
Tu étais la lumière de ma vie.… Lire la Suite
Lorsque nous perdons quelqu'un que nous aimons
Lorsque nous perdons quelqu’un que nous aimons, il semble que le temps s’arrête.… Lire la Suite
Tout disparaît
Tout disparaît en un clin d’oeil, pardonnez souvent, aimez de tout votre coeur.… Lire la Suite
Sans les arbres…
Sans les arbres dans lesquels il joue, le vent resterait invisible. (C. Singer)… Lire la Suite
Si le cœur…
Si le cœur s’éteint, le souvenir reste.… Lire la Suite
Tu n'es plus là
Tu n’es plus là où tu étais mais tu es partout là où je suis (Victor Hugo)… Lire la Suite
Ceux que nous avons tant aimés
Ceux que nous avons tant aimés ne peuvent jamais tout à fait disparaître.… Lire la Suite
Parler de ses peines
Parler de ses peines, c’est déjà se consoler (A. Camus)… Lire la Suite
La nuit la plus sombre
Même la nuit la plus sombre prendra fin et le soleil se lèvera. Victor Hugo… Lire la Suite

Condoléances: Articles

Condoléances : Interflora
La période de deuil est toujours très difficile. C’est la raison pour laquelle les proches du disparu ont besoin d’un
Présenter ses condoléances pour un disparu après une longue maladie
La mort a tendance à frapper au moment où l’on s’y attend le moins. Pourtant, il peut arriver des situations
Livrer un bouquet funéraire
 La cérémonie du deuil est toujours accompagnée de fleurs. Non seulement c’est une vieille tradition qui permet de décorer le
Le prix des obsèques
Le décès d’un proche, évènement ô combien douloureux et difficile, a également un coût financier non négligeable : celui entrainé par

Condoléances: Messages

Puisse son âme repose en paix, je crois fermement que Dieu l'acceptera à bras ouverts pour tout le bien qu'il
Puisse son âme repose en paix, je crois fermement que Dieu l’acceptera à bras ouverts pour tout le bien qu’il
Il faut avoir vécu cette terrible épreuve pour comprendre l'intensité de votre douleur. En vous assurant de notre affection, nous
Il faut avoir vécu cette terrible épreuve pour comprendre l’intensité de votre douleur. En vous assurant de notre affection, nous
Nous ne pourrons jamais dire au revoir à un homme qui restera à jamais dans notre coeur.
Nous ne pourrons jamais dire au revoir à un homme qui restera à jamais dans notre coeur.… Lire la Suite
Cher XXXXXX, nous venons d'apprendre avec énormément d'émotion le décès de ton (Papa, Maman…). Cette disparition brutale nous bouleverse. Sois
Cher XXXXXX, nous venons d’apprendre avec énormément d’émotion le décès de ton (Papa, Maman…). Cette disparition brutale nous bouleverse. Sois

Condoléances: Citations

Tant que tu n'acceptes pas la mort, tu restes inac…
Tant que tu n’acceptes pas la mort, tu restes inachevé, ta nature la plus profonde et ta conscience éternelle t’échappent.
 La gloire est un vêtement de lumière qui ne s'ajuste bien qu'aux mesures des mo…
 La gloire est un vêtement de lumière qui ne s’ajuste bien qu’aux mesures des morts. … Lire la Suite
 Je crois, toutes réflexions faites, qu'il ne faut jamais penser à la mort ; cet…
 Je crois, toutes réflexions faites, qu’il ne faut jamais penser à la mort ; cette pensée n’est bonne qu’à empoisonner
 Le bonheur et la paix, c'est une question de silence.  …
 Le bonheur et la paix, c’est une question de silence.  … Lire la Suite

Condoléances: Poèmes

La Sérénade, de Sophie d'Arbouville
Mère, quel doux chant me réveille ?  Minuit ! c’est l’heure où l’on sommeille.  Qui peut, pour moi, venir si
La mort fervente, d'Anna de Noailles
Mourir dans la buée ardente de l’été,  Quand parfumé, penchant et lourd comme une grappe,  Le coeur, que la rumeur
La mort, Anatole France
Si la vierge vers toi jette sous les ramures  Le rire par sa mère à ses lèvres appris ;  Si,
"La mort et le bûcheron", Jean de la Fontaine.
Un pauvre Bûcheron, tout couvert de ramée, Sous le faix du fagot aussi bien que des ans Gémissant et courbé,
Retour haut de page